BMW Série 1 2014: Changements importants à l'horizon

Publié le 1er janvier 2014 dans 2014 par Gabriel Gélinas

L’année-modèle 2014 marque un changement de génération et de nomenclature pour la voiture d’entrée de gamme du constructeur allemand puisque les nouveaux coupés et cabriolets qui seront présentés à l’automne 2013 et qui s’amèneront chez nous au printemps 2014 porteront la désignation de Série 2. En effet, BMW a décidé de donner des chiffres pairs à ses modèles coupés et cabriolets et des chiffres impairs à ses berlines, familiales et modèles de type Gran Turismo. En optant pour cette nouvelle stratégie, le constructeur bavarois se donne une certaine latitude pour faire une distinction plus marquée entre ses modèles actuels et ses modèles à venir.

Ainsi, au cours des prochaines années, BMW diversifiera son offre avec l’ajout de modèles à traction élaborés sur la base d’une plate-forme commune à BMW et MINI. Certains de ces modèles pourraient être animés par des moteurs à trois cylindres qui sont actuellement en phase de mise au point. Cette nouvelle série de modèles pourrait recevoir la désignation de Série 1, et l’offre étendue vers de nouveaux créneaux force BMW à revoir sa stratégie de communication et de mise en marché, d’où les changements de désignation des coupés et des cabriolets d’entrée de gamme.

Un look plus affirmé

Pour BMW, la mission première des modèles de Série 1 actuels, et des modèles de Série 2 à venir, est de recruter une nouvelle clientèle qui n’aurait pas considéré la marque auparavant, et c’est une stratégie qui est partagée par plusieurs constructeurs rivaux comme Mercedes-Benz avec sa nouvelle CLA. Pour marquer la différence entre la Série 2 et les modèles de Série 1 actuels, les nouveaux coupés et cabriolets seront dotés d’un tout nouveau look plus évolué et plus affirmé grâce à une carrosserie entièrement redessinée qui assurera une filiation plus directe avec la future Série 4.

Deux moteurs seront au programme pour le marché nord-américain : le quatre cylindres turbocompressé de 240 chevaux qui équipe déjà la 328i et qui équipera la 228i et le six cylindres en ligne de 3,0 litres et 300 chevaux que l’on retrouve actuellement sous le capot de la 335i qui animera la 235i. Deux boites complèteront les motorisations, soit la manuelle à six vitesses ainsi que l’automatique à huit rapports. BMW poursuit donc sur sa lancée puisque la Série 2 sera dotée d’un rapport poids-puissance aussi intéressant que les modèles de Série 1 actuels. Avec les modèles de cette nouvelle génération, BMW pourrait éventuellement ajouter la traction intégrale ou même la motorisation diésel à son offre, puisqu’il propose maintenant le rouage intégral sur une gamme élargie de modèles tout en poursuivant son offensive diésel en Amérique du Nord. Histoire à suivre.

Une M2 dans le collimateur
Les modèles M ont toujours été très populaires au Canada, l’un des plus importants marchés mondiaux pour la division haute performance de BMW. Comme le coupé 1M a été un succès d’estime doublé d’une réussite commerciale chez nous, la venue d’un éventuel coupé M2 est pratiquement assurée. On s’attend à ce que le modèle soit animé par un moteur pouvant développer 360 chevaux ou plus afin de rivaliser directement avec la Mercedes-Benz CLA45 AMG ainsi qu’avec l’éventuelle Audi RS3. Une boite à double embrayage à sept rapports complètera assurément la motorisation. Il faut également prévoir que la M2 se pointe au pays avec un certain retard par rapport aux coupés et aux cabriolets de Série 2.

Il est presque acquis que les nouvelles Série 1 de type berline et hatchback, qui roulent déjà en Europe, ne feront pas le voyage jusqu’en Amérique du Nord, du moins pas pour l’instant. Toutefois, une Série 1 de type Gran Turismo pourrait être éventuellement proposée aux acheteurs chez nous, puisque BMW a ajouté une version GT à sa gamme de Série 5 il y a quelques années en plus d’offrir un modèle GT de la Série 3 à compter de cette année. Côté style, on s’attend à ce que ce modèle soit directement inspiré du Concept Active Tourer présenté au Mondial de l’automobile de Paris en septembre 2012. Fait intéressant, ce concept intégrait plusieurs nouveautés de la marque, notamment la traction avant et la motorisation à trois cylindres avec technologie hybride rechargeable. Les modèles de série ne proposeront probablement que des motorisations thermiques traditionnelles sous forme de moteurs à quatre ou trois cylindres à essence et diésel.
 
C’est donc un réalignement complet qui s’amorce pour les modèles d’entrée de gamme de la marque allemande. Les coupés et les cabriolets de Série 1 actuels font appel à des moteurs performants et offrent une dynamique relevée, comme en témoigne la première place obtenue par un coupé de Série 1 lors d’un match comparatif mené par notre collègue Marc Lachapelle présenté dans l’édition 2010 du Guide de l’auto. On peut donc s’attendre à ce que ces éléments, qui ont toujours fait la force du constructeur bavarois, soient les pierres d’assise de la nouvelle Série 2 et du modèle de Série 1 Gran Turismo, ce que nous avons particulièrement hâte de valider…

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×