Campagna Motors: 20 ans et plus actifs que jamais!

Publié le 26 mars 2015 dans Événements spéciaux par Frédérick Boucher-Gaulin

Au Québec, on n’a plus besoin de présenter la marque Campagna; depuis 20 ans maintenant, la firme produit des véhicules à 3 roues pour les amateurs de conduite estivale. En 1995, le premier T-Rex était construit à Plessisville; à l’époque, il était motorisé par un moteur Kawasaki et tous ceux qui voulaient le conduire devaient posséder un permis de moto malgré le fait que le véhicule est équipé d’un volant et d’un pédalier. Après son rachat par deux entrepreneurs en 2008, la firme a déplacé ses activités à Boucherville pour se rapprocher de Montréal et pour moderniser ses installations. En même temps, Campagna s’est modernisée, désirant augmenter la cadence de production pour rejoindre de nouveaux marchés.

Tout d’abord, le premier objectif de Campagna était d’uniformiser la construction du T-Rex; pour pouvoir en construire suffisamment afin de répondre à la demande, il était crucial de savoir exactement combien de temps il fallait, quelles pièces étaient nécessaires pour la prochaine étape, quoi commander… Comme j’ai pu le constater lors d’une visite aux ateliers, pour chacune des étapes de fabrication, de la soudure du châssis jusqu’à la vérification finale, tout est méticuleusement catalogué et documenté; même si l’on dit qu’il s’agit d’un véhicule artisanal, le T-Rex répond aux plus hautes normes de qualité. De plus, l’autre produit de Campagna, le V13R, est monté sur la même chaîne d’assemblage, ce qui occasionne une étape de plus dans le casse-tête logistique.

Ensuite, le manufacturier se devait de trouver une façon plus efficace de propulser son véhicule; le moteur qui était utilisé à la base (un quatre cylindres de 1 400 cc provenant d’une moto Kawasaki) avait beau être puissant à souhait et émettre une sonorité envoûtante, il venait avec un désagrément majeur : pour se le procurer, Campagna devait acheter ladite moto en entier! Ce n’est pas un problème si vous assemblez seulement quelques unités par année, mais pour satisfaire les envies d’expansion de la marque, il fallait trouver mieux. Après des rencontres avec divers constructeurs, la firme québécoise a choisi le six cylindres de 1 650 cc qu’on retrouve normalement dans une BMW K1600; non seulement ce moulin offre 160 chevaux et plus de couple que le Kawasaki qu’il remplace, mais il a en plus l’avantage de pouvoir être entretenu dans n’importe quel concessionnaire de motos BMW à travers le monde. Ce choix offre aussi l’assurance de ne jamais manquer de moteurs; s’il était possible d’épuiser le stock de Kawasaki ZZR, BMW fournira avec joie à Campagna toutes les unités qu’elle pourra acheter!

Finalement, la dernière étape est l’expansion du réseau de concessionnaires et la vente de véhicules sur les nouveaux marchés. Présentement, 60 % des véhicules produits à Boucherville sont destinés aux marchés internationaux. Une bonne partie des exportations va aux États-Unis, mais on peut voir des T-Rex jusqu’en Europe et en Asie! Dans les prochaines années, la marque prévoit même une version avec volant à droite pour satisfaire des marchés comme l’Australie. Campagna est aussi en constantes négociations avec des concessionnaires un peu partout dans le monde pour les inciter à offrir ses produits.

2015 marque un jalon important dans l’histoire de Campagna, il s’agit de la 20e année de production pour le très populaire T-Rex. L’édition 20e Anniversaire (qui se nomme ainsi partout dans le monde pour montrer qu’il s’agit d’un véhicule produit là où l’on parle français!) souligne parfaitement cet événement : avec son châssis entièrement rouge, ses jantes noires, sa carrosserie deux tons, son volant en cuir et ses écussons commémoratifs, le bolide est encore plus aguichant que le T-Rex ordinaire. C’est une édition extrêmement limitée : seulement 20 exemplaires seront produits. Au moment d’écrire ces lignes, près de la moitié sont déjà vendus.

Campagna Motors est actuellement en excellente santé, et comme les 20 ans du T-Rex nous l’ont prouvé, la passion et l’ingénierie québécoise ne sont pas près de s’estomper!

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×