Hyundai Tucson 2016, du sérieux chez les VUS compacts

Publié le 18 décembre 2015 dans Essais par Sylvain Raymond

Le Tucson a toujours été un modèle phare pour le constructeur coréen, lui qui s’inscrit dans un segment ultra populaire, celui des VUS compacts. Depuis quelques années, les acheteurs délaissent les voitures au profit des VUS et la tendance n’est pas près de s’estomper à voir l’éclosion des nouvelles souches.

Le Tucson a toujours fait bonne figure dans son créneau, sans être dominant toutefois. Cette année, Hyundai nous présente la troisième génération et cette fois, il a tout ce qu’il faut pour bousculer la concurrence et se hisser sur le podium.

Du changement du côté des moteurs

Pour 2016, le Tucson demeure vendu avec deux mécaniques dont un tout nouveau quatre cylindres turbocompressé de 1,6 litre. Ce moteur qui remplace l’ancien quatre cylindres de 2,4 litres livre des performances similaires au moteur précédent, mais c’est surtout son économie de carburant supérieur – 13% selon le constructeur –, qui justifie son arrivée dans l’alignement. Côté puissance, il est un peu moins éloquent avec ses 175 chevaux, comparativement à 184 pour l’ancien moteur, mais son couple est en hausse à 195 lb-pi par rapport à 177 lb-pi.

L’autre argument en faveur de ce moteur, c’est la transmission sept rapports à double embrayage qui lui a été jumelée, une première chez Hyundai. Ce type de boîte est drôlement performant tout en s’avérant beaucoup plus agréable que les infâmes transmissions CVT. Toutefois, afin de profiter de cette nouvelle mécanique, il vous faut opter pour un Tucson 1.6T Premium à rouage intégral, un modèle dont le prix dépasse tout de même les 31 000 $.

Les Tucson moins dispendieux profitent toujours du quatre cylindres de 2,0 litres jumelé à une transmission automatique à six rapports, une mécanique reconduite de l’ancienne génération et moins moderne. On remarque tout de même un prix de base supérieur dans le cas du plus abordable des Tuscon, mais cela s’explique en partie par la disparition de la boîte manuelle et par un niveau d’équipement un peu plus cossu.

Style moderne et sophistiqué

Côté style, le Tucson 2016, qui a été dessiné aux studios européens de Hyundai en Allemagne, s’est modernisé et reprend le design adopté par les derniers modèles du constructeur, dont la Genesis et la Sonata. La large grille avant hexagonale est typique, tout comme les formes générales un peu plus angulaires.

Le toit plonge un peu plus à l’arrière et ses lignes sont plus sophistiquées et modernes, un élément rehaussé par les feux et les phares à DEL. Même les livrées de base profitent d’un style réussi alors que les versions plus cossues n'ont que quelques éléments supplémentaires y compris des jantes de 19 pouces, une première pour le modèle. Notre modèle d’essai en était d’ailleurs équipé et il faut avouer que ces roues ont fait plusieurs jaloux, notamment auprès d'un propriétaire de Toyota RAV4 2015 qui les aurait bien échangées contre les siennes. Bref, le nouveau Tucson est parmi les plus beaux de son créneau, un élément qui l’avantagera certainement au chapitre des ventes.

Grand luxe à bord

Dès que l’on monte à bord du véhicule, l’effet nouveauté est marquant. On a l’impression d’être au volant d’un modèle dont la qualité de finition et le niveau de luxe sont de loin supérieurs au prix exigé. On apprécie l’attention aux détails et l’excellente ergonomie du tableau de bord. Toutefois, on aurait peut-être préféré que l’écran d’affichage soit orienté un peu plus vers le conducteur. Bien entendu, la force des Coréens c’est le ratio prix/équipement et le Tucson est de nouveau gorgé de caractéristiques de luxe et de commodités. Même les livrées de base proposent une bonne liste d’équipements de série.

Le Hyundai Tucson 2016 est assemblé sur une nouvelle plate-forme et ses dimensions ont été revues à la hausse. Puisqu'il est plus long et plus large, il possède un habitacle plus spacieux et surtout, un espace de chargement plus volumineux. On a aussi élargi l’ouverture arrière afin de faciliter le chargement d’objets plus imposants. C'est très pratique pour les familles actives.

Sur la route

Notre modèle d’essai était équipé du nouveau moteur turbo de 1,6 litre. Premier constat, la puissance est livrée rapidement et sans délai. Toutefois, le moteur a fort à faire pour nous éblouir et profiterait bien d’un peu plus de puissance. C’est surtout à plus grande vitesse, lorsque l’on veut doubler, que ce manque de chevaux est perceptible. Les dimensions et le poids du véhicule n’aident pas la cause de cette petite cylindrée. La bonne nouvelle, c’est l’extrême efficacité de la boîte à double embrayage qui vient sauver la mise. Les changements sont rapides et précis, permettant d’exploiter un peu mieux les chevaux disponibles.

Le quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé utilisé dans d’autres produits aurait certainement été très bien adapté à la cause, mais on comprend que le nerf de la guerre c’est l’économie de carburant.

La cabine est silencieuse et les efforts d’insonorisation sont perceptibles. Par ailleurs, la conduite est agréable et on se formalisera peu de la direction à assistance électrique légèrement imprécise. La suspension offre un bon compromis entre confort et tenue de route.

Malgré son prix un peu plus alléchant, il est difficile de recommander l’achat d’un VUS à traction. Outre le dégagement supérieur en hauteur, le rouage intégral apporte un net avantage et pas uniquement sur chaussée glissante, mais en tout temps grâce au système actif de contrôle en virage qui envoie du couple aux roues qui ont le plus de traction.

Grâce à sa refonte, le Hyundai Tucson 2016 a peu à envier à ses concurrents. Il y a fort à parier qu’il se retrouvera d’ici peu sur le podium aux côtés des gros canons du créneau que sont les Mazda CX-5, Nissan Rogue et Toyota RAV4. Notre Tucson d’essai nous a d’ailleurs fortement séduits.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Hyundai Tucson 2016
Version à l'essai 1.6T Limited TI
Fourchette de prix 24 399 $ – 39 599 $
Prix du modèle à l'essai 36 649 $
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 9,9 / 8,4 / 10,8 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Equinox, Dodge Journey, Ford Escape, GMC Terrain, Honda CR-V, Jeep Cherokee, Jeep Compass, Jeep Patriot, Kia Sportage, Mazda CX-5, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Outback, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan
Points forts
  • Style moderne et sophistiqué
  • Prix alléchant
  • Bon niveau d'équipement pour le prix
  • Boite à double embrayage efficace
  • Insonorisation améliorée
Points faibles
  • Puissance un peu juste
  • Direction peu précise
  • Manque un peu de puissance
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Améliorée, mais qui grimpe si on pousse le moteur turbo
Confort 4.5/5 Bons dégagements, bonne position de conduite et sièges confortables
Performances 3.5/5 On a favorisé un peu trop l'économie
Système multimédia 4.0/5 Simple et efficace
Agrément de conduite 3.5/5 Direction un peu molle, manque de puissance
Appréciation générale 4.5/5 Du beau boulot de la part de Hyundai !
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×