Jeep Gladiator 2020 : le pickup tant attendu enfin dévoilé

Publié le 28 novembre 2018 dans Los Angeles par Germain Goyer

C’est dans le cadre du Salon de l’automobile de Los Angeles que Jeep a finalement dévoilé une version pickup de son populaire Wrangler.

Alors que certaines rumeurs laissaient croire qu’il porterait le nom Scrambler, Jeep a plutôt décidé de le baptiser Gladiator. Évidemment, cette camionnette intermédiaire est dotée du légendaire système 4X4 qui a bâti la réputation de cette marque américaine. Sans surprise, l’emblématique calandre à sept fentes n’y échappe pas non plus.

Un choix de deux moteurs
Le Gladiator pourra être animé par le V6 Pentastar de 3,6 L à essence (285 chevaux et 260 livres-pied) ou par le V6 EcoDiesel de 3,0 L (260 chevaux et 442 livres-pied). Une boîte automatique à huit rapports peut être livrée avec l’une ou l’autre des motorisations. En revanche, la boîte manuelle à six rapports ne peut être jumelée qu’avec le moteur à essence.

Sa capacité de remorquage et sa charge utile peuvent respectivement s’élever jusqu’à 3 470 et 725 kilogrammes (7 650 et 1 600 livres).

Les consommateurs pourront choisir entre les différents niveaux de finition suivants : Sport, Sport S, Overland et Rubicon. Une caméra orientée vers l’avant est offerte en option sur le Rubicon. Son rôle est de faciliter le repérage d’obstacles en conduite hors route.

Son écran tactile de 5,7 ou de 8,4 pouces est jumelé avec le système multimédia Uconnect de quatrième génération. Il est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Le seul pickup décapotable
Tout comme le Jeep Wrangler duquel le Gladiator est dérivé, il est possible de retirer le toit et les portières afin de circuler les cheveux au vent. Il devient ainsi le seul pickup à offrir cette caractéristique fort désirable.

Le nouveau Gladiator sera bâti à Toledo (Ohio) dans l’usine qui servait à assembler le Wrangler JK jusqu’au printemps dernier. L’arrivée en concession de ce modèle 2020 est prévue pour le deuxième trimestre de l’année 2019.

Pas un premier pickup chez Jeep
Dès 1947, Jeep a tenté de percer le marché des pickups avec un produit conçu par Willys-Overland. Dix ans plus tard, Jeep est débarqué avec le FC-150/170 qui était un camion essentiellement destiné au travail. Sa cabine avancée lui conférait une silhouette on ne peut plus mémorable. En 1963, le tout premier Gladiator a vu le jour, empruntant sa base au Wagoneer.

C’est en 1981 qu’est apparu le premier Scrambler. Celui-ci était tout simplement un CJ-7 transformé en pickup. De 1985 à 1992, le Comanche a pris le relais. Il s’agissait ni plus ni moins que d’une version utilitaire du populaire Cherokee.

Il aura fallu attendre plus de 25 ans avant de voir à nouveau une camionnette commercialisée sous la bannière Jeep.

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×