Tesla nomme Robyn Denholm à la tête de son conseil d'administration

Publié le 9 novembre 2018 dans Actualité par Olivier Beaulieu

Au terme du conflit judiciaire opposant la Securities and Exchange Commission (SEC) et Tesla, l’organisme avait ordonné à Elon Musk ainsi qu’à son entreprise de verser chacun une somme de 20 millions de dollars en plus de céder la tête du comité administratif de l’entreprise publique à un administrateur indépendant, et ce, pour les trois prochaines années. La nouvelle est tombée comme une tonne de briques : Musk sera remplacé au poste d’administrateur en chef par Robyn Denholm.

Mais d’abord, il convient de se rafraîchir la mémoire. La SEC a entamé ces procédures suite à une série de sept gazouillis où Musk affirmait sans preuve financière qu’il avait l’intention ferme de procéder au rachat des actions publiques émises pour refaire de Tesla une entreprise privée. Et puisque la plate-forme sociale Twitter était souvent utilisée par le dirigeant et son entreprise pour des communications officielles, on a considéré cette série de tweets mensongère.

Denholm est une administratrice qui occupe un siège sur le comité administratif de Tesla depuis trois ans déjà et qui siège notamment au conseil d’audit qu’elle quittera évidemment. Pour le moment, elle occupe toujours le poste de directrice financière chez Telstra, une entreprise australienne de télécommunications. À ce propos, Tesla a commenté par voie de communiqué : « Pour s’assurer d’une transition en douceur pendant que Robyn sera encore chez Telstra, Elon sera une ressource pour Robyn et lui fournira tout le soutien dont elle aura besoin en qualité de présidente du conseil ». Enfin, Mme Denholm est reconnue notamment pour ses qualités importantes de redressement financier et de rentabilité. Présumons que cette spécialité a probablement joué dans la balance lors du processus de nomination.

Ce que l’on doit principalement retenir de cette entente, c’est le désir de la SEC de formaliser l’entreprise californienne et d’améliorer les relations avec ses investisseurs. Pour ce faire, Denholm devra évidemment contrôler habilement le fondateur fougueux de Tesla qui demeure toujours directeur général et responsable des opérations quotidiennes. Cette tâche s’avèrera assurément corsée parce qu’en fin de compte, elle devient imputable à la SEC. Les prochaines années seront donc fertiles en rebondissements du côté des hautes sphères administratives du manufacturier électrique.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×