Tesla Model 3 : 373 000 dépôts officiels et 1,4 milliard de dollars demandés

Publié le 19 mai 2016 dans Électrique par EcoloAuto

Personne ne pourrait affirmer que la Tesla Model 3 n’a pas été un succès retentissant, du moins si l’on parle du lancement. Plus de 100 000 dépôts étaient confirmés avant même que la planète automobile ait vu la voiture électrique, nombre qui est passé selon plusieurs sources à plus de 400 000 quelques semaines après le dévoilement. Les estimations n’étaient pas loin.

Tesla a confirmé dans un prospectus préliminaire rendu public hier que le constructeur californien avait reçu 373 000 dépôts en date du 15 mai pour sa prochaine berline écologique abordable. L’on apprend également qu’environ 8 000 clients seulement ont changé d’idée concernant leur réservation, et que près de 4 200 dépôts avaient été annulés puisqu’ils provenaient de spéculateurs.

Le prospectus en question confirme ce que plusieurs analystes avaient prédit : Tesla devra émettre plus d’actions afin de financer ses plans ambitieux entourant la production de la Model 3 et la croissance globale de l’entreprise.

Le manufacturier souhaite offrir 6,8 millions d’actions tandis que le fondateur de la marque, Elon Musk, mettra 2,78 millions de ses propres actions en circulation libre. Les profits générés par la vente d’action du PDG serviront cependant à payer des obligations fiscales.

En date du 17 mai, celle citée dans le prospectus, la valeur de l’action de Tesla se chiffrait à 204,66 $, ce qui signifie que le constructeur prévoit recevoir environ 1.4 milliard de dollars suite à cette émission d’actions.

Tesla confirme que les fonds recueillis serviront à entamer la production de la Tesla Model 3 afin d’effectuer les premières livraisons à la fin de 2017. De plus, Tesla espère être en mesure d’atteindre son objectif de produire 500 000 véhicules en 2018 au lieu de 2020 grâce au financement supplémentaire.

Mettons de côté l’aspect automobile pour un moment afin de se concentrer sur l’aspect purement financier. Peu de marques peuvent se vanter d’être v?nérées autant par les passionnés du monde automobile que les consommateurs qui ne suivent l’actualité automobile que d’un œil distrait. Bref, la réputation des voitures de la marque et celle de la marque elle-même n’est plus à faire. Mais tout cela n’aidera pas Tesla si l’entreprise n’est pas en mesure d’obtenir son financement.

La question importante pour les propriétaires actuels et éventuels est donc la suivante : comment réagira la bourse à cette nouvelle émission d’actions et surtout, est-ce qu’elle croit que Tesla sera en mesure d’atteindre ses objectifs et éventuellement d’être profitable. Sur Wall Street, c’est tout ce qui compte. L’autonomie et les performances? Pas vraiment.

De prime abord, la réaction semble positive. Plusieurs analystes ont indiqué que le moment était bien choisi pour émettre les nouvelles actions et que le montant réclamé était acceptable. La valeur de l’action de Tesla était d’ailleurs en hausse, se chiffrant à 209 $ au moment d’écrire ces lignes. Il y a cependant eu beaucoup de mouvement alors que la valeur à passer de 208 $ à 216 $ en quelques heures seulement.

Le fait que Tesla n’ait pas atteint réellement 400 000 réservations ne semble pas avoir fait peur aux investisseurs non plus.

De nombreux défis
Pour le moment donc, tout va bien pour Tesla. Ceci dit, les défis qui attendent le constructeur sont nombreux. En premier lieu, comment passer d’une production approximative de 50 000 véhicules à une production variant entre 100 000 et 200 000 (les objectifs de Tesla) d’ici un an, et ensuite 500 000 véhicules l’année suivante? Produire une voiture n’est pas comme produire un stylo, et produire 10 fois plus de véhicules en deux ans seulement serait du jamais vu.

La semaine dernière, nous apprenions que Tesla n’avait pas encore finalisé le design de la voiture ni confirmé ses fournisseurs pour différentes composantes. Ces éléments pourraient augmenter le prix de la voiture et/ou retarder son arrivée selon un rapport envoyé à la SEC (Security and Exchange Commission) par Tesla.

Les comptes de banque de Tesla sont néanmoins bien remplis. En effet, le constructeur a environ 1,5 milliard de dollars sous la main, mais a perdu 282 millions de dollars depuis le début de l’année. L’entreprise n’a jamais été profitable et ses pertes annuelles ne sont pas négligeables. Et malgré son compte de banque imposant, il en faudra plus pour remplir les promesses faites récemment.

Le succès continu et le financement général de Tesla dépendent donc de l’optimisme des investisseurs face au potentiel de la marque. Ce n’est pas la première fois ni la dernière fois que le potentiel est en mesure d’aider une entreprise à la bourse plus que ses profits (nous connaissons tous Facebook), mais Tesla devra s’assurer de bien communiquer ses progrès afin de continuer à recevoir la bénédiction des investisseurs. Il s’agit d’un dossier qui sera intéressant à suivre.

Source: EcoloAuto.com

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×