GMC Terrain 2010, adieu Pontiac Torrent

Publié le 23 mars 2009 dans New York par Gilles Olivier

Originalement, le GMC Terrain qui fut préalablement présenté au salon de l’auto de Dubaï en 2007, est en fait un clone des modèles Opel Antara/Chevrolet Captiva, disponibles sur différents échiquiers automobiles européens et asiatiques. D’ailleurs, la nouvelle Saturn VUE a été entièrement conçue et développée autour de la plateforme Theta, ayant servie de base au développement de ces modèles.

De Pontiac à GMC

En janvier dernier à Détroit, GM nous a dévoilé la 2e mouture de son modèle Chevrolet Equinox offrant un style nettement plus mature et des motorisations plus respectueuses de l’environnement. Or, avec la disparition possible de certains modèles Pontiac, voire la gamme de produits au complet, il n’est donc pas surprenant de voir apparaître le remplaçant du Pontiac Torrent, passer sous  la bannière GMC et changer son nom pour celui de Terrain. A noter, que la version Nord-Américaine de ce dernier, se présente comme le petit cousin du nouveau Chevrolet Equinox, duquel il emprunte bon nombre de ses éléments mécaniques, et ce malgré ses gênes directement reliées à celles du modèle Saturn VUE.   

Un style beaucoup plus élégant

General-Motors vient de nous présenter une première image de ce nouveau venu assortie de quelques données préliminaires. Côté style, on découvre un VUS de catégorie compacte aux lignes nettement plus relevées et surtout plus massives, qui lui octroient une certaine maturité qui lui fait le plus grand bien.

Par rapport au modèle Torrent qu’il remplace, on note que l’intérieur a également passé au bistouri, surtout pour le mieux être des passagers. Les places arrière offrent des dégagements plus généreux et il est intéressant de constater que la polyvalence du véhicule a été largement rehaussée. D'ailleurs, selon le modèle offert, il peut recevoir une troisième rangée de sièges afin de pouvoir accueillir jusqu’à sept passagers. Le tableau de bord entièrement redessiné et repensé, présente une ergonomie renouvelée et une fonctionnalité plus pointue.

Vive l’injection directe

Mais, les principales innovations se retrouvent sous le capot. Le nouveau moteur d’entrée de gamme passe de six à quatre cylindres. Sa cylindrée est de 2,4 litres et la puissance de 182 chevaux. Le V6 voit sa cylindrée passer de 3,6 à 3,0 litres tandis que la puissance rejoint les 255 chevaux, par rapport aux 264 chevaux de la cavalerie précédente. Le moteur quatre cylindres est accouplé à une boîte automatique à six rapports, tandis que le V6 est associé à une boîte automatique à six rapports avec sélecteur manuel. Dans les deux cas, l’utilisation de la technologie de l’injection directe et du calage variable des soupapes, aura pour avantage premier d’améliorer l’économie de carburant. Selon le constructeur, la consommation moyenne établie avec le moteur quatre cylindres est de 7,8 litres aux 100 km et de 9,4 litres avec le moteur V6.

En grande première Nord Américaine à New York

On est passé très près de le découvrir en novembre dernier au salon de l’auto de Los Angeles, mais finalement c’est à New York que nous sera dévoilé le nouveau GMC Terrain.
 

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×