Les prochains moteurs à combustion de Volkswagen seraient les derniers

Publié le 6 décembre 2018 dans Actualité par William Clavey

Avec l’arrivée inévitable des voitures électriques chez tous les constructeurs automobiles, on s’interroge au sujet de la survie du bon vieux moteur thermique, qui continue d’alimenter la grande majorité des bagnoles sur la route. Volkswagen a été clair dans un récent communiqué à ce sujet : sa prochaine génération de moteurs à essence sera la dernière, dit-il.

Rien de surprenant
Cette nouvelle n’est rien de trop surprenant, car le groupe Volkswagen planifie, depuis quelques années, de commercialiser près de 30 véhicules basés sur une seule plate-forme d’ici 2022, sans oublier le développement de motorisations entièrement électriques qu’on voit déjà apparaître dans des concepts comme la Porsche Taycan ainsi que les Audi e-tron et Audi e-tron GT.

Or, lorsque la prochaine génération de moteur à combustion verra le jour chez Volkswagen, qu’on prévoit annoncer dans la prochaine décennie, le constructeur ne lui apportera ensuite que quelques améliorations techniques. Selon le constructeur, d’ici 2050, presque toute sa flotte sera alimentée par une motorisation électrique, mais il continuera néanmoins de proposer quelques alternatives à essence pour les endroits où les infrastructures de ravitaillement seront encore précaires.

C’est une autre bonne nouvelle vers une transition verte intelligente, mais il est important de noter que cette habitude de garder un moteur pendant plusieurs années au sein d’un constructeur n’est pas chose d’hier. La famille de moteur EA827 existe chez Volkswagen depuis 1972 et elle est toujours produite aujourd’hui pour certains marchés. Le quatre cylindres turbo de 2,0 litres qu’on retrouve dans la Golf GTI, Golf R, et plusieurs produits Audi, est déjà avec nous depuis plus d’une décennie.

Avec le prix de l’essence à la baisse, et les crédits gouvernementaux pour les voitures électriques qui disparaissent à un rythme éclair aux États-Unis et en Ontario, on ignore si les consommateurs suivront la tendance. Chose certaine, la mort du moteur thermique est imminente, et Volkswagen semble déjà vouloir en tirer avantage.

Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×