Subaru Legacy et Outback 2018 : l’avenir passe par la subtilité

Publié le 22 septembre 2017 dans Premiers contacts par Alain Morin

En 2015, Subaru introduisait la nouvelle mouture de son duo Legacy / Outback. Trois ans plus tard, le temps était venu de le moderniser. Oh, rien de majeur, mais quand même suffisamment pour que nous soyons invités à une présentation et que l’on nous propose de conduire ces véhicules. À peu de choses près, les mêmes changements ont été apportés aux deux voitures.

Style et couleurs

Du côté du style, il y a certes quelques différences, mais distinguer un modèle 2017 d’un 2018 n’est pas chose aisée au premier coup d’œil. La grille avant a été subtilement révisée, de même que les pare-chocs avant et arrière. Les rétroviseurs aussi ont été restylés, question de diminuer les bruits de vent et d’améliorer l’aérodynamisme. Subaru mentionne quelques nouvelles couleurs. Dans les faits, il s’agit de teintes différentes de couleurs déjà offertes, et gageons qu’à moins de mettre deux voitures côte à côte, une Legacy 2017 Carbride Grey Metallic et une Legacy 2018 Magnetite Grey Metallic, par exemple, personne ne remarquera la différence... En tout cas, moi je ne la verrais pas.

Un tableau de bord revu

Les modifications les plus évidentes concernent le tableau de bord dont la partie centrale a été revue. Désormais, les commandes de la climatisation font partie d’un module incorporant aussi l’écran central. Il en résulte un style plus dégagé et moderne. C’est bien exécuté et ça n’a sans doute pas coûté cher à réaliser. Bravo! En outre, le dessin du volant a quelque peu changé. Cependant, la modification la plus importante est absolument invisible : les vitres avant sont maintenant acoustiques et réduisent le bruit dans l'habitacle.

Photo: Subaru

Parlons techno

Bonne nouvelle, des ports USB ont été ajoutés aux places arrière. Question de se mettre au goût du jour, Subaru donne à sa Legacy et à son Outback 2018 la connectivité Android Auto et Apple CarPlay sur toutes les versions.

Le système EyeSight, qui scanne la route devant grâce à deux caméras, amène avec lui quatre technologies de pointe : régulateur de vitesse adaptatif, freinage précollision, accélération précollision — si le conducteur accélère alors qu’un obstacle bloque la voie, le EyeSight réagira en coupant l’alimentation — et l’alerte de louvoiement et de déviation de trajectoire. Ce système s’avère au point et agit de façon généralement très transparente. Bien entendu, il ne peut pas encore remplacer le bon jugement…

Améliorations de détails

Les ingénieurs ont surtout travaillé sous le capot. Tout d’abord, il convient de mentionner que pour 2018, aucune boîte manuelle n’est offerte, autant pour la Legacy que l’Outback. L’an dernier, à peine 3% des Legacy et 4% des Outback possédant une telle boîte ont trouvé preneur. Quand on dit que les manuelles sont en voie de disparition…

Tous les modèles munis du moteur 2,5 litres sont certifiés PZEV (Partial Zero Emission Vehicle, ou véhicule à émissions quasi nulles). Les ingénieurs ont planché pour en arriver à réduire les vibrations et diminuer la consommation dudit 2,5. La boîte CVT associée au 2,5 a aussi été peaufinée. Subaru a également travaillé pour améliorer la réponse et la sensation des freins, de la direction et de l’accélérateur. La suspension, autant à l’avant qu’à l’arrière, a été révisée dans le but de bonifier le comportement routier et le confort.

Même si nous n’en avons pas parlé, le six cylindres à plat de 3,6 litres est toujours fidèle au poste et équipe les livrées les plus huppées. Certes, il procure des accélérations et des reprises passablement plus dynamiques, mais la plupart du temps, le 2,5 fait parfaitement l’affaire.

Photo: Alain Morin

Pas de mauvaise surprise

Bon… Ça donne quoi tout ça sur la route? Pour être franc, il faudrait conduire une version 2017 et, tout de suite après, une 2018 de la Legacy ou de l’Outback pour apprécier la différence, tellement les changements sont subtils.

Toutefois, le silence de roulement est notable et j’ai senti que la direction offrait un meilleur retour d’information qu’avant. Mais je me demande… si l’on ne m’avait pas dit que Subaru avait amélioré la direction, l’aurais-je noté? La conduite de ces deux Subaru n’est pas plus excitante qu’avant et je serais surpris que ceux qui n’aimaient pas leur style avant tombent amoureux des modèles 2018.

Moins de versions qu’avant

Subaru a aussi considérablement réduit le nombre de versions de la Legacy, passant de douze à six. Plus populaire, l’Outback a droit à dix versions. En 2016, au Canada, il s’est vendu 3 001 Legacy contre 11 255 Outback. Les VUS ont la cote, n’est-ce pas? L’Outback, est-il besoin de le mentionner, est simplement une Legacy plus haute sur pattes et à laquelle Subaru a ajouté quelques attributs esthétiques distinctifs.

Bref, les changements apportés à l’édition 2018 sont pertinents et bienvenus et vont permettre à Subaru d’offrir des Legacy et Outback modernes à défaut d’être avant-gardistes (des Subaru avant-gardistes, c’est rare…) jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle génération d’ici environ trois ou quatre ans. En attendant, autant la Legacy que l’Outback conservent leurs qualités intrinsèques. Elles sont solides, bien construites, le moteur 2,5 litres consomme modérément et leur rouage intégral symétrique est toujours apprécié.

Voici les prix de détail suggérés pour 2018 :

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Subaru Outback 2018
Version à l'essai 2.5i Tourisme
Fourchette de prix 27 995 $ – 39 095 $
Prix du modèle à l'essai 31 295 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 9,4 / 7,3 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Buick Enclave, Chevrolet Traverse, Dodge Journey, Ford Flex, GMC Acadia, Hyundai Santa Fe, Kia Sorento, Mitsubishi Outlander, Nissan Murano
Points forts
  • Style passe-partout
  • Construction solide
  • 2,5 litres assez frugal
  • 3,6 litres très performant
  • Rouage intégral compétent
Points faibles
  • Style anonyme
  • Absence de boîte manuelle
  • Retouches esthétiques et mécaniques timides
  • Six cylindres plus ou moins utile
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Très correcte, surtout avec le quatre cylindres
Confort 4.0/5 Sièges confortables et suspension très bien équilibrée.
Performances 3.5/5 Le quatre cylindres se mérite 3 étoiles sur 5 et le six cylindres 4 étoiles sur 5. Moyenne : 3,5 sur 5
Système multimédia 4.0/5 Convivial et offre désormais la connectivité Apple CarPlay et Android Auto
Agrément de conduite 3.5/5 Si vous voulez avoir du fun, optez pour la BRZ! Quoi, vous avez des enfants et vous ne pouvez pas avoir une BRZ... Vous en avez déjà eu du fun, payez pour maintenant!
Appréciation générale 4.0/5 C'est à l'usage qu'on apprécie les Subaru. La Legacy et l'Outback ne font pas exception!
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×