Incendie mystérieux pour plus de 400 Hyundai et Kia

Publié le 5 octobre 2018 dans Buzz par Germain Goyer

Plus de 400 véhicules des marques Hyundai et Kia ont pris feu, et ce, sans qu’un accrochage en soit à l’origine.

C’est ce que prétend l’organisation Center For Auto Safety qui fait pression auprès de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) pour émettre un rappel.

Dans un article publié sur le Daily Mail, on nous relate l’histoire de quelques individus qui ont été victimes de cette malheureuse situation.

C’est le cas notamment de Susan King qui circulait sur l’Intersate 4 à Orlando à bord de son Kia Sorento 2012 lorsque celui-ci s’est mystérieusement enflammé. Voyant que les flammes se propageaient sous le véhicule, une autre automobiliste s’est empressée de lui dire de se ranger sur l’accotement. Heureusement, elle s’en est sortie sans blessure.

Une situation similaire est survenue à un père de famille qui était au volant de sa Hyundai Sonata 2012 avec ses filles dans la région de San Francisco. L’homme précise que ses filles étaient, évidemment, hystériques.

Dans cette publication, on apprend aussi que les modèles touchés par ce problème majeur sont les suivants : Kia Optima 2011-2014, Kia Sorento 2012-2014, Kia Sportage 2011-2013 et Hyundai Sonata 2011-2012. À cet effet, plus d’un million de ces véhicules auraient fait partie d’une campagne de rappel concernant une défectuosité du moteur.

Lorsque nous avons contacté le département des relations publiques de Hyundai Canada, on nous a informés que le manufacturier était au courant de ces histoires s’étant déroulées aux États-Unis. De ce côté-ci de la frontière, Hyundai n’a pas été en mesure de documenter une tendance du même type.

Évidemment, le manufacturier recommande aux propriétaires d’entretenir adéquatement leur véhicule.

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×