Cadillac CTS-V: 2015: Première Canadienne à Toronto

Publié le 13 février 2015 dans Toronto par Denis Duquet

Chez Cadillac, on n’a nullement l’intention de se laisser distancer au chapitre de la performance, et ce, peu importe l’adversaire. C’est donc dans un kiosque bondé de curieux et de journalistes, au Salon de l’auto de Detroit, que Johan de Nysschen, le président de Cadillac, a dévoilé la troisième génération de la CTS-V, une berline ciblant directement les Mercedes-Benz AMG et BMW de Série M.

Cette semaine, la puissante berline a fait un arrêt par le Salon de l'Auto de Toronto pour qu'on puisse l'admirer.

Cadillac en mission

La nouvelle voiture se démarque du modèle ordinaire par des roues sport de 19 pouces, un béquet arrière sur le couvercle du coffre, un devant plus aérodynamique et quatre tuyaux d’échappement similaires à ceux de la Corvette Stingray. Les voies avant et arrière sont également plus larges afin d’optimiser la tenue de route. Bref, tous les ingrédients propres à une berline de performance. Et il ne faut pas oublier non plus les freins Brembo ultraperformants à six pistons à l’avant et quatre à l’arrière. Ils sont capables d’immobiliser la voiture sur une très courte distance, et ce, même si la vitesse initiale et très élevée.

Comme pour toutes les berlines ultraperformantes, les éléments de suspension sont renforcés et les amortisseurs Magnetic Ride de réaction plus rapide. Soulignons que la direction assistée Servotronic II de ZF à commande électrique assure une direction plus ferme à haute vitesse pour favoriser un pilotage plus précis.

Afin d’alléger la voiture le plus possible, le capot est en fibre de carbone et comporte des ouvertures permettant d’extraire l’air chaud du compartiment moteur  et de le faire passer par-dessus la voiture, rendant l’écoulement de l’air plus aérodynamique. Quant à la répartition du poids, elle est de 53-47 %.

Une histoire de moteur

Jusqu’à ce jour, tous ces éléments ne démarquent pas tellement la CTS-V de ses concurrents directs. Les ingénieurs ont fait appel aux mêmes solutions techniques que celles utilisées par la concurrence. Cependant, ils ont développé une nouvelle motorisation qui n’est pas piquée des vers.

En effet, on a dévoilé le tout nouveau moteur V8 de 6,2 litres à compresseur qui est le plus puissant de sa catégorie avec 640 chevaux et 630 lb-pi de couple. Ce qui surpasse en puissance les moteurs AMG et BMW Motorsport de même catégorie. Puissance qui permet à cette Cadillac de boucler le 0-60 MPH en 3,7 secondes tandis que la vitesse maximale atteint la barrière psychologique des 200 MPH (321 km/h). Ajoutons au passage que l’injection est directe et la cylindrée variable.

Toute cette cavalerie est gérée par une boîte automatique à huit rapports qui dirige la puissance aux roues arrière et qui est gérée par des palettes placées sur le volant.

Vos performances sur vidéo

Comme il se doit, l’habitacle contient plusieurs éléments destinés à accentuer le caractère sportif de la CTS-V. Le pédalier sport sera apprécié aussi bien en conduite de tous les jours que sur la piste et il en est de même pour le siège sport doté de 20 réglages. Il sera également possible de commander un siège Recaro assurant un meilleur support. Enfin, dans la même tendance, un volant gainé de suède, tout comme le pommeau du levier de vitesses, sera optionnel.

Mais le summum du raffinement est atteint par un écran de 12,3 pouces qui permet de mieux gérer le système de gestion CUE développé par Cadillac. Vous pourrez vous filmer au volant et ensuite regarder la vidéo de vos « exploits » directement à partir de cet écran une fois le véhicule immobilisé, bien sûr.

Le nouveau CTS-V sera commercialisé l’été prochain en tant que modèle 2016. Messieurs les policiers, sortez vos radars…

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×