Hyundai Santa Fe 2019 : nous l'avons conduit en exclusivité!

Publié le 1er mars 2018 dans Premiers contacts par Gabriel Gélinas

SÉOUL (Corée du Sud) – Le Guide de l’auto a conduit le nouveau Hyundai Santa Fe de quatrième génération en Corée du Sud douze jours avant sa première officielle au Salon de l’auto de Genève. Le Hyundai Santa Fe 2019 sera commercialisé au Canada dès le troisième trimestre de 2018, du moins pour les modèles équipés de deux rangées de sièges et animés par un des deux moteurs à essence proposés par le constructeur coréen. Au début de 2019, la version haut de gamme à trois rangées de sièges et moteur quatre cylindres de 2,2 litres turbodiesel fera son entrée.

À l’heure actuelle, la direction canadienne de la marque n’était pas en mesure de préciser si la troisième rangée de sièges sera de série ou optionnelle. Pour l’année-modèle 2019, le modèle Santa Fe XL actuel, à moteur V6 essence et trois rangées de sièges, poursuivra sa route avant d’être complètement renouvelé et d’adopter un tout nouveau nom en 2020.

Sur la route
C’est sur les routes publiques de la région de Séoul que nous avons pris contact avec le Santa Fe de quatrième génération et le premier constat, c’est qu’une sérieuse remise à niveau s’est opérée pour ce VUS dont la structure a été rigidifiée par rapport au modèle antérieur. Au volant, on sent que le comportement routier est grandement bonifié tant pour ce qui est du confort que de la dynamique. Si on le compare au Santa Fe Sport, le Santa Fe 2019 est plus long de 70 millimètres, plus large de 10 millimètres, et son empattement a progressé de 65 millimètres. Ces dimensions le placent entre les modèles Sport et XL actuels.

Grâce à ce nouveau gabarit, ainsi qu’à une géométrie de suspension révisée, le nouveau Santa Fe offre un meilleur confort de roulement. Concernant la dynamique, il n’est pas au niveau des VUS de marque allemande, mais il s’en approche beaucoup, surtout lorsque le mode Sport est sélectionné, la direction devenant alors un peu plus ferme. L’insonorisation est réussie et la vie à bord est sereine. On aurait cependant aimé que le Santa Fe soit doté de paliers de changements de vitesse au volant, qui brillent par leur absence, et que la pédale de frein soit plus ferme.

Photo: Gabriel Gélinas

200 chevaux et 320 livres-pied de couple avec le turbodiesel
Au cours de cette prise en mains initiale, nous avons conduit une version équipée de deux rangées de sièges et animée par le moteur quatre cylindres turbodiesel de 2,0 litres qui ne sera pas disponible chez nous, puisque c’est un turbodiesel de 2,2 litres que nous aurons. Avec le 2,0 litres, nous avons mesuré une consommation moyenne de 7,4 litres aux 100 kilomètres durant un trajet comprenant des zones urbaines, des autoroutes et des routes secondaires.

Le couple très abondant du moteur turbodiesel de 2,0 litres nous a séduits, et cela augure bien pour le moteur de 2,2 litres qui est fort de 200 chevaux à 3 000 tours/minute et, surtout, capable de livrer un couple de 320 livres-pied dès 1 750 tours/minute. La seule boîte disponible est une automatique à huit rapports et le rouage intégral est de série sur la déclinaison haut de gamme à moteur turbodiesel ainsi que la version animée par le bloc essence turbocompressé de 2,0 litres. Le moteur atmosphérique de 2,4 litres ne sera disponible que sur le Santa Fe d’entrée de gamme à traction.

Une dotation de série étoffée
Le Santa Fe 2019 fait le plein de dispositifs de sécurité avancés comme le système de freinage automatique qui fonctionne lorsque ce dernier détecte un autre véhicule circulant transversalement. De plus, il est équipé d’un système appelé Rear Seat Occupant Alert, lequel détecte les enfants ou animaux aux places arrière et vous avertit de leur présence afin d’éviter les évènements tragiques d’enfants oubliés à bord. Un autre dispositif, appelé Safety Exit Assist, verrouille temporairement les portières afin d’éviter que les passagers ne les ouvrent si un autre véhicule en mouvement s’approche du Santa Fe.

Pour ce qui est de la connectivité, on retrouve les fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto, ainsi que deux ports USB à l’avant et deux à l’arrière. L’accès à la troisième rangée de sièges est facilité par une commande permettant de replier et d’avancer le siège de la deuxième rangée à la seule pression d’une touche, mais le dégagement accordé pour les passagers s’installant à cette troisième rangée est limité au point où ces places ne serviront qu’occasionnellement pour dépanner. Le volume d’espace de chargement du nouveau Santa Fe est supérieur à celui du Ford Edge ou du Volvo XC60.

Photo: Hyundai

Un look plus agressif
L’habitacle adopte un look à double cockpit avec des lignes épurées et un écran central fixe, tactile, et en couleurs. Celui-ci mesure soit sept ou huit pouces selon les déclinaisons, et est positionné juste au-dessus des buses de ventilation centrales. Le design extérieur évoque une filiation évidente avec le nouveau Hyundai Kona par sa calandre en cascade et son regard à doubles étages, les blocs optiques étant scindés en deux.

Il y a lieu de se poser des questions quant au positionnement très bas des phares qui pourraient ainsi être plus vulnérables. Une fausse plaque de protection donne une allure de baroudeur au Hyundai Santa Fe 2019 alors que des touches de chrome s’apparentent au style des berlines Genesis. On apprécie le positionnement « drapeau » des rétroviseurs latéraux et le petit vitrage juste devant qui aide à la visibilité lors des manœuvres de stationnement.

Il n’y a pas de doutes, ce premier contact a été probant et le nouveau Santa Fe va permettre à Hyundai d’affronter une concurrence qui s’est étoffée au fil des ans. C’est du beau boulot, mais Hyundai ne prévoit pas s’arrêter là, puisque la refonte du modèle XL est imminente et qu’une version hybride du Santa Fe de quatrième génération s’ajoutera à la gamme dans quelques années.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Hyundai Santa Fe 2019
Version à l'essai n.d.
Fourchette de prix n.d.
Prix du modèle à l'essai n.d.
Garantie de base n.d.
Garantie du groupe motopropulseur n.d.
Consommation (ville/route/observée) n.d. / n.d. / 7,4 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Ford Edge, Honda Pilot, Hyundai Tucson, Jeep Grand Cherokee, Kia Sorento, Mazda CX-9, Mitsubishi Outlander, Nissan Murano, Nissan Pathfinder, Subaru Forester, Toyota Highlander, Volkswagen Tiguan
Points forts
  • Structure très rigide
  • Très bon comportement routier
  • Dotation de série complète
  • Style actuel
  • Système multimédia efficace
Points faibles
  • Pédale de freins spongieuse
  • 3e rangée de sièges pour dépannage seulement
  • Pas de paliers de changement de vitesses au volant
Fiche d'appréciation
Consommation 4.5/5 Moyenne observée de 7,4 litres aux 100 kilomètres avec le moteur turbodiesel de 2,0 litres. Ça augure bien pour le moteur turbo-diésel de 2,2 litres qui sera offert chez nous.
Confort 4.0/5 Très bon niveau de confort.
Performances 3.5/5 Le Santa Fe 2019 est plus axé sur le confort que les performances.
Système multimédia 4.5/5 Efficace et convivial. Fonctionnalités Apple CarPlay et Android Auto de série.
Agrément de conduite 3.0/5 Pas aussi dynamique que la concurrence allemande.
Appréciation générale 4.0/5 Du bon boulot.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×