Dossier Tesla - Le Club Tesla Québec - Un club de « chars » différent et indépendant

Publié le 14 décembre 2015 dans Dossiers et conseils par Jean-François Savoie

L’idée du Club Tesla Québec a vu le jour au printemps 2013. Le 11 juillet suivant, l’entité légale de l’organisme à but non lucratif (OBNL) était créée.

Entrevue avec son président, Stéphane Pascalon.

GUIDE DE L’AUTO— Vous êtes un OBNL mais vous avez travaillé de pair avec Tesla depuis les débuts du Club. Dans quelles circonstances?

STÉPHANE PASCALON — Nous sommes un organisme complètement indépendant de Tesla. Nous sommes une association de propriétaires. De par la qualité des rendez-vous que l’on organise pour faire connaître la voiture électrique à quelques reprises, Tesla nous a donc sollicités pour lui donner un coup de main. Par exemple, Tesla a pu s’ajouter à la dernière minute au Salon de l’Auto de Montréal en janvier. Elle nous a demandé si des propriétaires voulaient s’impliquer au kiosque car elle était limitée en personnel (la concession de Montréal venait tout juste d’ouvrir). Ce fut un beau succès populaire.

Maintenant, quand Tesla livre un nouveau véhicule, elle informe son propriétaire de l’existence du Club.

GUIDE DE L’AUTO— Avez-vous joué un rôle particulier dans l’installation du premier superchargeur Tesla, à Drummondville?

STÉPHANE PASCALON — Par les contacts de certains membres, on a pu influencer et permis d’aider certaines choses. On a eu une très bonne écoute de la part de Tesla.

Présentement, une des actions que nous menons auprès de Tesla est d’avoir une interface en français. Au Québec, nous n’avons que l’interface en anglais tandis qu’en Europe, ils ont accès au français.

GUIDE DE L’AUTO— À travers vos contacts, quelles sont vos impressions de ce qui se dégage de cette compagnie gérée par quelqu’un comme Elon Musk?

STÉPHANE PASCALON — Il y a clairement une volonté de changer la perception de l’automobile de la part de Tesla. On se rend bien compte que c’est une compagnie en démarrage, en apprentissage, mais qui s’adapte aux besoins de la réalité du marché tout en essayant d’imposer un mode de pensée et de fonctionnement.

C’est une des raisons d’existence du Club Tesla Québec : apporter du changement. Comme premiers propriétaires, nous étions sur une autre planète. Avec une Tesla, on a changé d’ère. Nous ne sommes plus au XXe siècle, contrairement aux propriétaires de voitures à essence. Les gens qui ont une Tesla sont au présent et les autres sont au passé.

Au Club, on développe de mini séminaires pour les nouveaux propriétaires afin de leur donner des trucs pratiques et de leur expliquer le changement d’ère qu’ils sont en train de vivre. La compagnie modifie la perception du monde automobile et on participe à l’effort.

Lisez notre article sur les activités du Club en 2015

Visite de l'usine Tesla

Les essais de Marc Lachapelle

Un dossier complet sur Tesla

Sur le même sujet

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×