Volvo XC40 2019 : pratique et ludique

Publié le 13 décembre 2017 dans Premiers contacts par Mathieu St-Pierre

BARCELONE (Espagne) – Combien de nos lecteurs ont un faible pour la marque Volvo? Personnellement, j’ai toujours aimé cette compagnie suédoise. J’appréciais, et je continue d’apprécier son désir constant de se distinguer avec un design unique, et sa quête incessante pour construire les automobiles les plus sécuritaires qui soient.

Volvo fabrique d’excellentes voitures familiales et elle a su répondre à la demande en offrant plus de multisegments. Le XC90 actuel est le modèle amiral et il a servi de vitrine pour la technologie et le design de Volvo. Il a récemment été suivi par le très populaire XC60 de seconde génération. Et maintenant, c’est au tour du tout nouveau XC40 compact de prendre l’avant-scène.

Une toute nouvelle approche de design
Le XC40 2019 est le premier véhicule Volvo vendu en Amérique du Nord à faire appel à l’architecture modulaire compacte mise au point par la firme. Appelée CMA (Compact Modular Architecture), cette base polyvalente permet de construire des véhicules sur mesure en fonction de différents marchés et créneaux. Par exemple, la plateforme peut accueillir des roues de 17 à 21 pouces. Cela a permis à Volvo de marier à la perfection l’allure multisegment et les attributs d’un VUS.

Le XC40 est plus haut (6 mm de moins que le XC60), plus large et doté d’une assise de sièges plus élevée que le Audi Q3 et le BMW X1. Il affiche aussi une garde au sol supérieure à celle de ses concurrents. Et n’oublions pas qu’on peut le commander avec une peinture bicolore très chic et très réussie!

Avec ce modèle plus compact, les designers ont pu créer un look différent tout en conservant un air de famille Volvo bien marqué. Les lignes sont reconnaissables tout en étant uniques. Ian Kettle, le designer en chef pour la carrosserie, dit qu’il voulait donner une allure de « petit robot compact » au XC40; dès le premier coup d’œil, on voit qu’il a atteint son objectif.

L’habitacle est tout à fait Volvo aussi. Des éléments de design uniques et presque rétro, comme les bouches d’aération, côtoient des éléments très modernes comme le grand écran très élégant. Les sièges sont typiquement Volvo également et l’espace disponible est maximisé et très fonctionnel. Il y a d’énormes rangements dans les portières et une grande console centrale avec espace poubelle. Sous le plancher du coffre arrière, on trouve des bacs de rangement et un espace pour le cache-bagages. Vraiment brillant.

Motorisation T5 pour le Canada
La gamme Drive-E de Volvo est composée de moteurs à trois et quatre cylindres turbocompressés, en version diesel et à essence. En Amérique du Nord, seuls les quatre cylindres à essence sont offerts. Plus spécifiquement, aux États-Unis, on peut opter pour le T4 (moins puissant) avec roues motrices à l’avant, ou pour le T5 avec transmission intégrale. Il est logique d’offrir une version à traction chez nos voisins du Sud, mais ici, l’intégrale s’impose et le léger surplus de puissance sera bienvenu, surtout qu’il affecte peu la consommation d’essence.

Avec ses 248 chevaux et son couple de 258 lb-pi, ce moteur de 2,0 litres est le plus puissant dans la catégorie des véhicules offerts aux environs de 40 000 $. La boîte automatique à huit rapports fait un bon travail pour mettre à profit la puissance disponible et il n’y a qu’un petit délai d’activation quand on choisit le mode « confort ». En mode « dynamique », la réponse est plus incisive. On peut également définir un compromis grâce au mode personnalisé.

Le Volvo XC40 2019 livre un roulement et une conduite à la hauteur des attentes. En fait, le nouveau XC60 est à peine un demi-cran au-dessus en matière de qualité. Cela s’explique en partie par le fait que la suspension arrière à quatre bras a été empruntée à l’ancien XC60 et adaptée pour le XC40. Grâce à son poids et son format réduits, le XC40 est agile et il transmet une certaine dose de sensations au volant, même si la direction est assez fortement assistée.

Pour notre randonnée d’essai, nous avons pris la route vers le nord-ouest de Barcelone, d’où nous pouvions apercevoir les montagnes des Pyrénées. La tenue de route est prévisible et même si l’accent est mis sur le confort (autrement dit, la suspension n’est pas calibrée en fonction de conduite sportive), le XC40 était amusant à piloter en explorant la limite d’adhérence de ses pneus Pirelli.

La technologie, comme toujours
Le XC40 offre un haut niveau de connectivité grâce au système Sensus de Volvo. Il est également équipé d’une panoplie de dispositifs destinés à aider le fabricant à atteindre son objectif Vision 2020 : que personne ne soit tué ou sérieusement blessé à bord d’un de ses véhicules.

Voilà pourquoi ce VUS compact d’entrée de gamme est doté des mêmes dispositifs de sécurité que le XC90. Il est livré de série avec système d’évitement des collisions jusqu’à 60 km/h, aide au maintien de voie, détection de somnolence, affichage des panneaux routiers, détection de gros animaux et plusieurs autres. En option, on peut notamment obtenir un régulateur de vitesse actif, une caméra à 360 degrés et un avertisseur de trafic latéral avec assistance au freinage et au pilotage.

Pour qui?
Les publics cibles du XC40 sont les professionnels de 25 à 39 ans sans enfant ou avec un seul enfant, et les 50 ans et plus dont les enfants ont quitté la maison. Ce Volvo qui met l’accent sur l’exploration et la conduite urbaine saura séduire les conducteurs à la recherche d’un véhicule bien pensé, luxueux et polyvalent.

Deux déclinaisons sont proposées, Momentum (39 500 $) et R-Design (43 700 $), et on peut ajouter différentes options pour chacune.

Le nouveau Volvo XC40 2019 sera disponible ce printemps. Il fera ses débuts au pays en janvier au Salon international de l’auto de Montréal.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Volvo XC40 2019
Version à l'essai T5 R-Design
Fourchette de prix 42 100 à 43 700 $
Prix du modèle à l'essai 43 700 $
Garantie de base 4 ans / 80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans / 80 000 km
Options n.d.
Concurrents Audi Q3, BMW X1, Buick Encore, Infiniti QX30, Jaguar E-PACE, Mercedes-Benz GLA
Points forts
  • Moteur puissant
  • Style unique, mais clairement Volvo
  • Qualité de roulement et tenue de route
  • Habitacle spacieux et polyvalent
Points faibles
  • Présence d’un certain niveau de bruit de vent et de route
  • Siège arrière trop étroit pour trois personnes
  • Réponse trop lente de l’accélérateur et de la boîte de vitesses en mode confort
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Elle devrait être très raisonnable, et principalement influencée par votre pied droit.
Confort 4.5/5 Excellents sièges, habitacle spacieux, espaces de rangement généreux.
Performances 4.5/5 Groupe motopropulseur très agréable; le mode dynamique fait grimper le pointage à 10.
Système multimédia 4.0/5 Période d'apprentissage très brève, menus intuitifs, très bons systèmes audio.
Agrément de conduite 4.0/5 Groupe motopropulseur parfaitement adapté, superbe qualité de roulement, très agréable à piloter.
Appréciation générale 4.5/5 Un véhicule très plaisant et complet. Agréable à conduire et à regarder.
Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×