Chevrolet Cruze à hayon 2017 : parti jouer au Golf

Publié le 14 octobre 2016 dans Premiers contacts par Michel Deslauriers

DETROIT (Michigan) – La Cruze constitue de loin la voiture la plus vendue de Chevrolet au Canada, inscrite dans le créneau de voitures le plus populaire au pays. Gagner des parts de marché est difficile lorsque les consommateurs choisissent les modèles déjà bien établis, et surtout quand la concurrence offre plus d’un type de carrosserie pour satisfaire les besoins de tout un chacun.

Il semble bien que les compactes à hayon pourraient devenir la prochaine tendance. La Honda Civic à hayon est sur le point d’être lancée en configuration à quatre portes, la Toyota Corolla iM est relativement nouvelle, alors que les Volkswagen Golf, Subaru Impreza à cinq portes, Mazda3 Sport, Ford Focus, Kia Forte5 et Hyundai Elantra GT figurent sur le marché depuis plusieurs années maintenant. General Motors se joint au groupe avec la Chevrolet Cruze à hayon 2017, une bonne nouvelle pour les Canadiens, et particulièrement pour les Québécois qui affectionnent les hatchback.

La nouvelle variante de la Cruze est fort jolie. Elle revêt une forme aplatie similaire à celles de la Forte5 et de la Mazda3 Sport, mais présente son propre style quelque peu unique avec son visage joyeux, ses passages de roue avant galbés, ses feux arrière détaillés et son aileron arrière surdimensionné. La Cruze à cinq portes est identique à la berline du pare-chocs avant jusqu’après les portes arrière, tandis que la longueur hors tout est raccourcie de 213 mm. La berline est construite en Ohio aux États-Unis, alors que le hatchback quittera l’usine d’assemblage de GM située à Ramos au Mexique.

Sous le capot de la Chevrolet Cruze à hayon 2017 se trouve un quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre, doté de l’injection directe. Il développe 153 chevaux, dans la moyenne pour le segment des voitures compactes, mais un couple généreux de 177 livres-pied entre 2 000 et 4 000 tr/min. Les décollages et les reprises sont vifs, et pour la majorité des consommateurs à la recherche d’une petite voiture, ce moteur fera très bien le travail.

Photo: Michel Deslauriers

Chevrolet n’a pas perdu de temps à installer un système de modes de conduite ni des sélecteurs montés au volant pour la boîte automatique à six rapports. On retrouve un bouton sur le dessus du levier de vitesses pour passer soi-même les rapports, mais on doute fort que les gens s’en servent sur une base régulière. La technologie arrêt/redémarrage est également incluse lorsque la boîte automatique est choisie, et les cotes de consommation sont légèrement plus élevées que celles de la berline Cruze, avec une moyenne mixte ville/route variant entre 7,3 et 7,5 l/100 km. Lors de notre essai autour de la ville de Detroit, l’ordinateur de bord affichait une consommation de 8,0 l/100 km.

Nous avons aussi conduit une Cruze équipée de la boîte manuelle à six rapports proposée de série. Elle fonctionne plutôt bien, avec une course du levier relativement précise et un embrayage léger, facile à moduler. En revanche, elle ne rend pas nécessairement la voiture plus sportive, et les boîtes manuelles dans les Golf et Mazda3 sont un peu plus amusantes à manier. Quand même, le fait qu’une manuelle soit disponible est une bonne chose.

La grande nouvelle annoncée lors de l’événement médiatique de la Cruze à hayon, c’est qu’un moteur turbodiesel sera une fois de plus offert, jumelé à une boîte manuelle à six rapports ou une automatique à neuf rapports conçue par GM. C’est le même moteur que celui annoncé pour le Chevrolet Equinox 2018 dont la puissance est provisoirement estimée à 136 chevaux, avec un couple de 236 lb-pi.

Minute! Hatchback… moteur diesel… boîte manuelle… on dirait la description d’une Golf, n’est-ce pas? En effet.

Chevrolet a carrément admis qu’avec la Chevrolet Cruze à hayon 2017, il tentera de s’approprier d’une part des quelque 50 000 hatchback vendus au Canada chaque année en séduisant des acheteurs de Volkswagen Golf.

Les gens chez GM décrivent la Cruze comme étant amusante à conduire. Toutefois, on la qualifierait plutôt comme étant très agréable. Ni la berline ni la version à hayon ne peuvent offrir le dynamisme d’une Golf GTI ou d’une Jetta GLI qui sont, elles, bel et bien amusantes.

Par rapport à la berline Cruze, le hatchback propose le même volume intérieur, avec un soupçon de dégagement additionnel pour la tête à l’arrière. Selon GM, le coffre dispose d’un volume de 699 litres sans le cache-bagages en place, et un volume maximal de 1 336 litres. La capacité du coffre de la berline atteint les 419 litres. Avec les dossiers arrière en place, l’aire de chargement est plus vaste dans la Cruze à cinq portes que dans toutes ses rivales, mais figure parmi les plus petits lorsque les dossiers sont rabattus.

Photo: Michel Deslauriers

Contrairement à la Cruze à quatre portes qui propose quatre déclinaisons, la variante à hayon n’est offerte qu’en versions LT et Premier, les plus dispendieuses. Le prix débute à 20 595 $ avant les frais de transport et de préparation, ce qui nous procure un climatiseur, un télédéverrouillage des portes, un garnissage des sièges en tissu, des sièges avant chauffants, un régulateur de vitesse, un ordinateur de bord ainsi qu’une chaîne audio à six haut-parleurs avec écran tactile de sept pouces et intégration Apple CarPlay et Android Auto. La borne WiFi intégrée et la radio satellite font également partie de l’ensemble, bien que les deux nécessitent des abonnements.

La Cruze Premier ajoute une boîte automatique obligatoire ainsi que des garnitures chromées, des surfaces de siège en cuir, un éclairage d’ambiance, un volant chauffant, une clé intelligente et un démarreur à distance. Quelques groupes d’options sont disponibles avec les deux déclinaisons, qui peuvent notamment équiper la voiture de systèmes de sécurité avancés tels que la prévention de sortie de voie, les feux de route intelligents et l’avertissement précollision frontal.

Finalement, l’ensemble d’apparence RS est optionnel sur les deux versions de la Cruze pour lui conférer un style plus sportif, mais outre des roues de 18 pouces sur la Cruze Premier au lieu des 17 pouces (la version LT dispose de roues de 16 pouces), les performances et la tenue de route ne sont pas bonifiées. Dommage. Une Cruze Premier tout équipée coûtera près de 31 k$.

La Chevrolet Cruze à hayon 2017 devrait attirer l’attention des acheteurs de voitures compactes au Canada, et GM déploiera ses efforts marketing dans les régions métropolitaines de Montréal, Toronto et Vancouver, où sont concentrées 38% des ventes totales de voitures hatchback au pays. D’un autre côté, moteur diesel ou non, convaincre les clients assidus de Subaru et de Volkswagen — qui sont parmi les plus loyaux sur le marché — sera un défi de taille.

La Cruze à hayon arrive en concession en ce moment même, alors que la motorisation diesel apparaîtra l’an prochain pour l’année-modèle 2018. Nous verrons à ce moment-là si Chevrolet sait jouer au Golf.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Chevrolet Cruze
Version à l'essai Hatchback Premier
Fourchette de prix 20 595 $ – 30 775 $
Prix du modèle à l'essai 30 605 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/160 000 km
Consommation (ville/route/observée) 8,4 / 6,4 / 8,0 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Ford Focus à hayon, Honda Civic à hayon, Hyundai Elantra GT, Kia Forte5, Mazda3 Sport, Mitsubishi Lancer Sportback, Subaru Impreza cinq portes, Toyota Corolla iM, Volkswagen Golf
Points forts
  • Style attrayant
  • Beaucoup d’options de connectivité
  • Prix de base concurrentiel
Points faibles
  • Pas de version sport/de performance
  • Larges piliers A obstruent la visibilité vers l’extérieur
  • Certaines rivales sont plus divertissantes à conduire
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 La moyenne de consommation que l’on a observée était quand même bien
Confort 3.5/5 Bon roulement, bons sièges, habitacle silencieux avec peu bruit de vent
Performances 3.0/5 Accélérations vives, alors que la boîte automatique réagit rapidement pour rétrograder
Système multimédia 4.0/5 Un système facile à utiliser, avec de grosses zones de boutons et un écran tactile réactif. De plus, beaucoup de caractéristiques de connectivité
Agrément de conduite 3.0/5 Selon GM, la Cruze est amusante à conduire; on n’irait pas jusque-là, mais la voiture est tout de même agréable
Appréciation générale 3.5/5 Elle devrait connaître du succès au Canada, bien qu’elle n’apporte rien de neuf à la catégorie des compactes à hayon
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×