Comment réussir son polissage à tout coup!

Publié le 29 mai 2015 dans Dossiers et conseils par Marc-André Gauthier

Comment réussir son polissage pour un été sans tâche:

Toiles d’araignée, cheveux d’ange, swirls mark. Plusieurs termes pour définir ces méchantes petites égratignures qui paraissent par un beau soleil d’été sur le capot de votre voiture! Heureusement, on peut s’en débarrasser avec un bon polissage car ce ne sont que des imperfections dans la couche claire qui recouvre votre peinture. Avec les bons outils, vous devriez être en mesure de les faire disparaître sans problème.

Voici donc notre guide pour vous aider à réaliser vous-mêmes un polissage qui redonnera assurément son éclat original à votre auto!

Au besoin, référez-vous aux images disponibles en cliquant sur l’image principale.

Mise en garde. Même si la réalisation d’un polissage n’est pas compliquée, elle requiert l’utilisation de machines capables d’endommager le fini de votre peinture. Si vous avez un doute, nous vous conseillons de faire affaire à un professionnel.

Laver sa voiture

La première étape est, bien entendu, le nettoyage de la voiture. Pour réussir un polissage optimal vous avez besoin de la surface la plus  propre possible.

Rincez la voiture à l’eau pour enlever la poussière et la boue, et lorsque la saleté ne s’enlève plus, c’est le temps de savonner l’automobile. Nous vous conseillons l’utilisation d’une éponge de mer et d’un savon à pH neutre.

Pour laver la voiture, savonnez et rincez une section à la fois. Commencez par le toit. Terminez par les roues et les pots d’échappement. Idéalement, utilisez une brosse pour ces éléments.

Barre ou pain d’argile et séchage

Une fois la voiture lavée et rincée, passez une barre d’argile sur le véhicule, de sorte à enlever les impuretés de la peinture. Une quoi? Une barre ou pain d’argile ressemble à une barre de savon pour la salle de bain. On la passe sur la voiture avec l’aide d’un lubrifiant. C’est cette petite barre qui enlèvera les contaminants chimiques, organiques et physiques qui se sont incrustés dans la peinture. Notre expert utilise une « barre d’argile » en caoutchouc. Elles sont moins salissantes, plus durables, et peuvent être lubrifiées avec de l’eau savonneuse.

Lorsque cette tâche est terminée, rincez la voiture à nouveau, et asséchez la carrosserie l’aide d’une serviette en microfibre. Vous pouvez également utiliser une peau de chamois Les serviettes en microfibres sont moins susceptibles d’endommager le fini.

Et maintenant on polit

Pour faire disparaître les « toiles d’araignée », il est recommandé de faire deux polissages. Le premier consiste à appliquer le poli à l’aide d’un tampon agressif, tandis que le deuxième consiste à appliquer le poli à l’aide d’un tampon doux.

Avant de commencer, nous vous conseillons de masquer les garnitures en plastique, comme les bords de fenêtre, afin d’éviter de les endommager.

Pour polir, il vous faut soi une polisseuse ou une machine orbitale. Les tampons agressifs sont généralement en microfibres. Appliquez le poli sur le tampon, et frottez le tampon sur la peinture pour répandre le produit. Quand le produit est bien répandu, démarrez votre machine. Polissez une section à la fois, en variant la direction.

Une fois la section polie, enlevez l’excès de produit à l’aide d’une serviette en microfibres propre.

Après cette étape « du tampon agressif », 95 % des « toiles d’araignée » auront disparu. Toutefois, le fini de la peinture présentera des tâches qui semblent se projeter profondément dans la peinture. Appelées « hologrammes » par les professionnels, elles peuvent être enlevées à l’aide d’un polissage doux

Polissage doux

On répète l’étape précédente de la même façon, mais cette fois-ci avec un tampon… doux. Ils sont généralement en mousse et présentent une surface plus uniforme.

Attention. Certains produits à polir sont utilisables avec tous les types de tampons, tandis que d’autres sont conçus pour un type en particulier. Assurez-vous de lire les recommandations sur l’emballage du poli avant de l’appliquer.

Application d’une protection

Une fois le polissage doux terminé, le fini de votre voiture ne devrait plus présenter de défauts majeurs. Si certaines taches persistent malgré tout, ne vous acharnez pas. Il se peut que votre fini soit endommagé au-delà de ce que peut réparer un polissage.

À la suite du polissage, la peinture de votre véhicule est essentiellement à l’air libre, sans protection. Il est donc recommandé de conclure son polissage par l’application d’une cire ou d’un scellant pour protéger votre fini, et pour en augmenter l’éclat.

Notre expert recommande l’application d’un scellant, qui nécessite moins d’efforts, et qui offre une meilleure protection qu’une cire classique.

En collaboration avec Waxxon Spa Automobile.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×