Buick Encore 2014: Innovation et réussite

Publié le 1er janvier 2014 dans 2014 par Denis Duquet

Jadis moribonde et menacée d’être éliminée, la division Buick est désormais en pleine expansion. Et on ne se contente pas de copier la concurrence, on se paie le luxe d’innover. En effet, ne cherchez pas de modèle équivalent au Buick Encore, il est présentement le seul VUS sous-compact de luxe sur le marché. On peut toujours affirmer que le Chevrolet Trax fait partie de la même catégorie (ils partagent la même plateforme), mais il est beaucoup moins luxueux que le Buick. Quant à la Mini Countryman, son prix et sa vocation la disqualifient.
Marketing, quand tu nous tiens!

Depuis quelques années, Buick se fait un point d’honneur d’offrir un produit plus à point et s’adressant à une clientèle plus vaste. Jamais auparavant, on aurait imaginé un si petit véhicule portant l’emblème Buick. Et pourtant, aujourd’hui, les dimensions du Buick Encore surprennent. Ce relativement petit multisegment ne mesure hors tout que 4 280 mm. Aux fins de comparaison, une Ford Fiesta berline est plus longue de 129 mm. Les stylistes de Buick ont quand même réussi à dessiner une silhouette fort élégante et la partie avant mérite des éloges. Mais ce qui donne le plus de dynamisme à cette silhouette, c’est l’utilisation de parois sculptées ainsi qu’une fenestration qui se rétrécit légèrement vers le pilier C afin d’alléger en quelque sorte la section arrière qui est assez massive. L’intégration des parois latérales à la section arrière s’effectue par le biais de feux qui se prolongent sur les ailes.

Puisque le Chevrolet Trax et le Buick Encore partagent la même plateforme et les mêmes organes mécaniques, il faut plus qu’une silhouette élégante pour inciter les gens à choisir le Buick. L’habitacle doit aussi être à la hauteur et on peut affirmer sans se tromper que c’est réussi. En effet, non seulement le tableau de bord est gracieux, mais il est également pratique, notamment grâce à ses deux coffres à gants. Un tiroir de rangement a été aménagé sous le siège du passager avant, c’est commode. Et malgré des origines similaires, la disposition différente des commandes et la finition supérieure de l’Encore, tout comme la qualité des matériaux, justifient son prix élevé par rapport au Trax.

Luxe et silence

L’insonorisation a été l’objet d’une attention particulière. D’ailleurs, on retrouve la technologie de neutralisation active du bruit Bose qui fait appel à des microphones placés dans l’habitacle. Ceux-ci captent les bruits qui sont ensuite neutralisés par l’émission d’ondes de compensation.
Le communiqué de presse du constructeur fait état d’un véhicule cinq places. C’est possible si les passagers arrière sont de taille moyenne. Sachez que la capacité du coffre à bagages est excellente : 1 372 litres (48,4 pi³) lorsque les sièges arrière sont rabattus.

Il ne manque pas grand-chose

Avec sa silhouette très dynamique, son habitacle à la fois pratique et luxueux, ce Buick est prometteur. Encore faut-il qu’il soit capable de tenir ses promesses sur la route tant au chapitre des performances que de la tenue de route. Côté mécanique, il n’y a qu’un seul moteur au catalogue : le quatre cylindres Ecotec turbocompressé de 1,4 litre. Il produit 138 chevaux et 148 lb-pi de couple entre 1 850 et 4 900 tr/min et est associé à une boite automatique à six vitesses. La suspension avant est à jambe de force MacPherson tandis que la suspension arrière intègre une poutre de torsion à double paroi, tubulaire en V avec amortisseurs bitubes à gaz. Les freins, à disque aux quatre roues, sont ventilés.

L’équipement de cette voiture est plutôt complet. De série, on retrouve le système électronique de contrôle de la stabilité StabiliTrack, le contrôle du freinage en virage et l’assistance au freinage. Et il y a les incontournables options comme la transmission intégrale (le modèle de base est une traction), l’alerte de prévention des collisions et l’avertisseur de sortie de voie, le radar de stationnement avant et arrière et la caméra arrière.

Ces équipements optionnels font grimper le prix assez rapidement… Tant et si bien qu’un modèle tout équipé franchit allègrement la barre des 35 000 $, ce qui est assez élevé compte tenu de la catégorie.

Un autre bémol est la puissance du moteur. Celle-ci est adéquate et les performances sont correctes. Mais étant donné le prix, un surplus d’une quinzaine d’équidés ne serait pas superflu.

Quant au comportement routier lui-même, il est pratiquement sans reproche. La stabilité directionnelle est excellente pour une voiture d’un empattement aussi court, tandis que la tenue en virage est impeccable. Et il faut ajouter que la puissance des freins est impressionnante.
Malgré quelques réserves quant au prix potentiellement élevé et l’absence d’un moteur plus puissant, le Buick Encore est une réussite qui saura certainement plaire aux aventuriers urbains.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×