Les voitures coréennes bientôt aussi sexy que les Italiennes?

Publié le 7 août 2018 dans Actualité par Le Guide de l'auto

Qui fabrique les voitures les plus sexy et désirables de la planète? Demandez à 10 personnes au hasard et vous aurez presque autant de réponses différentes. Ça dépend si on préfère l’exotisme italien, la sobriété allemande, le raffinement suédois, l’extravagance américaine ou le je-ne-sais-quoi japonais.

Mais il ne faudrait pas oublier les Coréens, qui ont fait énormément de progrès en matière de design au cours de la dernière décennie – aidés par l’arrivée de Peter Schreyer, anciennement d’Audi – au point presque de devenir une référence.

Pas convaincu? Regardez tous les prix remportés par la marque Genesis depuis sa création en 2016, dont sa première place dans la plus récente étude APEAL (Automotive Performance, Execution and Layout) de la firme américaine J.D. Power. Ses berlines n’ont rien à envier à la concurrence, encore moins ses concepts tels que celui appelé Essentia qu’on a vu au Salon de l’auto de New York en mars dernier.

Hyundai, la compagnie-mère de Genesis, a également compris l’importance du style dans le succès d’un véhicule. Le tout nouveau Kona est l’un des petits VUS les plus accrocheurs qui sur le marché et son concept Le Fil Rouge dévoilé à Genève cette année nous laisse entrevoir de futurs modèles extrêmement attrayants, guidé par une philosophie de « sportivité sensuelle » qui marie harmonieusement l’architecture, le style, les proportions et la technologie.

En fait, on apprend du vice-président du design, SangYup Lee, que Hyundai veut aller encore plus loin et susciter plus d’émotions chez les consommateurs en créant des voitures aussi sexy que celles d’Alfa Romeo et de Maserati, deux marques italiennes bien réputées dans ce domaine.

Rappelons que Lee est l’auteur de plusieurs superbes prototypes, comme ceux des Chevrolet Corvette Stingray C6 et Bentley EXP 10 Speed 6.

Plus précisément, on verra chez Hyundai des produits moins génériques, dotés d’une identité visuelle propre à chacun. Par exemple, la nouvelle calandre en cascade variera d’un modèle à l’autre. Lee utilise l’analogie du jeu d’échecs : toutes les pièces ont un look et un rôle différents, mais ensemble, ils forment une équipe.

Voilà qui est intrigant. Le débat est lancé : pensez-vous que Hyundai peut devenir aussi sexy qu’Alfa Romeo et Maserati?

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×