Mercedes-AMG Winter Sporting : pour devenir un expert sur la glace

Publié le 7 février 2018 dans Événements spéciaux par Sylvain Raymond

Située en bordure du lac Winnipeg, la ville de Gimli était surtout connue en raison du « Planeur de Gimli », un avion d’Air Canada qui en 1983, suite à une erreur de calcul de carburant, a plané pendant plusieurs kilomètres pour finalement se poser sur la piste d’une ancienne base aérienne. Pour une deuxième année consécutive, la ville devient pour un peu plus d’un mois le cœur du programme AMG Winter Sporting, un événement de conduite organisé par Mercedes-Benz qui permet aux passionnés de parfaire leurs aptitudes en conduite sur la glace.

En piste dès l’arrivée
Dès notre arrivée en début de soirée — il fait noir très tôt dans le nord du Manitoba — on nous met rapidement dans le siège du conducteur et quelques instants plus tard, on se retrouve sur le lac gelé à faire du dérapage contrôlé — bon, pas toujours totalement contrôlé — au volant d’une brochette de bolides griffés AMG avec comme seul éclairage, les phares de la voiture. Le froid, la neige qui tombe, les voitures éclatantes de propreté contrastant avec tout le reste, l’expérience était simplement surréelle et particulièrement enivrante.

Le jour suivant, on découvre au lever la splendeur de l’endroit — et le concept du refroidissement éolien — alors que l’on se prépare pour une journée complète d’activités. Six circuits ont été aménagés sur le lac et chacun vous permet de développer des aptitudes distinctes. À la fin, on les réunit tous en un pour créer ce que le constructeur appelle le « White Hell », un circuit de 8,5 kilomètres sur lequel tous les conducteurs s’élancent en tentant de bien maîtriser la multitude de virages. Si vous échouez et que vous perdez le contrôle, il faudra rapidement alerter les autres conducteurs en mentionnant « spin » dans le radio, un terme qui parfois devient pratiquement une symphonie lorsque tous les conducteurs s’emballent un peu trop.

Et si jamais l’équipe doit vous remorquer et vous sortir du banc de neige avec le Classe G modifié pour la cause, on percera un trou dans votre carte. Si vous répétez l’exploit trop souvent, vous risquez de remporter un magnifique trophée, beaucoup moins désirable...

Découvrir l’efficacité d’un rouage intégral
Cette année, vous aurez la chance de prendre le volant de trois bolides, la petite CLA 45 AMG avec son moteur de 375 chevaux, la C 63 S AMG qui compte sur un V8 biturbo de 503 chevaux et finalement, la E 63 S AMG qui, du haut de ses 603 chevaux, ne se laisse pas impressionner. Toutes ces bagnoles ont une chose en commun : une tonne de couple disponible à la moindre pression de pied, ou de la botte!

Bien entendu, on a équipé les véhicules d’un bouclier protecteur — fort joli tout de même — et de pneus cloutés spécialement conçus pour la conduite sur glace et apportant un bon niveau de traction. C’est aussi une occasion unique d’expérimenter la différence importante entre le rouage intégral et la propulsion. Malgré l’efficacité des systèmes de contrôle de la traction modernes, la C 63 S AMG s’est avérée plus difficile à maîtriser sur la glace, étant la moins prévisible. Une fois le train arrière parti, il fallait faire preuve d’une grande dextérité pour bien maîtriser les envies de la voiture. Si vous voulez vous convaincre des avantages d’un rouage intégral, c’est l’exercice parfait.

De son côté, la E 63 S AMG profitait d’un excellent rouage intégral 4MATIC qui favorisait la puissance aux roues arrière. Beaucoup plus stable en général, le poids supérieur à l’avant apportant plus de sous-virage, l’avant cherchant à continuer tout droit et l’arrière devenant plus difficile à faire décrocher pour accomplir le parfait virage en dérapage contrôlé.

Si plusieurs accusent la CLA de ne pas être une véritable Mercedes-Benz, sa version AMG est drôlement intéressante. Si j’avais pu choisir mon véhicule de prédilection pour la petite course amicale de fin de programme, la CLA 45 AMG aurait certainement été celle désignée, car elle est légère, compacte et agile. De plus, son rouage intégral nous permet de prendre les virages à grande vitesse et de la diriger là où on le veut. Comme le mentionne Danny Kok, instructeur-chef : « La CLA 45 AMG nous permet de devenir rapidement un héros au volant », on ne peut qu’être d’accord.

Trois programmes offerts
L’événement est proposé sous trois niveaux, Performance, Advanced et Pro dont la principale distinction s’avère le temps passé derrière le volant et la durée du programme dans le cas du niveau Pro. Certes les 2 995 $ exigés pour le programme de base représentent un coût assez important, mais il faut savoir que tout est inclus, y compris les repas et l’hébergement. Il faut voir l’événement comme une expérience haute en couleur qui fera vivre à tout amateur de bolides une brochette d’émotions, mais vous en sortirez également grandi et surtout, bien meilleur conducteur sur la glace.

Si jamais l’expérience vous intéresse :

https://drivingacademy.mercedes-benz.ca/fr/courses/winter-performance

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×