Nissan et Mitsubishi adoptent le système multimédia Google

Publié le 18 septembre 2018 dans Technologie/Véhicules autonomes par Olivier Beaulieu

Aujourd’hui marque une journée importante pour Google et son désir de percer le marché des systèmes multimédias équipant les voitures de production actuelles. Effectivement, plus tôt dans la matinée, le groupe automobile Renault-Nissan-Mitsubishi (ci-après Le Groupe) a annoncé que ses prochains modèles intègreront les applications et les services de Google comme son système de navigation ainsi que son système de commandes vocales Google Assistant.

Actuellement, une large majorité de constructeurs utilisent les logiciels provenant de Linux, Microsoft ou QNX pour gérer leur système multimédia. Mais avec un volume de ventes frôlant les 11 millions de véhicules, Le Groupe change drastiquement la donne. Selon un analyste chez AFS Jauke de Jong cité par l’agence Reuter, « la majorité des manufacturiers automobiles sont frileux de faire des affaires avec Google, mais cette position pourrait changer rapidement. Nombreux sont les fabricants qui pourraient emprunter le même chemin et s’associer avec Google ».

Depuis quelque temps, Le Groupe fait affaire avec un spécialiste de la navigation comme TomTom. Et si d’autres géants de l’automobile décidaient de changer le cap et d’utiliser Google comme fournisseur, plusieurs autres acteurs importants des technologies comme TomTom pourraient devoir faire face à une crise importante.

Pour le consommateur, la nouvelle est encourageante dans l’optique où le développement des applications supportées par la plateforme Android sera mis de l’avant par Google dans les voitures et, ultimement, amélioré pour une meilleure expérience d’utilisation. Hadi Zablit, Chef du développement de l’alliance, affirme que « le système actuel ne permet l’utilisation de la plateforme qu’à l’extérieur du véhicule ou seulement de manière limitée en connectant l’appareil Android au système du véhicule. Cette expérience d’utilisation sera enrichie ».

Le premier véhicule équipé d’un système Android sera lancé en 2021. Aucun détail financier concernant l’entente n’a été dévoilé pour le moment.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×