Exit Johan de Nysschen, Steve Carlisle maintenant à la tête de Cadillac

Publié le 18 avril 2018 dans Actualité par Michel Deslauriers

General Motors a procédé à un changement majeur au sein de sa division de luxe Cadillac. En effet, le président Johan de Nysschen quitte immédiatement ses fonctions, remplacé par Steve Carlisle qui était jusqu’à maintenant président de GM Canada.

Johan de Nysschen dirigeait Cadillac depuis août 2014, et peu de temps après sa nomination, on a annoncé une nouvelle stratégie de noms de modèles de la marque : les voitures porteraient les lettres CT suivi d’un chiffre, alors que les VUS, XT suivi d’un chiffre. En quatre ans, Cadillac n’a réussi à commercialiser que la grande berline CT6 et le VUS compact XT5 avec cette nouvelle stratégie. Le prochain en file, c’est le VUS sous-compact Cadillac XT4 2019, qui vient d’être dévoilé au Salon de l’auto de New York.

Avant de se joindre à Cadillac, le Sud-Africain était à la tête d’Infiniti pendant deux ans, où il a procédé à la même stratégie en faisant renommer la gamme entière de voitures et de VUS qui, aujourd’hui, disposent de nomenclatures débutant toutes par la lettre Q – ou des lettres QX dans le cas des camions – suivi d’un nombre. Et avant Infiniti, de Nysschen travaillait au sein de la marque Audi.

En 2015, le siège social de Cadillac a quitté le Renaissance Center à Detroit pour s’installer au cœur de la ville de New York, afin de distancer la marque du reste des divisions de GM. Le nouveau patron de Cadillac avait également annoncé que la berline XTS disparaîtrait avant 2019. Pourtant, elle est encore là, et elle profitera même d’un nouveau moteur V8 en déclinaison V-Sport. Johan de Nysschen avait également confirmé que les ATS et CTS seraient éventuellement remplacées par des modèles portant les noms CT2 et CT4. Les plans changeront-ils?

Chez Cadillac, de Nysschen avait comme mandat de rehausser l’image de la marque et, évidemment, d’aider à augmenter les ventes. Sous son règne, entre 2014 et 2018, les ventes annuelles ont chuté de 8,4% aux États-Unis alors qu’au Canada, elles ont grimpé de 26%.

« Nous apprécions les efforts de Johan au cours des quatre dernières années, nous aidant à établir une fondation plus solide pour Cadillac, » a cité le président de General Motors, Dan Ammann, dans un communiqué de presse. « Se tournant vers l’avenir, le monde change rapidement et, avec le lancement du nouveau XT4, il est crucial pour nous de tirer immédiatement profit des opportunités se manifestant par ce rythme de changements. Ce remaniement accélèrera davantage nos efforts à cet égard. »

C’est maintenant au tour de Steve Carlisle de démontrer son savoir-faire à la barre de la marque Cadillac. Carlisle était le directeur général de GM Canada. Pour le remplacer, on fera appel à Travis Hester, qui occupait le poste de vice-président des programmes des produits globaux chez GM.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×