FCA aurait aussi triché sur ses tests antipollution

Publié le 2 septembre 2016 dans Actualité par Frédérick Boucher-Gaulin

Après Volkswagen, il semblerait que ce soit au tour de FCA d’être dans l’eau chaude au sujet d’un dispositif modifiant les émissions de ses moteurs diesel. Selon une lettre provenant du gouvernement allemand, le constructeur aurait volontairement installé un système qui modifierait la quantité d’émissions émise dans au moins quatre de ses véhicules.

Selon Reuters, le gouvernement allemand aurait soulevé le problème à l’Italie au début de l’année. Cependant, celui-ci aurait rejeté en bloc les allégations. Voilà pourquoi le gouvernement allemand a dû directement traiter avec l’Union européenne.

Un représentant de FCA a déclaré que ses véhicules respectaient les normes antipollution, et qu’aucun n’était équipé d’un dispositif illégal.

Selon l’Europe, il s’agit ici principalement d’une dispute entre les deux pays; cependant, elle agira en tant que médiateur.

Le gouvernement allemand aurait trouvé un dispositif qui couperait les émissions nocives après quelques cycles. Ceci aiderait les Fiat 500X, Jeep Renegade et Fiat Doblo à rencontrer les normes d’antipollution. Ces véhicules sont tous équipés de moteurs turbodiesel de 2,0 litres. Lors des tests, le dispositif s’éteindrait après 22 minutes. La durée moyenne d’un test antipollution est de 20 minutes.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×