Les canicules de cet été pourraient avoir endommagé votre batterie

Publié le 7 novembre 2018 dans Mécanique par Frédéric Mercier

On pointe souvent l’hiver du doigt pour l’usure prématurée des batteries de nos voitures, mais la chaleur a aussi un rôle à y jouer.

« Une batterie produit de l’électricité grâce à une réaction chimique. Lorsqu’il fait très chaud, cette réaction chimique est exacerbée et la batterie se dégrade plus rapidement. Le froid, quant à lui, ralentit cette même réaction chimique » vulgarise CAA-Québec.

Comme les périodes de canicule ont été intenses et nombreuses cet été, l’organisme à but non lucratif recommande aux automobilistes québécois de faire vérifier l’état de leur batterie avant l’arrivée des grands froids hivernaux.

« C’est sournois, parce qu’une batterie usée maintiendra ses loyaux services par temps doux, mais risque de démissionner sans préavis le premier matin à -20 °C », renchérit CAA-Québec par voie de communiqué. « Cette année, avec l’été qu’on a eu, c’est fort possible que plusieurs batteries en arrachent dès les premiers froids », ajoute Pierre-Serge Labbé, vice-président des services automobiles de CAA-Québec.

Pour éviter que votre batterie ne vous laisse tomber quand le froid s’installera pour de bon, CAA-Québec propose de profiter de votre rendez-vous de changement de pneus pour demander à votre mécanicien de prendre le temps de bien vérifier l’état de votre batterie. Cela pourrait vous épargner bien des soucis cet hiver!

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×