Ferrari 488 Spider : l’italienne turbocompressée qui décoiffe

Publié le 16 septembre 2015 dans Francfort par Frédérick Boucher-Gaulin

Lorsque Ferrari a dévoilé la remplaçante de la 458 Italia, la 488 GTB, on se doutait bien qu’une variante Spider était en chemin; comme suite, le constructeur italien vient de publier les premières images de la 488 Spider 2016, qui sera présentée pour la première fois au Salon de l’auto de Francfort en septembre.

Présenté comme étant la Ferrari à moteur V8 — monté en position centrale — équipée d’un toit dur rétractable la plus puissante jamais produite (la description est assez spécifique, mais ça signifie que la nouvelle venue a plus de jus que la 458 Spider et la 458 Speciale A), la 488 Spider héberge un V8 de 3,9 litres et une paire de turbocompresseurs ne générant pas moins de 670 chevaux.

Puisqu’il s’agit d’une décapotable, les ingénieurs ont pris le temps d’en rigidifier le châssis; désormais, 11 alliages sont utilisés dans la création de la voiture (dont le magnésium). Ceci fait en sorte que la 488 Spider est 25 % plus rigide que la 488 GTB!

La pièce de résistance sera certainement le toit dur repliable ; celui-ci se sépare en deux parties qui s’emboîteront l’une sur l’autre. Selon le manufacturier, la manœuvre ne prendra pas plus de 14 secondes.

Ferrari sait aussi que l’un des plus grands plaisirs de conduire une voiture à motorisation centrale sans toit vient du fait que l’on entend distinctement le moteur rugir derrière soi; les échappements sont étudiés pour projeter le son de façon à ce que le conducteur puisse pleinement profiter de la symphonie italienne.

Après le Salon de l’auto de Francfort en septembre prochain, il est probable que l’on croise la Ferrari 488 Spider sur les routes de Monaco et de Newport Beach .

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×