Volvo V90 Cross Country 2017 : aussi séduisante, maintenant plus haute!

Publié le 19 septembre 2016 dans Premiers contacts par Frédérick Boucher-Gaulin

Si les VUS ont la cote chez nos voisins du Sud, les Canadiens — et plus spécifiquement les Québécois — apprécient leurs familiales. Ces véhicules sont confortables, spacieux au possible et offrent un look plus accrocheur et raffiné (à mon avis, en tout cas). Cependant, les vendeurs qui essaient de vous faire acheter un pseudo-camion utiliseront souvent le même argument : avec nos conditions routières et l'état de notre service de déneigement, un VUS pourra franchir de gros bancs de neige et ne risquera pas de rester coincé par un beau matin enneigé.

Pour répondre à ce besoin, Volvo offre sa gamme Cross Country : il s'agit de familiales (et d'une berline) avec une hauteur de caisse relevée et des protections sous le châssis. Ces voitures s'adressent à un public actif ayant besoin de sortir des sentiers battus. Lors d'une présentation au Colorado, à 2 740 mètres d'altitude, la marque suédoise a dévoilé le plus récent membre de cette famille, la V90 Cross Country 2017.

Sortie du même moule
La nouvelle V90 Cross Country est basée sur la familiale V90, que l'on a pu découvrir en Espagne il y a quelques semaines. En fait, elle est plus que basée sur la séduisante suédoise : mis à part quelques différences, elle est identique à cette dernière.

Par exemple, la mécanique est la même : les V90 CC sont toutes équipées de la variante T6 du moteur Drive-E de Volvo. Il s'agit d'un quatre cylindres de 2,0 litres agrémenté d'un turbocompresseur et d'un compresseur de suralimentation. Le tout développe 316 chevaux et un couple de 295 livres-pied. Derrière le quatre cylindres, on retrouve une boîte automatique à huit rapports connectée à un rouage intégral.

L'intérieur est également identique à la familiale : les sièges sont pareils (et la hauteur des coussins de ceux-ci ne change pas, comme dans certains VUS basés sur une voiture) et le gigantesque écran central de 9,5 pouces vient aussi directement de la série 90 du constructeur. Le volant est inchangé, tout comme l'espace de chargement arrière de 1 526 litres. Grosso modo, une fois derrière le volant, il est difficile de faire la différence entre une V90 ordinaire et la Cross Country.

Photo: Frédérick Boucher-Gaulin

À la hauteur de la tâche
Les différences se situent à deux endroits : dans la suspension ainsi que sur la carrosserie.

Débutons par le style : visuellement, tous les membres de la famille Cross Country sont plus hauts sur pattes et ont droit à des ensembles de carrosserie en plastique pour leur donner un style plus baroudeur. La V90 CC voit donc le bas de ses parois latérales couvert de bandes plastiques qui seront bien pratiques pour éviter les égratignures. De même, les ailes sont légèrement élargies et plastifiées. À l'avant, la familiale reçoit aussi un bas de pare-chocs argenté qui laisse deviner la présence d'une plaque de protection sous la motorisation.

Mais ce sont les suspensions qui reçoivent le plus d'attention : plutôt que de se contenter d'augmenter la hauteur de caisse, Volvo a revu la géométrie complète du véhicule. La Cross Country a une hauteur de 21,1 centimètres, soit 6,5 de plus que la V90 ordinaire. Les ailes en plastique permettent aussi d'élargir les voies de 2,0 centimètres à l'avant et 4,0 cm à l'arrière. Volvo annonce que les capacités hors route sont à la hauteur des attentes de ses clients; en plus de la garde au sol et des plaques de protection, l'ordinateur a été optimisé pour une conduite là où l'asphalte arrête. Le contrôle de la traction gagne un mode Hors route (outre les modes Confort et Sport déjà présents), qui optimisera les systèmes d'aide à la conduite pour les surfaces rocailleuses ou meubles.

Nous n'avons pu conduire la V90 Cross Country lors du lancement, mais je peux spéculer, ayant pris le volant de la Volvo V90 2017 ordinaire et des autres produits Cross Country : les quelques centimètres de suspension aideront vraisemblablement au confort à bord, mais la conduite devrait être beaucoup plus près d'une voiture que d'un VUS. Le silence à bord sera impressionnant, tout comme l'écran d'infodivertissement et le système audio. De plus, la hauteur supplémentaire fait en sorte qu'il est très facile d'entrer et sortir du véhicule. Disons que nous avons vraiment hâte de conduire cette nouvelle venue!

La Volvo V90 Cross Country devait arriver au début de 2017 en concession, et débutera à 61 900 $. Ce prix la rend légèrement plus dispendieuse que le XC90. Il faudra voir si les clients choisiront le gros VUS avant cette séduisante familiale haute sur pattes, mais il nous tarde de placer les deux véhicules côte à côte pour les comparer!

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×