Ford Mustang GT350 2016: De légende en légende

Publié le 18 novembre 2014 dans Los Angeles par Denis Duquet

Aucune autre voiture sportive en Amérique du Nord n’a autant d’attrait que la Mustang. Les inconditionnels de la Chevrolet Corvette diffèrent certainement d’avis, mais limitons la Mustang à la catégorie de sportives de prix abordable et elle domine aussi bien la Chevrolet Camaro que la Dodge Challenger.
La Mustang, ce légendaire coupé aux lignes si caractéristiques, a célébré ses 50 ans cette année avec l’arrivée d’un tout nouveau modèle. En plus d’une silhouette transformée, d’un habitacle plus sophistiqué et de la présence d’un moteur EcoBoost, il faut souligner que l’essieu arrière est dorénavant indépendant; essentiellement en raison de la nouvelle vocation internationale de cette voiture.

Le rajeunissement de la gamme Mustang ne s’arrête pas avec l’arrivée de cette nouvelle génération. En effet, en direct des bureaux de la compagnie Shelby et site du futur musée de cette marque, les dirigeants de la compagnie Ford ont dévoilé la Mustang GT350, héritière en ligne directe de la Shelby GT350 lancée en 1965. À l’époque, Carroll Shelby avait développé cette voiture dans le seul but de remporter le championnat de la Classe B de la SCCA (Sport car Club of America). Il ne se doutait pas que son talent de développeur et de metteur au point venait de créer une légende.

50 ans plus tard
Chez Ford, on a de la suite dans les idées. La Mustang a célébré son cinquantième anniversaire en 2014. La GT350 atteindra cet âge vénérable lors de l’année modèle 2015. D’où l’arrivée de la GT sur le marché en 2015. Et comme ce fut le cas de la première édition, on ne s’est pas contenté de « vitaminer » le moteur et d’apposer des bandes décoratives sur la carrosserie. Dans un cas comme dans l’autre, la plateforme, les suspensions ainsi qu’une foule de raffinements techniques ont été apportées.

Ford aurait pu simplement présenter la GT350 sur le plancher du Salon de l’auto de Los Angeles. On a préféré devancer ce lancement de deux jours et de le réaliser dans un environnement qui permet de rendre hommage au légendaire Carroll Shelby : l’édifice de Shelby Motors à Gardena en banlieue de Los Angeles. Cet établissement est fort connu des amateurs de la marque, car c’est à cet endroit que plusieurs des modèles Cobra ont été produits et on y fabrique toujours les moteurs Cobra.

L’an prochain, on y inaugurera un musée d’une superficie de plus de 50 000 pieds carrés. Ce qui permettra d’exposer une grande partie de la collection personnelle de Carroll Shelby qui nous a quittés il y a deux ans. En passant, celui-ci avait exigé que le projet ne se matérialise qu’après sa mort.

Employés, partisans et journalistes
C’est dans une salle gigantesque que le dévoilement a eu lieu. L’événement débute par un lunch regroupant surtout les employés de Shelby, les amis de la maison et les propriétaires de Cobra de même qu’une pléthore de journalistes, un mal nécessaire à tout dévoilement! Des exemplaires de la GT350 de la première génération sont exhibés en attendant l’arrivée de la nouvelle GT 350. Cela permet de constater que la première cuvée est toujours aussi désirable. Impressionnant.

La nouvelle voiture n’a roulé que quelques mètres dans cette grande salle que l’unanimité s’est faite : c’est réussi! Il est vrai qu’on était en terrain de convertis, mais les chroniqueurs qui en ont vu d’autres étaient eux aussi de l’avis que Ford avait utilisé la bonne recette.

Sur le plan esthétique, comme pour la première génération, il se dégage de la GT350 un petit air d’exclusivité. Ford ne s’est pas limité à dessiner une belle gueule. La plateforme a été rendue plus rigide et la résistance en torsion a été améliorée de 28 %. Tous les panneaux de la voiture sont différents de ceux de la Mustang tandis que les ailes avant ainsi que le capot sont en aluminium. Le bouclier avant a été redessiné afin d’améliorer l’aérodynamique de cette sportive.

Sur le plan de la mécanique, les éléments de la suspension sont plus fermes, la barre antirapprochement des tours de suspension avant est en composite, les amortisseurs sont de type MagneRide permettant de régler presque instantanément leur fermeté en laissant passer une charge électrique dans un fluide hydraulique avec des particules de métal en suspension. Les pneus de 19 pouces sont montés sur des jantes ultrarigides d’une largeur de 10,5 pouces à l’avant et de 11 pouces à l’arrière. Il s’agit de pneus Pilot Ultra Sport de Michelin spécialement développés pour cette voiture. Enfin, de puissants freins Brembo dotés de rotors deux pièces avec perforations en diagonale sont de type course. Le rotor avant de 394 mm est stoppé par un étrier à six pistons alors que le rotor arrière de 380 mm est ralenti par un étrier à quatre pistons.

À la hauteur de la première
L’élément le plus important de la GT350 est son moteur V8 atmosphérique de 5,2 litres produisant plus de 500 chevaux et un couple minimum dépassant 400 lb-pi. Ce moteur tourne à haut régime et se démarque par l’utilisation d’un vilebrequin à surfaces plates que l’on retrouve surtout dans les voitures de course. Ce moteur est couplé à une transmission manuelle Tremec à six rapports et le différentiel à glissement limité est de type Torsen.

Somme toute, les ingénieurs de Ford n’ont rien négligé pour que la nouvelle génération de la GT350 soit à la hauteur de la première. Et il ne faut pas oublier que l’habitacle est plus convivial que jamais tandis que les sièges Recaro exclusifs à ce modèle promettent support et confort.

En quittant les lieux à la fin de la conférence de presse, je me suis arrêté pour examiner de près les dizaines de Shelby et Cobra, de toutes les générations, qui avaient été garées dans le stationnement avant de réintégrer la salle d’entreposage en attendant le musée qui sera ouvert en 2015. Ces voitures méritent d’être exposées!

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×