Porsche Tour Canada 150 : découvrir un pays en septième vitesse

Publié le 11 octobre 2017 dans Événements spéciaux par Michel Deslauriers

Plusieurs d’entre nous tiennent la beauté et la culture de notre vaste pays pour acquises. Lorsqu’il est temps d’organiser des vacances, on pense souvent à d’autres parties du monde, et pourtant, la terre de nos aïeux a tellement à offrir et à découvrir. Alors qu’il fête les 150 ans de sa confédération, Porsche a décidé d’organiser une tournée du Canada.

Cette tournée, proposée aux Canadiens et aux enthousiastes de Porsche à travers le monde, consistait en un trajet de 2 960 kilomètres de l’Ontario jusqu’en Nouvelle-Écosse. Les participants visitaient la plupart des grandes villes en chemin, découvraient la culture locale, dégustaient de succulents repas et se reposaient dans des hôtels somptueux.

Oh, et comme si ce n’était pas assez, le voyage était complété à bord d’une Porsche 911 Carrera 4S 2017. Pas mal, hein?

Porsche Cars Canada a invité une poignée de journalistes à suivre les participants au cours de la tournée, un groupe merveilleux qui a rendu le voyage tellement plus agréable. Il y avait Sunny, récemment déménagé avec sa famille de la Chine à Seattle. Il possède un BMW X5, mais devrait bientôt s’acheter une voiture sport. Il y avait JoAnn, de l’Ontario, qui a une Boxster S et un Macan. Paz et Lisa sont venus de Winnipeg, et à la maison, ils sont les heureux propriétaires d’une Porsche 911 Turbo S. Enfin, il y avait Mike et Sue, qui habitent à Perth, en Australie, et qui possèdent une 911 Turbo.

Ils ont tous été intrigués par cet événement, et découvrir le Canada finit toujours par être un périple fascinant, non? Par contre, ces gens avaient tous un point en commun, soit un amour pour les voitures rapides, un amour pour les Porsche.

Le voyage de 10 jours s’est amorcé à Toronto et s’est terminé à Halifax, avec des arrêts à Kingston, Ottawa, Montréal, Québec, Edmundston, Saint Andrews, Charlottetown et l’île du Cap Breton. Votre humble serviteur a suivi le groupe d’Ottawa à Québec.

Chaque jour se déroulait en conduisant entre 280 à 500 kilomètres ainsi qu’en faisant des activités telles qu’une croisière ou des tours guidés dans les villes et villages. Les premiers quelques jours de conduite ont probablement été les moins excitants, notamment le départ de Montréal durant l’heure de pointe du matin, où tenter de garder un convoi de six véhicules ensemble s’avère une tâche impossible. Par contre, une fois que le groupe est parvenu à s’échapper du trafic dense des grandes villes, le décor coloré de l’automne et les routes vers Cabot Trail ont été de plus en plus agréables.

Trouver une voiture sport plus appropriée pour le voyage aurait été difficile. La 911 Carrera 4S dispose d’un V6 biturbo de 3,0 litres qui produit 420 chevaux et un couple de 368 livres-pied. Équipée d’une boîte automatique PDK à sept rapports et d’un ensemble Sport Chrono, la voiture se catapulte de 0 à 100 km/h en aussi peu que 3,8 secondes. En poussant davantage, on peut atteindre une vitesse maximale de 303 km/h. On n’a pas essayé de faire ça.

La 911 est un scalpel de la route bien affûtée, toutefois lorsque le mode Confort est activé, le roulement n’est pas aussi punitif qu’anticipé. C’est une voiture grand tourisme fantastique, que ce soit en formats coupé, Targa ou cabriolet, selon ce que l’on préfère. Il y a actuellement 22 variations de la Porsche 911 disponibles sur le marché canadien, du coupé Carrera à 104 000 $ à l’outrageuse 911 GT2 RS à 334 000 $. Les coupés 911 Carrera 4S conduits ici coûtent environ 140 000 $ avant les frais de livraison et les taxes, et j’oublie probablement quelques milliers de dollars d’options. Des options, il y en a beaucoup.

En fait, le seul point négatif de la 911 lors de la tournée Porsche Tour Canada 150 était le manque d’espace de chargement, évidemment. Le coffre avant dispose d’un volume de 125 litres, et j’ai pu facilement loger ma valise rigide sous quelques sacs mous, mais les grosses valises des participants ont dû être transportées à l’arrière d’un Cayenne. Un détail sans importance, vraiment.

Des plaintes? Oui, il y en a eu quelques-unes. Par contre, lorsque l’on paye 12 000 $ plus taxes par personne pour participer à ce voyage, on a droit à notre opinion. En fait, le gros problème soulevé par les gens durant la tournée, c’est qu’il n’y avait pas assez de conduite, et peu d’occasions de pleinement exploiter le potentiel de la 911...

Pour être franc, il s’agissait plus d’une tournée touristique par rapport à ce que la compagnie organise habituellement, comme les écoles Porsche Sport Driving School, les événements de conduite Porsche Performance Tour et la conduite hivernale Porsche Camp4. Lors de ceux-ci, on met l’accent sur la conduite avant tout, pas sur les visites guidées...

Pourquoi ces programmes sont-ils aussi populaires? Pourquoi dépenser autant d’argent pour passer quelques jours en compagnie de gens que l’on n’a jamais rencontrés? Pourquoi ne pas investir dans un voyage tout inclus, plage et boissons alcoolisées, aux Caraïbes à la place? Pour vivre l’expérience Porsche.

C’est peut-être difficile à comprendre pour la plupart d’entre nous. Toutefois, après avoir passé deux jours en tournée Porsche Tour Canada 150, après avoir écouté les histoires autour de la table au souper et vu Sunny, JoAnn, Paz, Lisa, Mike et Sue rire et s’amuser en partageant une partie de leurs vies, il devient facile de saisir pourquoi les gens s’intéressent à ce type d’événement.

Comme mentionné plus tôt, ils ont tous en point en commun, c’est l’amour pour la marque et l’expérience d’achat Porsche. Les constructeurs de luxe ne vendent pas seulement des véhicules, mais également un style de vie et l’impression de faire partie d’un club. C’est ce qui a rassemblé ces gens, et après 10 jours ensemble, ils resteront probablement en contact durant le reste de leurs vies. Et ça, ça n’a pas de prix.

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires