La Chevrolet Impala se fait rappeler

Publié le 25 juillet 2016 dans Rappels par Frédérick Boucher-Gaulin

Ces temps-ci, il y a une énorme corrélation entre les rappels et les coussins gonflables : en plus du dossier Takata qui ne cesse de prendre de l’ampleur (devenant d’ailleurs le plus gros rappel automobile de l’histoire), plusieurs cas n’ayant pas de rapport direct avec le fabricant de coussins gonflables japonais sont découverts.

Par exemple, General Motors doit maintenant rappeler 290 000 unités de l’Impala produites entre 2009 et 2010. Sur ces voitures, il y aurait un défaut d’assemblage dans le siège passager, pouvant nuire aux capteurs du coussin gonflable.

On parle plus spécifiquement des voitures fabriquées entre le 25 avril 2008 et le 16 février 2010. Sur celles-ci, l’armature du siège passager avant peut frotter contre les fils du capteur chargé de détecter s’il y a un occupant dans ledit siège. Si le fil venait à être endommagé, l’ordinateur ne déploierait pas le coussin gonflable en cas d’accident, puisqu’il ne serait pas au courant de la présence d’un humain assis à droite du conducteur. Encore plus grave, cela pourrait court-circuiter le système de sécurité des occupants, ce qui désactiverait les coussins gonflables et les ceintures autobloquantes dans tout le véhicule.

Pour remédier au problème, les mécaniciens de Chevrolet inspecteront le fil, le remplaceront s’il y a des signes de dégât et placeront du ruban adhésif anti-abrasion sur le tout.

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×