Lamborghini Aventador S : le prestige assuré

Publié le 13 octobre 2017 dans Blogue par Sylvain Raymond

Il y a de ces bagnoles qui vous assurent de ne pas passer inaperçu, et c’est le cas de la Lamborghini Aventador S 2017. La plus exotique et dispendieuse des voitures actuellement commercialisées par le célèbre constructeur italien a subi cette année une légère refonte esthétique. On a retravaillé son devant, les phares et la partie arrière, afin d’optimiser son aérodynamisme et de maximiser les appuis aérodynamiques.

Pour les puristes, c’est le modèle qui intègre tous les ingrédients de la signature visuelle de la marque : un devant pointu et angulaire, des portières qui s’ouvrent vers le haut et un derrière allongé qui devient ultralarge. C’est d’ailleurs de l’arrière que l’Avantador S est la plus impressionnante, particulièrement lorsque l’on se penche et que l’on découvre l’incroyable largeur des pneus de dimension 355/25R21.

C’est également de l’arrière que l’on peut voir à travers un panneau transparent certains organes mécaniques et composantes de suspension, mais surtout, l’imposant moteur V12 atmosphérique de 6,5 litres dont on a rehaussé la puissance à 740 chevaux, 40 de plus qu’avant.

Posséder une telle automobile demeure une expérience unique. Certes, il existe d’autres supervoitures emballantes, mais peu peuvent se vanter d’afficher un design aussi exotique et racé. Vous recevrez votre lot de thumbs up alors que plusieurs passants n’hésiteront pas à venir l’admirer et la photographier tout en vous piquant un brin de jasette. Vous devenez soudainement célèbre! À l’opposé, vous serez toujours un peu nerveux de laisser votre Lamborghini seule sans surveillance dans un stationnement, ce qui vous forcera à trouver un endroit qui vous permettra de l’avoir à l’œil. Après tout, le prix de cette bagnole frise les 490 000 $ en version coupé, 540 000 $ en version Roadster. Il faut avouer qu’il y a pire comme problème dans la vie!

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires