Un premier accident mortel avec le pilote automatique de Tesla

Publié le 4 juillet 2016 dans Électrique par EcoloAuto

Le 7 mai dernier, Joshua Brown — de Canton en Ohio — était derrière le volant de sa Tesla Model S dans la région de Williston en Floride, mais il ne conduisait pas.

Il avait actionné le pilote automatique, une fonction de conduite autonome particulièrement avancée qui contrôle la voiture sans l’intervention du conducteur sur une distance beaucoup plus grande que ce qui se fait ailleurs sur le marché.

Ce qu’il s’est passé par la suite est plus flou. La Model S a percuté un camion semi-remorque traversant perpendiculairement l’autoroute sans qu’il y ait aucun signe de ralentissement. C’est le pare-brise de la voiture qui est entré en collision avec le côté du camion, la partie avant de la Tesla passant en dessous de ce dernier.

Selon un communiqué publié sur le blogue de Tesla jeudi, le côté blanc du camion était difficile à détecter en raison de sa hauteur et d’un ciel très clair ce qui expliquerait pourquoi le pilotage automatique n’a pas réagi. Tesla a décrit les circonstances de la collision comme étant « extrêmement rares », mentionnant que si la Model S avait frappé la partie avant du camion, les systèmes de sécurité embarqués auraient probablement été en mesure d’éviter que le conducteur soit blessé grièvement.

Le constructeur californien a également tenu à rappeler qu’il s’agissait du premier accident mortel en plus de 130 millions de miles parcourus avec le pilote automatique activé, mieux que la moyenne d’un accident avec décès tous les 94 millions de miles pour le reste du parc automobile aux États-Unis.

Malgré tout, la NHTSA, qui a été avisée par Tesla immédiatement après l’incident, a ouvert une enquête afin d’en savoir plus sur l’accident.

La responsabilité revient toujours au conducteur
Même s’il est possible en théorie de se laisser conduire sans porter attention à la route avec le pilote automatique de Tesla, le constructeur rappelle que le conducteur est en tout temps responsable de la voiture et il se doit en tout temps d’être en mesure de reprendre le contrôle immédiatement.

Dans le cas qui nous intéresse, certaines rumeurs indiquent que le conducteur Joshua Brown était en train de regarder un film au moment de l’accident, mais rien n’a encore été confirmé.

Tesla est habitué à défier les conventions et forcer l’industrie à revoir certaines normes et certaines pratiques. Il n’est donc pas surprenant que le manufacturier soit impliqué dans une autre première, soit le premier accident mortel au volant d’une voiture qui se conduit seule.

Le débat sur la voiture autonome ne fait que commencer, mais au cœur de ce débat se trouve la question sur la façon dont ces voitures réagiront aux situations imprévues. Malgré tous les calculs et toute l’intelligence artificielle du pilote automatique de Tesla, un camion traversant une autoroute perpendiculairement n’a pas été en mesure d’être reconnu, et une personne a perdu la vie.

Peu importe à qui revient la faute, il semble évident que nous sommes encore loin du jour où nous pourrons laisser notre voiture nous conduire sur une grande distance sans porter attention à la route. Et puis, voulons-nous vraiment voir ce jour arriver?

Source: EcoloAuto.com

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×