Le grand patron d’Audi arrêté en lien avec le Dieselgate

Publié le 18 juin 2018 dans Actualité par Le Guide de l'auto

Le chef de la direction d’Audi, Rupert Stadler, qui a été aperçu ce printemps aux E-Prix de Formule E de Rome et de Paris en train de promouvoir les efforts d’électrification de sa compagnie, n’a pu échapper au sombre passé du groupe Volkswagen ce lundi. Il a été arrêté à son domicile d’Ingolstadt et demeure détenu par crainte qu’il nuise à l’enquête en cours sur l’énorme scandale des moteurs truqués qui a éclaté en 2015 et qui continue de faire mal au constructeur allemand.

C’est le plus haut dirigeant d’Audi appréhendé jusqu’à ce jour en raison de son implication possible dans le fameux « Dieselgate ».

« Dans le cadre d’une enquête sur les moteurs Audi et les émissions de diesel, le bureau du procureur de Munich a exécuté un mandat d’arrêt contre M. Rupert Stadler le 18 juin 2018 », peut-on lire dans le communiqué émis par la justice munichoise, qui précise que l’arrestation n’était pas une requête des autorités américaines. L’objectif est de s’assurer qu’il ne supprime ou n’altère aucune preuve dans le dossier.

Audi et Volkswagen ont toutes deux confirmé l’arrestation et réitéré que la présomption d’innocence vaut toujours pour Stadler, qui n’a bien sûr fait aucun commentaire. L’homme a sans cesse nié toute faute dans le scandale du Dieselgate, même s’il figurait parmi les 18 suspects importants identifiés par le bureau du procureur public de Munich à la fin mai en compagnie d’un autre membre du conseil d’Audi, Bernd Martens.

Sa détention pour interrogatoire survient une semaine après que les autorités allemandes aient fait une perquisition à sa résidence privée et accusé Stadler de fraude et de falsification de documents pour des événements qui remontent à 2012.

Voilà qui complique bien les choses – du moins à court terme – pour le nouveau président du groupe Volkswagen, Herbert Diess, qui tente d’implanter une nouvelle structure organisationnelle dont ferait partie Stadler tout en réorientant le constructeur vers les véhicules électriques.

Selon le Financial Post et Autoblog, le cas Stadler sera discuté lors d’une réunion du conseil de surveillance ayant lieu plus tard lundi.

Rappelons que l’ancien responsable du développement des moteurs chez Audi, Wolfgang Hatz, est incarcéré depuis septembre 2017.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×