Audi A7 Sportback h-tron: une Allemande à l’hydrogène

Publié le 20 novembre 2014 dans Los Angeles par Frédérick Boucher-Gaulin

Une nouvelle bagnole à l’hydrogène a été dévoilée au Salon de Los Angeles : basée sur une Audi A7, le concept A7 Sportback h-tron Quattro se veut une étude de faisabilité sur la motorisation à l’hydrogène.

Par contre, là où les deux autres constructeurs qui ont présenté des véhicules avec une pile à combustible se contentaient de ce seul mode d’alimentation, Audi a décidé de concevoir une voiture hybride. En  plus de l’hydrogène, la A7 Sportback h-tron Quattro est aussi équipée d’une batterie rechargeable et de moteurs électriques situés sur les essieux avant et arrière (un système provenant de la A3 Sportback e-tron). La voiture peut donc couvrir 50 kilomètres en n’utilisant que ses batteries, et elle offre quand même la traction intégrale.

Quant à la pile à hydrogène, elle fonctionne comme toutes les autres, c’est-à-dire qu’elle envoie son contenu dans une anode, qui sépare les protons et les électrons. Les protons passent à travers une membrane, où ils sont recueillis par la cathode et réagissent avec l’oxygène pour former de la vapeur d’eau. Pendant ce temps, les électrons dans l’anode génèrent du courant électrique.

La voiture annonce une autonomie totale de plus de 500 kilomètres, et il est possible de la ravitailler en moins de trois minutes. En cas de besoin, les deux systèmes fonctionnent en parallèle, donnant suffisamment de puissance à la voiture pour passer de 0 à 100 en un peu moins de huit secondes. Pas un foudre de guerre, me direz-vous, mais elle est nettement plus rapide que les autres voitures à hydrogène sur le marché.

Audi annonce qu’il est  prêt à lancer la technologie à hydrogène dès que l’infrastructure sera prête.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×