Est-ce que Tesla va bien?

Publié le 3 novembre 2017 dans Blogue par Alain Morin

Telle est la question que nous sommes en droit de nous poser. Après avoir annoncé des centaines de pertes d’emplois il y a quelques semaines (emplois qui, selon ce qu’on a su à ce moment, allaient être comblés par de nouveaux employés plus motivés), voilà que l’action de Tesla fait jaser.

Cette semaine, le groupe californien a annoncé sa plus forte baisse trimestrielle jamais vue. Selon certains sites, les pertes nettes seraient de l’ordre de 619 millions de dollars. Comme on peut s’en douter, les marchés boursiers n’ont pas tardé à réagir, ce qui a affecté la valeur des actions à la baisse, évidemment.

Les analystes financiers avaient prévu une diminution de 2,29 $ par action, mais c’est plutôt une baisse de 2,92 $ qui a eu lieu. Pourtant, les revenus de Tesla sont plus élevés que prévu, soit 2,98 milliards au lieu de 2,95. Pour plus de détails au sujet des actions de Tesla, je vous invite à consulter un site spécialisé comme www.marketwatch.com

Une production beaucoup moins importante que prévu
Cette baisse proviendrait du fait que depuis déjà quelques mois, Tesla se bat avec des problèmes de production de la nouvelle Model 3, une berline compacte à coût abordable qui consolidera l’avenir de la marque. Au lieu des 5 000 Model 3 promises d’ici la fin 2017, à peine 260 avaient été construites en octobre. En juillet dernier, Elon Musk, le propriétaire de Tesla avait promis, via Twitter, la production d’au-delà de 1 500 Model 3 en septembre. Les prévisions initiales parlaient de 5 000 exemplaires par semaine pour le quatrième trimestre de 2017 (octobre, novembre, décembre). Cet objectif a été reporté au premier trimestre 2018, Musk assurant que la chaîne de production s’améliorait chaque semaine.

En fait, il y a fort à parier que les problèmes de Tesla par rapport au marché boursier ne proviennent sans doute pas tant des contre-performances de la production que des promesses non tenues. Maintenant, pourquoi ces promesses ne sont-elles pas tenues?

La pointe de l’iceberg?
Selon Elon Musk, les problèmes de production actuels proviennent surtout du fait que Tesla aurait dû redessiner une pièce maîtresse provenant d’un fournisseur, retardant ainsi la livraison des batteries, produites à la Gigafactory. Sans doute, mais cela n’explique pas tout.

Les problèmes de production de Tesla avec la Model 3 sont peut-être beaucoup plus importants que ce qu’on veut bien nous dire. Aussi, il y a le gouvernement républicain qui, dans son budget déposé hier, annule le crédit de 7 500 $ pour les acheteurs d’une voiture électrique. Certes, certains états démocrates pourraient toujours offrir ce crédit. Le budget n’a pas encore été voté, mais cela n’augure à rien de bon pour le Model 3, une voiture 100% électrique qui ne s’adresse pas à une frange riche de la population.

Il est dommage que de telles situations viennent voler la vedette à une voiture qui semble, de prime abord, promise à un brillant avenir. Souhaitons que Tesla règle au plus tôt ses problèmes de production, quitte à museler son propriétaire pour lui éviter de faire des promesses impossibles à tenir…

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×