Mercedes-Benz CLS 2019 : retour aux sources

Publié le 13 mars 2018 dans Premiers contacts par Mathieu St-Pierre

BARCELONE (Espagne) – On dit que l’imitation est la plus sincère des flatteries. Mercedes a présenté son concept Vision CLS il y a une quinzaine d’années, et il a fallu très peu de temps ensuite pour qu’un autre fabricant présente sa propre vision d’un coupé de luxe à quatre portières.

On retrouve maintenant quelques modèles dans ce segment de marché très pointu, mais aucun n’a obtenu autant de succès que la CLS. Cela dit, si la première génération (W219) brisait tous les moules, on ne peut pas en dire autant de la deuxième, la W218. Les ventes sont cependant demeurées élevées même si une bonne partie de la magie et de l’aura de l’originale avait été perdue en chemin.

Pour cette troisième mouture, Mercedes a réinjecté une solide dose de magie dans la CLS, ce qui fait que la nouvelle C257 exerce un pouvoir de séduction presque aussi puissant que le modèle original. Et le groupe de Stuttgart ne s’est pas concentré uniquement sur l’enveloppe extérieure. Tout comme dans le cas de la première déclinaison, la CLS d’aujourd’hui déborde de nouvelles technologies, elle est munie d’un tout nouveau groupe motopropulseur et elle reprend les meilleurs atouts de Mercedes en matière de design et d’ingénierie.

Une sculpture sur roues
Récemment, j’ai lu une réflexion intéressante reliée au monde des sculpteurs. Les plus modestes disent que leur création finale est déjà présente sous la surface du matériau brut, et que leur travail consiste simplement à retirer les éclats indésirables.

Gorden Wagener, le designer en chef chez Daimler AG, a décrit la CLS 2019 comme une CLS originale réinventée. Pendant qu’il parlait, je l’imaginais avec un marteau et un burin en train de retirer les arêtes vives de la W218 et d’adoucir les lignes excessives de manière à créer cette nouvelle carrosserie fluide et sensuelle. En fait, la C257 affiche des lignes d’ensemble sans aspérités. Seul le faciès à nez de requin peut être considéré comme incisif.

La CLS se distingue à nouveau par sa modernité et sa beauté saisissantes. Elle est équipée de roues de 19 po au look distinctif et, bien que la CLS 450 évoque la puissance et la vitesse, c’est la Mercedes-AMG CLS 53, avec ses roues de 20 po et ses ajouts aérodynamiques, qui remporte la palme dans la catégorie « c’est celle-là que je veux ».

L’habitacle est exemplaire également. Personne ne fait des tableaux de bord comme Mercedes. Les deux écrans de 12,3 pouces recouverts d’un panneau de verre continu, les bouches de ventilation éclairées et le tableau de bord en cascade peuvent sembler excessifs à première vue. Mais personnellement, j’y ai très vite pris goût et je me suis laissé emporter avec plaisir dans l’univers Mercedes. Toutefois, il y a un fort contraste entre l’environnement intérieur de la CLS et sa coquille extérieure.

Les sièges avant Drive-Dynamic multicontour avec fonction Énergisante (massage, chauffage, ventilation) disponibles dans la CLS 450 sont sensationnels. La CLS 53 obtient des sièges très enveloppants, et les fauteuils Drive-Dynamic sont optionnelles ici également. L’édition 2019 de la CLS est la première à être classée comme une cinq places. En ce qui concerne la largeur, ça marche, mais le dégagement pour la tête demeure très serré.

Le nouveau volant à trois branches est maintenant muni de boutons de réglage intégrés pour le régulateur de vitesse (au lieu du levier utilisé depuis une éternité) et de différentes autres commandes pour configurer le cockpit entièrement numérique. Le niveau de technologie dans l’habitacle est à la hausse. L’ensemble d’intégration pour téléphone intelligent comprend la connectivité Apple CarPlay et Google Android Auto. Le système de commande vocale LINGUATRONIC permet maintenant d’accéder à différentes fonctions comme la climatisation, le chauffage et la ventilation des sièges, et l’éclairage intérieur. Si on le désire, on peut ajouter autant d’options dans la CLS que dans les modèles de Classe S.

Puissants six cylindres en ligne
Cette nouvelle Mercedes-Benz CLS 2019 a l’honneur d’inaugurer une nouvelle famille de moteurs à essence sur le marché canadien. Leur architecture de base est la même pour les deux modèles. Il s’agit d’un six cylindres en ligne de 3,0 litres, suralimenté par turbocompresseur. Il est relié à une boîte automatique à neuf rapports 9G et à la plus récente déclinaison du système de transmission intégrale 4MATIC de Mercedes (avec répartition avant/arrière 45/55 pour la CLS 450 et à variation continue pour la CLS 53). Les deux sont dotés de la technologie EQ Boost.

Dans le cas de la CLS 450, le moulin est muni d’un turbo à double volute; il affiche 362 ch et un couple de 369 lb-pi. Il s’agit d’une puissance respectable, mais dans la CLS 53, le double turbo fait grimper la puissance à 429 ch, avec un couple de 384 lb-pi, ce qui rehausse d’autant l’attrait et la musicalité de la machine.

Et le EQ Boost, qu’est-ce que c’est? En quelques mots, il s’agit d’un système hybride léger qui fait appel à un démarreur-alternateur intégré de 48 volts. En plus d’assurer la fonction arrêt/redémarrage du moteur à essence et de récupérer l’énergie cinétique, il permet de circuler à vitesse de croisière sans l’aide du moteur à essence. Mais le plus beau dans tout ça, c’est que ce système permet de renforcer l’accélération initiale. Il est relié à un compresseur électrique auxiliaire intégré, capable d’atteindre les 70 000 tr/min en 0,3 seconde, qui vient prêter main-forte au turbo.

C’est dans le trafic avec départs et arrêts fréquents que l’effet du système EQ Boost est le plus marqué. La fonction arrêt/redémarrage est imperceptible, de même que le surplus de poussée préliminaire. Sur papier, le système ajoute 21 ch et 184 lb-pi de couple, mais la livraison de puissance demeure extrêmement linéaire. Le moteur de la CLS 53, calibré pour plus de puissance et de sonorité, semble profiter plus volontiers du EQ Boost. En fait, la CLS 53 donnait l’impression d’être beaucoup plus rapide, et plus réactive.

Sur la route, le comportement de la nouvelle CLS est loin d’être vif, mais elle était en mesure d’enfiler les nombreux changements de direction et les énormes transferts de poids comme si de rien n’était. Le système Dynamic Select permet de choisir différents modes de conduite qui paramètrent directement la réponse de l’accélérateur, la direction et le comportement du châssis. En mode Sport ou Sport+, la voiture demeure bien à plat en toutes circonstances. En mode Confort, les amortisseurs adaptatifs permettent de profiter du débattement généreux de la suspension et d’une grande souplesse de roulement. Il y a peu d’automobiles qui offrent une si vaste plage d’ajustements de la suspension. Ces amortisseurs adaptatifs comptent parmi les meilleurs que j’ai jamais essayés.

Les bémols en matière de comportement routier se limitent aux freins et à la direction. Oui, je sais, ça semble un peu dramatique comme affirmation, mais ce n’est pas le cas. En fait, la direction a une agaçante tendance à vouloir revenir au centre de façon agressive; j’avais parfois l’impression de me battre contre le volant pour garder ma ligne dans les virages. Quant aux freins, la réponse de la pédale est raide, et une fois que les étriers entrent en action, on ressent peu de feedback. Je soupçonne qu’il s’agit d’une question d’ajustement du système de commande électronique et que le problème pourra sans doute être facilement résolu.

Le nouveau visage de Mercedes
La Mercedes-Benz CLS 2019 ne se contente pas de servir de vitrine pour les nouvelles technologies de la célèbre marque, elle met de l’avant une nouvelle signature visuelle. Dans sa brève présentation de la voiture, M. Wagener a souligné que, tout comme la W219 à son époque, la nouvelle CLS est devenue le modèle phare de la marque.

À mesure que les modèles courants évoluent, il en va de même pour les critères qui déterminent ce qui fait un modèle phare. La Mercedes CLS 2019 est une voiture magnifique et formidable à conduire. Mais de nos jours, cela ne suffit pas pour mériter un titre aussi prestigieux. Ce qui permet à la CLS d’y accéder, c’est le système hybride léger EQ Boost qui améliore les performances et l’économie d’essence (les cotes de consommation ne sont pas encore disponibles), de même que l’abondance en matière de technologie, de connectivité et de confort.

Voilà une voiture impressionnante. Elle sera chez les concessionnaires cet automne.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Mercedes-Benz Classe CLS 2019
Version à l'essai AMG 53 4Matic
Fourchette de prix 95 000 à 135 000 $
Prix du modèle à l'essai 135 000 $
Garantie de base 4 ans / 80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans / 80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 13.3 / 8.5 / n.d. l/100km
Options n.d.
Concurrents Aston Martin Rapide, Audi A8, BMW Série 7, Jaguar XJ, Tesla Model S
Points forts
  • Impressionnants moteurs six cylindres en ligne
  • Technologie EQ Boost
  • Le retour des éléments de design de la CLS originale
  • Qualité de construction et attention aux détails
Points faibles
  • Les freins manquent de mordant
  • Dégagement pour la tête serré à l’arrière
  • Entrée et sortie difficile pour les passagers arrière
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Le système EQ Boost sera bénéfique pour la conduite urbaine. Mais il s’agit tout de même d’une grosse voiture à quatre portières.
Confort 4.5/5 Excellents sièges, coffre arrière volumineux (520 litres)
Performances 4.5/5 La CLS 450 sera assez performante pour la plupart des conducteurs, mais le punch supplémentaire de la déclinaison AMG CLS 53 induit une dépendance...
Système multimédia 4.5/5 Énormes écrans, menus nombreux et intuitifs, plus une chaîne audio Burmester!
Agrément de conduite 4.0/5 Les amortisseurs adaptatifs jouent un rôle essentiel : ils peuvent transformer la grosse berline souple en machine sportive.
Appréciation générale 4.5/5 Splendide symbole d’opulence et de bon goût. Une voiture extraordinaire.
Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×