Ford généralise son utilisation de matériaux recyclés dans ses tissus

Publié le 2 juin 2013 dans Actualité par Le Guide de l'auto

Grâce à sa Fusion, Ford est le premier constructeur automobile au monde qui se soit doté d’un programme mondial visant à fabriquer les sièges à partir de tissu fait de matériaux recyclés. Ford pourrait recycler assez de bouteilles en plastique et de déchets post-industriels pour fabriquer environ 1,4 million de mètres de tissu chaque année. Cela représentera l'équivalent de 730 000 à 823 000 mètres en Amérique du Nord, lorsque la Fusion sera en pleine phase de production.

La Fusion est le dernier exemple de l'engagement de Ford à utiliser des matériaux recyclés dans la mesure du possible. En Amérique du Nord, par exemple, Ford a augmenté son utilisation de fibres recyclées, de 0 % en 2007 à près de 66 % de ses programmes de véhicules en 2013.

En tout, Ford utilise 41 tissus dans quinze gammes de véhicules à l’échelle mondiale – de la Mustang et la Fiesta au F-150 et la Taurus.

« Le tissu utilisé dans la Fusion exemplifie vraiment l'engagement de Ford en faveur de la durabilité, par-delà les frontières géographiques, explique Robert Brown, vice-président, Durabilité, environnement et ingénierie de la sécurité, Ford Motor Company. Chaque fois que nous réussissons à faire converger notre approvisionnement et nos fournisseurs avec notre souci de durabilité, nous nous dirigeons dans la bonne direction pour la matérialisation de notre engagement à aider à améliorer le monde. »

L'utilisation par Ford de tissus durables augmente à mesure que la société continue d'ajouter des programmes de véhicules mondiaux, de mettre en place des normes sur les matériaux durables pour ses véhicules neufs et d'identifier des fournisseurs mondiaux de fibres recyclées de qualité, explique Carol Kordich, designer en chef, Matériaux durables, Ford Motor Company. Elle explique que l'objectif consiste à faire en sorte qu’un jour, tous les tissus utilisés par Ford soient faits de matériaux recyclés.

Le lancement mondial de la toute nouvelle Fusion (connue sous le nom Mondeo en Europe et en Asie-Pacifique) montre que cet objectif est atteignable et que Ford s’est totalement engagée sur la voie d’une manière de faire des affaires de façon écoconsciente.

Depuis l'année-modèle 2009, tout nouveau tissu de siège utilisé dans les véhicules Ford doit contenir au moins 25 % de matériaux recyclés.

À mesure que de nouvelles idées et technologies émergent, les processus évoluent et les volumes augmentent et d'autres constructeurs automobiles suivent les pas de Ford. Les coûts associés au développement de tissus durables vont probablement baisser, prédit Mme Kordich. Quand cela arrivera, Ford va probablement envisager d'exiger un pourcentage encore plus élevé de matériaux recyclés dans ses tissus.

Certains des modèles les plus perfectionnés de Ford (la Focus électrique et la Fusion hybride SE) sont dotés de tissus intégrant jusqu’à 100 % de contenu recyclé; Ford étend les aspects écoconscients de ces véhicules au-delà de leurs groupes motopropulseurs.

« Ford est certainement un chef de file et le seul constructeur sur le marché de l’automobile à imposer des objectifs que nous devons atteindre », explique Dan Russian, directeur commercial chez Sage Automotive Interiors, le plus grand fournisseur de tissu pour Ford en Amérique du Nord. Nous avons été enthousiasmés de voir Ford prendre les devants en ce qui a trait à l'utilisation de matériaux durables. Cette dynamique a soutenu les efforts de nos équipes de conception et de développement. »

M. Russian affirme que les changements demandés par Ford ont contribué à accélérer les plans de développement du fournisseur visant à accroître l'offre de produits à contenu recyclé. Cela a probablement contribué à rendre les tissus issus de matériaux recyclés disponibles pour l’ensemble de l'industrie automobile, peut-être jusqu’à cinq ans plus tôt que ce qui avait été prévu au départ.

Chez Ford, la durabilité, c’est du sérieux
L'Escape hybride 2008 est le premier modèle qui présente un siège complet fait de tissu contenant des fibres recyclées. Les coûts élevés empêchaient la généralisation rapide des tissus recyclés, selon Mme Kordich, qui s'est jointe à Ford en 2000 et qui a une formation en design d’architecture intérieure.

« Au départ, au début des années 2000, les fournisseurs ne nous prenaient pas au sérieux, lorsque nous leur avons annoncé que notre nouvelle stratégie d'entreprise exigeait un minimum de 25 % de contenu recyclé, relate Mme Kordich. Toutefois, de plus en plus de fournisseurs ont commencé à accélérer leurs démarches de recherche et développement dans une optique environnementale. »

Mme Kordich explique que dès le premier essai dans l’Escape hybride, on a constaté que l’utilisation de matériaux recyclés dans les tissus destinés aux automobiles était possible. En même temps, les fournisseurs ont été mis au défi de développer de nouveaux tissus intégrant du contenu recyclé tout en continuant de satisfaire aux critères de qualité très stricts de Ford, le tout, sans causer d’augmentation des coûts pour les clients.

Cependant, alors que la Focus électrique et le programme de la Fusion globale se trouvaient toujours à la phase de conception dans le milieu des années 2000, Mme Kordich a voulu étendre le leadership de Ford dans le domaine du développement des tissus durables. Elle a amorcé une collaboration avec les fournisseurs dans le but de développer des tissus qui, au-delà de l’intégration de fils recyclés, reposeraient sur des procédés de fabrication plus durables.

L’un de ces fournisseurs était la société Unifi basée en Caroline du Nord, qui avait développé un fil de marque REPREVEMC fabriqué à partir de déchets post-industriels et post-consommation, comme des bouteilles d'eau en plastique transparent. Avant cette collaboration avec Ford, le fil REPREVEMC avait surtout été utilisé dans les marchés de l’habillement et des contrats.

« Mon expérience m’avait permis de savoir que des sociétés comme Unifi et Sage créaient des produits innovants pour propulser le développement durable vers de nouveaux horizons, explique Mme Kordich. La collaboration avec des entreprises qui partagent l’état d'esprit de Ford nous a aidés à passer aux niveaux supérieurs beaucoup plus vite. »

Cependant, les coûts élevés demeurent un problème. Mme Kordich a travaillé avec Unifi et Sage à l’élaboration d’un plan. Unifi fournirait du fil REPREVEMC à Sage, qui utiliserait ce fil pour fabriquer des tissus de sièges et qui revendrait tous les déchets (chutes, mauvais lots de teinture, etc.) à Unifi aux fins de retraitement. De son côté, Ford contribuerait aussi à la collecte de bouteilles d'eau en plastique transparent pour les renvoyer au centre de recyclage de REPREVEMC. Ford mène en ce moment même une campagne pour aider à recueillir et à envoyer deux millions de bouteilles en plastique à Unifi. Chaque Fusion contient l’équivalent de jusqu'à environ 40 bouteilles de plastique transparent.

La solution de Mme Kordich a permis de fermer la boucle des déchets et de maintenir les coûts neutres. Cela a aussi donné à Ford un avantage concurrentiel, en proposant un produit qui lui permettait de concrétiser ses engagements en matière de qualité… et de protection de l'environnement. Le fil REPREVEMC a été utilisé pour la première fois dans la Focus électrique 2011.

La Fusion ouvre la voie
Au total, Ford utilise 41 tissus provenant d'une poignée de fournisseurs pour quinze de ses programmes de véhicules. Ces tissus sont différents, selon leurs motifs, leur teneur en matériaux recyclés et leur utilisation prévue.

La quantité de matériaux recyclés dans chaque véhicule varie selon la région. En Amérique du Nord, 100 % des tissus des sièges de la Fusion hybride sont constitués de matériaux recyclés. Dans la mesure du possible, ceux de la Mondeo de Ford dans les régions de l’Asie-Pacifique et de l’Europe contiennent 43 % de matériaux recyclés.

« Nous sommes très bien partis, dit Mme Kordich. Mais ce n'est que le début de la concrétisation de notre vision d'entreprise. »

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×