Les motorisations hybrides arrivent chez Ferrari

Publié le 10 novembre 2016 dans Hybride/hybride rechargeable par Frédérick Boucher-Gaulin

Quand on entend voiture hybride, on pense généralement à des compactes écoénergétiques comme la Toyota Prius, de petits moyens de transport alliant un moteur à essence et une pile qui aide à propulser la voiture en situation urbaine.

Toutefois, il y a maintenant un autre côté à la médaille : grâce aux récents changements dans la Formule 1, en plus des supervoitures comme la McLaren P1, la Porsche 918 Spyder et la Ferrari LaFerrari, on découvre que la combinaison d’un puissant moteur à essence associé à un système électrique performant peut être bénéfique, le couple immédiat d’un moteur électrique procurant des accélérations foudroyantes.

Semblerait-il que Ferrari ait envie de continuer à exploiter cette technologie : Bloomberg rapporte que Sergio Marchionne a déclaré qu’après 2019, la majorité des Ferrari serait équipée d’un système hybride.

Il y a deux avantages pour le constructeur italien à produire des voitures hybrides. Nous avons déjà parlé des performances, mais il se peut aussi que ce soit pour des raisons économiques. En effet, si Ferrari décide de construire plus de 10 000 voitures par année, le constructeur devra se soumettre aux strictes normes des émissions de CO2. Si c’est le cas, des motorisations hybrides seront beaucoup plus faciles à justifier qu’un tonitruant V12.

Mais ne vous inquiétez pas : Marchionne n’a aucunement l’intention de créer un Ferrari électrique; il s’agirait selon lui d’une abomination.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×