Mazda dévoile enfin le CX-3 2016

Publié le 18 novembre 2014 dans Los Angeles par Sylvain Raymond

Mazda profite du Salon de l’auto de Los Angeles pour introduire le dernier-né de la famille, le CX-3 2016. Ce VUS « ultracompact » se place directement sous le CX-5 et aura la tâche de rivaliser avec des modèles tels que le Chevrolet Trax, le Nissan Juke, le Jeep Renegade et le tout nouveau Honda HR-V. Le CX-3 arrive à un moment propice puisque selon les experts, ce segment connaitra la plus importante croissance au cours des prochaines années.

Au premier coup d’œil, le CX-3 semble assez différent des autres modèles du constructeur. Lui aussi embrasse la philosophie stylistique Kodo « âme du mouvement », mais il n’est certainement pas un mini CX-5, pas plus qu’une Mazda3 haute sur pattes. Ses lignes sont beaucoup plus en rondeurs et son aspect plus trapu, notamment en raison sa ceinture de caisse élevée et de ses imposantes roues de 18 pouces sur le modèle présenté. Les larges garnitures grises qui encerclent les arches de roue, sa ligne de toit basse et plongeante à l’arrière ainsi que son devant plus agressif ajoutent à l’effet. Il est beaucoup moins excentrique que plusieurs de ses rivaux.

Côté dimension, le CX-3 est plus court de 280 mm, plus étroit de 400 mm et plus bas (155 mm) comparé au CX-5. Cinq passagers pourront y prendre place, mais c’est surtout l’espace de chargement qui est le plus touché par rapport à ses grands frères.

Rouage intégral de série, un seul moteur offert
Sous le capot, le CX-3 disposera d’une seule mécanique, soit un quatre cylindres de 2,0 litres. Dans le cas du CX-5, il développe 155 chevaux et un couple de 150 lb-pi. On peut s’attendre à des chiffres similaires pour le CX-3. Proposé en version à traction, le CX-3 peut être équipé d’un rouage intégral de nouvelle génération comprenant un système de contrôle actif du couple. Pas de transmission manuelle prévue au catalogue cette année, la seule disponible est une automatique à six rapports baptisée SKYACTIV-DRIVE qui, selon Mazda, devrait non seulement favoriser l’économie de carburant mais aussi procurer un plaisir de conduite similaire à celui d’une transmission manuelle.

Le Mazda CX-3 est le cinquième modèle de la famille à profiter entièrement de la technologie SkyActiv qui comprend un regroupement d’éléments qui font en sorte de minimiser la consommation du véhicule.

À bord, la présentation générale n’est pas sans nous rappeler celle de la Mazda3. Le tout semble moins encombré et plus épuré. On apprécie l’instrumentation sophistiquée, et bien lisible, qui ajoute une belle touche de sportivité. On reconnait l’attention aux détails et la qualité des matériaux. Tout comme c’est le cas dans la Mazda3, un écran multimédia est posé debout au centre du tableau, une tendance que l’on retrouve également chez Mercedes-Benz.

Le CX-3 deviendra certainement un choix intéressant pour ceux qui recherchent un véhicule jumelant le plaisir de conduite d’une petite berline à l’agilité d’un VUS plus haut sur pattes.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×