Chrysler Pacifica hybride 2017 : pour la famille écolo

Publié le 15 novembre 2016 dans Premiers contacts par Michel Deslauriers

SANTA MONICA (Californie) – Après avoir créé la fourgonnette moderne il y a plus de 30 ans, Fiat Chrysler Automobiles passe à un niveau supérieur avec leur nouvelle Pacifica hybride, pouvant combler les besoins de transport d’une famille active sans consommer une goutte d’essence, et qui sera en vente à partir du mois prochain.

D’abord, il s’agit en fait d’un hybride rechargeable, ce qui est unique compte tenu de son gabarit et de son prix. On peut s’acheter un Toyota Highlander hybride ou un Infiniti QX60 hybride, mais si l’on préfère bénéficier d’une autonomie tout électrique, on doit regarder du côté des marques de luxe et leurs VUS de performance, tels que le BMW X5 xDrive40e et le Porsche Cayenne S E-Hybrid.

Alors, pourquoi FCA n’annonce pas haut et fort que leur nouvelle fourgonnette électrique peut être branchée? On croit que les consommateurs associent une prise de courant avec le souci de l’autonomie (range anxiety en anglais), qui affecte plutôt les véhicules 100% électriques. La Chrysler Pacifica hybride 2017 peut toujours être conduite aussi loin que l’on veut, puisqu’on peut y faire le plein d’essence comme tout véhicule conventionnel.

En revanche, brancher la Pacifica avec assiduité nous permet de grandes économies. À l’instar de la variante à essence seulement, elle est équipée d’un V6 de 3,6 litres, bien que dans cette application, il tourne sur un cycle Atkinson qui le rend un peu moins puissant, mais moins énergivore. Il est jumelé à une boîte automatique à variation électrique, ou ce que le constructeur appelle EVT, qui intègre notamment deux moteurs électriques, alimentés par une batterie de 16 kWh.

Lors de la présentation du véhicule à la presse automobile, les représentants de FCA n’ont pas divulgué beaucoup de spécifications techniques à propos de ce nouveau système, outre qu’il produit 260 chevaux combinés. Figurant que les propriétaires ne veulent pas la complexité d’un système de modes de conduite configurable, le véhicule gère sa motorisation par elle-même.

Photo: Michel Deslauriers

Donc, pas de bouton de mode 100% électrique ou de mode de retenue de charge pour les trajets sur l’autoroute, à des vitesses qui épuiseront la batterie plus rapidement. Le véhicule peut quand même rouler 120 km/h en mode électrique, avant que le moteur à essence s’active pour plus de puissance. Écraser l’accélérateur va également réveiller le V6, même s’il reste toujours de l’énergie dans la batterie.

Avec une borne de recharge de 240 volts, la Chrysler Pacifica hybride 2017 peut être chargée à bloc en environ deux heures. Avec une prise de courant domestique de 120 volts, le temps de charge grimpe à 14 heures, ce qui est beaucoup. Évidemment, il est plus sage de s’installer un panneau de niveau 2 à la maison pour garder la fourgonnette bien rechargée. À l’instar de pas mal tous les hybrides rechargeables, il n’y a pas de prise de recharge rapide, niveau 3, sur la Pacifica hybride.

Un horaire de recharge peut être établi à l’aide de l’écran du système multimédia, bien pratique dans les provinces où l’électricité coûte plus cher le jour que la nuit. Une application pour téléphones intelligents est aussi téléchargeable pour les propriétaires aux États-Unis, mais malheureusement, elle n’est pas disponible au Canada pour l’instant.

Selon FCA, l’autonomie maximale en mode 100% électrique est de 48 kilomètres, après quoi le moteur à essence s’activera de façon quasi transparente. Lors de notre premier essai dans la région de Santa Monica, sur des routes en pente et après quelques brefs détours sur l’autoroute, nous avons plus ou moins égalé l’estimation du constructeur, sans recourir à de l’écoconduite extrême (hypermiling en anglais). En ville, la consommation d’essence de la Pacifica hybride est estimée à 2,9 Le/100 km, alors que l’autonomie totale avec une charge pleine d’électrons et un plein réservoir d’ordinaire sans plomb est de 850 km.

Quarante-huit kilomètres, ça peut sembler bien peu, mais pensons aux distances que l’on parcourt dans une journée, même pour des parents qui doivent transporter leurs enfants à l’école ou aux pratiques de hockey plusieurs fois par semaine. Une portion considérable de la population pourrait se rendre au travail et y revenir en mode électrique seulement, et être prête pour reprendre la route après une petite charge rapide de deux heures à la maison. Le véhicule surveille combien de temps l’essence dort dans le réservoir, et s’il est là pendant plus que 90 jours, le mode de conduite hybride sera activé pour le consommer.

De plus, il y a très peu d’hybrides rechargeables offrant une meilleure autonomie que la Chrysler; en fait, on pense à la Chevrolet Volt, et c’est à peu près tout. Et doit-on vous rappeler que la Pacifica offre de la place pour sept passagers et leurs bagages?

Bien sûr, cette Pacifica n’est pas un poids plume. Sa motorisation hybride ajoute environ 272 kg (600 lb) au véhicule, pour un poids total d’environ 2 268 kg (5 000 lb). Le bloc-batteries est situé sous le plancher, alors les sièges Stow 'n Go de deuxième rangée ont dû être remplacés par des sièges capitaine conventionnels, mais amovibles. Quant au remorquage, elle n’est pas recommandée pour la version hybride, alors que la Pacifica ordinaire peut tirer jusqu’à 1 633 kg (3 600 lb).

D’un autre côté, ces sièges médians sont plus confortables que les fauteuils escamotables Stow 'n Go, offrant un meilleur soutien latéral, alors qu’on n’a plus le sentiment d’être assis avec les genoux qui nous frôlent le menton. On exagère à peine.

Pour le reste, la Chrysler Pacifica hybride 2017 se comporte comme la version conventionnelle. Les moteurs électriques sont assez puissants pour faire avancer la fourgonnette avec vivacité, et l’expérience de conduite ne change pas vraiment lorsque le moteur à essence entre en jeu. Le seul bémol, auquel on peut s’habituer avec un certain temps, c’est que le moteur V6 peut devenir un peu bruyant lorsqu’on appuie à fond sur l’accélérateur, la boîte EVT gardant le régime moteur élevé au lieu de monter en rapport, comme le ferait une boîte automatique normale.

Photo: Michel Deslauriers

Une fois que l’on mettra les mains sur une Pacifica hybride pour un essai complet d’une semaine, on sera en mesure d’évaluer sa consommation une fois que la batterie tombe à plat. Par contre, les moteurs électriques continuent d’assister le moteur à essence dans certaines situations, comme c’est le cas dans tout véhicule hybride.

On peut distinguer la Pacifica hybride par le motif de vagues dans sa grille de calandre, un logo ailé bleuté, des jantes uniques de 18 pouces, quelques garnitures chromées, des écussons et – évidemment – une prise de recharge sur l’aile avant, côté conducteur. Une peinture exclusive, un bleu pâle argentée (Silver Teal) est également disponible. À l’intérieur, le tableau de bord et les sièges disposent de coutures bleutées, le compte-tours est remplacé par un indicateur de charge et de puissance, alors que l’ordinateur de bord inclut une aide à la conduite écoénergétique afin de maximiser notre autonomie.

Une seule déclinaison de l’hybride sera vendue au Canada, et elle s’appelle la Platinum. En principe, elle est remplie de caractéristiques de série que l’on retrouve en option dans la Pacifica Limited régulière. Cela comprend un régulateur de vitesse adaptatif avec freinage et décollage automatique, un avertissement précollision frontal avec freinage autonome d’urgence, une prévention de sortie de voie, une assistance au stationnement, un système de caméras à 360 degrés et une télécommande programmable.

Le système Uconnect Theatre pour la petite famille est également inclus, disposant de deux écrans tactiles de 10 pouces avec des jeux intégrés, des prises HDMI et USB pour la diffusion en continu ainsi que la fonctionnalité Are we there yet? qui empêche les enfants de constamment achaler les parents en leur demandant « Quand est-ce qu’on arrive? ». La seule option en fait, c’est le toit panoramique à trois panneaux, coûtant 1 795 $, qui rend l’arrière de l’habitacle tellement plus agréable.

Et maintenant, pour l’aspect si important de la Chrysler Pacifica hybride 2017, son prix. Au Canada, elle sera vendue à partir de 56 495 $ avant les frais de transport et de préparation, soit 3 500 $ de plus que la version Limited non hybride.

Le plan marketing de FCA mise lourdement sur les rabais gouvernementaux pour véhicules verts, qui s’appliquent après avoir additionné les taxes de vente. Dans les trois provinces qui en offrent, la Pacifica hybride se qualifie pour le rabais maximal, soit 8 000 $ au Québec, 8 250 $ en Colombie-Britannique et 14 000 $ en Ontario.

La Chrysler Pacifica hybride 2017 est un choix logique. Les économies de carburant dans les petites voitures hybrides sont minimes vu les technologies avancées dans les moteurs d’aujourd’hui. Par contre, dans un gros véhicule polyvalent comme celui-ci, le gain est substantiel. Combinons cela avec le fait que la Pacifica est, de façon discutable, la meilleure fourgonnette actuellement sur le marché, et FCA pourrait bien être en train de relancer la mode de ce type de véhicule.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Chrysler Pacifica
Version à l'essai n.d.
Fourchette de prix 56 495 $ – 58 290 $
Prix du modèle à l'essai 58 290 $
Garantie de base n.d.
Garantie du groupe motopropulseur n.d.
Consommation (ville/route/observée) n.d.
Options n.d.
Modèles concurrents Dodge Grand Caravan, Honda Odyssey, Kia Sedona, Toyota Sienna
Points forts
  • Bonne autonomie en mode électrique
  • Conduite douce
  • Extrêmement polyvalente pour la famille
Points faibles
  • Prix élevé, excluant les rabais gouvernementaux
  • Moteur un peu bruyant à haut régime
  • Fiabilité de ce nouveau système hybride inconnue
Fiche d'appréciation
Consommation 4.5/5 A quand même besoin d’essence, mais beaucoup moins si on la branche avec assiduité
Confort 4.5/5 Roulement doux, et les sièges de deuxième rangée sont plus confortables ici que ceux dans la Pacifica régulière
Performances 3.5/5 Puissance convenable en mode 100 % électrique pour la routine quotidienne, et le moteur V6 peut prêter main-forte au besoin
Système multimédia 5.0/5 Le Uconnect 8.4 est l’un des meilleurs sur le marché, alors que le Uconnect Theatre pour les passagers arrière est merveilleux
Agrément de conduite 3.0/5 Se conduit comme toute autre fourgonnette. Mais bon, c’est toujours une fourgonnette, alors on ne s’excitera pas trop
Appréciation générale 4.5/5 La reine des fourgonnettes passe au vert, et d’un vert foncé en plus
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×