Subaru WRX STI 2016 : une voiture sauvage en plein contrôle

Publié le 25 août 2015 dans Essais par Marc-André Gauthier

Dans l’automobile, il y a la compétition. Chaque voiture à ses rivales, qui tentent de se hisser au sommet des différents classements.

Par contre, la Subaru WRX STI n’a pas de rivale. Certes, la Mitsubishi Lancer EVO X l’a été, mais le modèle date énormément. À moins d’une refonte, la STI 2016 s’amuse seule dans le carré de sable.

Pourquoi parler de sable? Parce que la WRX STI rappelle énormément une voiture de rallye, autant dans sa conception que dans le rendu. Elle fait ainsi preuve de sauvagerie, mais d’une sauvagerie contrôlée; autant ces deux termes puissent-ils être en opposition, autant conviennent-ils à la STI.

Conduire cette voiture fait de chaque balade une occasion spéciale, eh oui, même dans le trafic, où une douleur au bas du dos à gauche nous rappelle que l’embrayage trop dur de la transmission est là.

Mais cette réalité est le lot d’une véritable sportive. Il y a une limite à offrir des compromis, et cette voiture, heureusement, n’en offre pas.

On la voit venir de loin
 Quand Subaru a renouvelé sa WRX, et par conséquent sa WRX STI, nombreux sont ceux à avoir décrier le nouveau style ressemblait trop à celui d’une Lancer Evolution…

Vrai ou pas, on ne peut que contempler le résultat, magnifique. La STI, milieu de gamme et tout équipée, vient avec un gros aileron arrière qui vient parfaitement s’agencer avec les bas de caisses et la forme carrée du reste de la voiture. Juste en voyant l’ensemble, on comprend que nous n’avons pas affaire à une voiture ordinaire.  

Un moteur moderne
Sur le capot, on voit une grande fente. Elle sert à engouffrer l’air jusqu’au système de refroidissement des gaz d’échappement du moteur. Vous l’aurez deviné, encore une fois, la motorisation de la voiture est turbo.

La génération actuelle développe la même puissance que la génération précédente : 305 chevaux et 290 livres de couple.

Il s'agit toujours d'un moteur de 2,5 litres turbocompressé, mais il développe son couple différemment. 

Et le son! Mais quel son! Rien à voir avec une exotique, mais il a tout de même quelque chose de romantique, comme une ode à la gloire des ingénieurs japonais.

Côté comportement, la modernité lui a fait du bien. Cette génération délivre mieux son couple, et ça signifie que la WRX STI se conduit tout simplement mieux à basse vitesse qu’auparavant. Autrement dit, il n’est plus nécessaire d’être dans le tapis. Les accélérations en ligne droite sont bien, mais c’est surtout sur le 0-100 km/h que la voiture brille. Dans la rue, elle n’a pas son pareil.

 À cette motorisation est accouplée une transmission manuelle avec des rapports « courts ». Globalement, c’est une excellente transmission, pas trop difficile à manier. Toutefois, l’embrayage est dur, peut-être même trop.  Après de longs trajets dans le trafic, on se rend bien compte que ce type de transmission n’a pas été conçue pour la vie de tous les jours, mais plutôt pour offrir de la performance.

Pourtant, si vous faites l’essai d’une Audi R8 manuelle, ce qui devient de plus en plus en voie de disparition, vous constaterez que l’embrayage n’est pas inutilement dur. Même constat dans une voiture plus modeste, comme la Jetta GLI, par exemple.

Tenue de route hors norme
Quand on regarde le châssis d’une voiture comme la WRX STI, on constate qu’il n’est pas des plus classiques pour une voiture sport. Après tout, elle demeure une berline avec des places arrière assez spacieuse, et coffre qui a de la place.

Pour épicer le plat, les gens de Subaru ont équipé cette WRX STI 2016 d’une excellente suspension, mais qui s’avère être trop ferme pour les routes que vous emprunterez quotidiennement. Mais ce qu’elles font un bon travail!

Jumelée à une direction précise et un système quatre roues motrices venu d’une autre dimension, la voiture supporte des virages qui font peur.

Encore mieux. Si vous vous sentez à l’aise, et que faire une réclamation à votre assurance ne vous effraie pas, vous pouvez débarquer les aides électroniques et régler vos différentiels vous-même (les trucs qui répartissent la puissance entre les roues, et qui autorise un certain niveau de glissement entre les roues).

À ce moment-ci, vous pouvez adapter parfaitement votre voiture aux obstacles que vous allez rencontrer. Mais bon, le mode « automatique » convient parfaitement, et même que les systèmes électroniques font un travail remarquable

Notre petit château fort
On se sent véritablement invincible au volant d’une WRX STI. Aucune condition météorologique ne nous fait peur, et maintenant, il est possible de profiter de ce sentiment dans un certain confort.

Je dis certains, parce que la WRX STI ne rivalise toujours pas avec une voiture européenne à ce niveau, ou même avec une Ford Focus ST.

Il faut toutefois reconnaitre que l’habitacle de cette Subaru est bien mieux que par le passé! Même si l’insonorisation reste (très) perfectible, et que le moteur enterre facilement la chaine audio qui ne joue pas fort, en partant, le design général de l’habitacle épate! 

Les matériaux sont de bien meilleure qualité qu’avant, le système multimédia de nouvelle génération s’apprécie, réellement. Si les sièges moulent beaucoup, ils ne sont pas inconfortables pour autant.

En conclusion, on se sent bien dans cette voiture. Elle est rapide comme une petite fusée, tient la route comme personne, et représente un degré de civilité juste à la frontière entre la sauvagerie et le contrôle. La STI demeure donc une excellente auto, et si vous pouvez vivre avec une suspension et un embrayage ferme tous les jours, voilà un excellent choix pour votre prochaine voiture, d’autant plus que vous pourrez pleinement en profiter 12 mois par année. Mais mettez un bon budget « essence » de côté, car ça descend vite.

Merci à Guillaume Fournier Photographie pour les superbes photos 

 

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Subaru WRX
Version à l'essai STI Sedan Limited
Fourchette de prix 29 995 $ – 44 995 $
Prix du modèle à l'essai n.d.
Garantie de base n.d.
Garantie du groupe motopropulseur n.d.
Consommation (ville/route/observée) 13,8 / 10,2 / 11,5 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Mercedes-Benz Classe CLA, Mitsubishi Lancer
Points forts
  • Moteur 2.5T vraiment bien
  • Tenue de route digne des meilleures
  • Design spectaculaire
  • Capacité hors routes véritables
Points faibles
  • Suspension trop ferme
  • Moteur bruyant
  • Habitacle mal insonorisé
  • Consommation en carburant élevée
Fiche d'appréciation
Consommation 2.0/5 Pour un « petit moteur», il boit beaucoup
Confort 2.5/5 Les sièges supportent bien, mais les suspensions sont fermes... très fermes
Performances 4.0/5 En ligne droite la STI n'est pas à son mieux, mais dieu sait qu'elle dévore les courbe
Système multimédia 4.0/5 Le système Subaru de nouvelle génération fait un bon travail
Agrément de conduite 4.5/5 Peut-être moins directe que par le passé, mais elle procure du bon temps
Appréciation générale 4.5/5 Une voiture qui représente un certain anachronisme, mais ô combien de plaisir
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×