10 choses à savoir sur la Chevrolet Bolt 2017

Publié le 9 novembre 2016 dans Pleins feux sur par Frédéric Mercier - Autonet

La Chevrolet Bolt est probablement la voiture la plus attendue de l’année. Et si vous ne savez pas encore pourquoi, voici 10 faits qui vous permettront d’apprendre à la connaître.

Elle est 100% électrique
C’est la première chose qu’il faut savoir à propos de la Bolt. Elle ne consommera pas une goutte d’essence. Jamais. Contrairement à la Volt, la Chevrolet Bolt n’a pas de motorisation à essence pour lui permettre d’avancer quand les batteries sont à plat.

C’est une voiture entièrement électrique, point final. Elle est équipée d’un ensemble de batteries de 60 kWh.

Elle est sortie de nulle part
À l’ère d’Internet, les surprises sont rares dans le monde de l’automobile. Les nouveautés sont souvent coulées à l’avance sur le web, si bien que les lancements dans les salons de l’auto n’ont plus la même saveur.

Sauf qu’avec la Bolt, Chevrolet a littéralement sorti un lapin de son chapeau. En janvier 2015, au Salon de Detroit, personne n’avait vu venir cette petite voiture électrique. Et elle a volé la vedette.

C’est l’ennemie de la Tesla Model 3
Avec la Bolt, Chevrolet entend clouer le bec de Tesla, qui pensait bien devenir le premier constructeur à proposer une voiture électrique « abordable » à autonomie raisonnable. La guerre est déclarée!

Son autonomie est de 383 kilomètres
Parlant d’autonomie, Chevrolet a annoncé que sa Bolt pourra parcourir jusqu’à 383 kilomètres en une charge. Là, on commence à jaser.

Elle coûtera 42 795 $
C’est le prix de base qui a été annoncé par Chevrolet pour la Bolt EV en 2017. Notez toutefois que les acheteurs québécois pourront avoir droit à un rabais gouvernemental de 8000 $, puisqu’il s’agit d’une voiture entièrement électrique.

En considérant les taxes et le rabais, la Bolt 2017 coûtera au bas mot 43 043,15 $.

Une charge complète dure neuf heures
Une Chevrolet Bolt EV complètement déchargée prendra neuf heures pour récupérer à 100%. Ça, c’est si elle est branchée au chargeur de 240 volts que Chevrolet vous vend séparément…

L’Internet peut être disponible à bord
Comme les autres modèles de General Motors, la Bolt offrira l’Internet WiFi à bord.

Elle peut freiner toute seule
Les technologies de sécurité active sont désormais communes dans l’industrie automobile, et la Bolt n’y échappe pas. Grâce à son système de détection des obstacles, elle ira même jusqu’à freiner à la place du conducteur si elle détecte une collision imminente.

Steve Wozniak en veut une
La Bolt n’est même pas encore arrivée sur le marché, et déjà, elle a un admirateur. Et pas n’importe qui! Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple, a admis sur sa page Facebook qu’il considérait changer sa Tesla Model S pour une Chevrolet Bolt.

Elle arrive bientôt!
La Chevrolet Bolt arrivera dans certains concessionnaires canadiens d’ici la fin de l’année, ou au plus tard au début de 2017.

Réussira-t-elle à démocratiser la voiture électrique? Elle ne nuira certainement pas, mais à plus de 40 000 $, c’est encore difficilement abordable pour le commun des mortels.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×