Nissan Kicks 2018 : un VUS pour ceux qui veulent faire semblant

Publié le 2 janvier 2019 dans Essais par Germain Goyer

Si vous possédez une Sentra ou une Versa et que vous voulez faire comme tout le monde, c’est-à-dire rouler en véhicule utilitaire sport (VUS), Nissan a pensé à vous. C’est bêtement pour cette raison que le Kicks a vu le jour.

Un tout petit prix, mais…
Avant d’être déclassée par la Chevrolet Spark, la Micra pouvait se vanter d’être la voiture la moins chère au pays.

Lorsque le Kicks est apparu sur le marché l’été dernier, il est devenu le VUS le moins cher au Canada. C’est ce que l’on appelle faire une arrivée remarquée.

Vendu à moins de 18 000 $, le Kicks n’est pas une mauvaise affaire. En revanche, il faut éviter de tomber dans le piège et de l’équiper « jusqu’au bouchon ». Avec un peu d’équipement, son prix peut facilement dépasser 23 000 $.

Un seul moteur, une seule boîte de vitesses
Lorsqu’est venu le temps d’élaborer les déclinaisons de ce tout petit VUS, on ne s’est pas cassé la tête. En effet, un seul moteur, ne pouvant être jumelé qu’à un type de boîte, est offert. Sous son capot, on retrouve un bloc à quatre cylindres de 1,6 L qui développe 125 chevaux et un couple de 115 livres-pied.

Sur papier, ça peut paraître très peu. Mais en tenant compte du gabarit du véhicule, c’est suffisant. Franchement, je m’attendais à un véhicule bien plus vache. Je me suis même surpris à ne pas trouver sa conduite désagréable. Ça, c’est parce qu’elle se rapproche dangereusement de celle d’une voiture. À ce chapitre, il récolte un point.

Une consommation pas si petite que ça
Lors de la semaine d’essai, une consommation de 9,3 L/100 km a été enregistrée par l’ordinateur de bord pour la série de trajets principalement effectués en ville. De son côté, Ressources naturelles Canada annonce une cote de 7,2 L/100 km en conduite combinée.

Un style, comment dire…
Avant le Kicks, il y avait le JUKE. Et dire que le design de ce dernier était éclaté serait un euphémisme. Avec le Kicks, Nissan a tenté d’être plus conventionnel, sans pour autant tomber dans la platitude. En effet, comme on ajoute une pincée de sel dans une recette pour rehausser le goût, on a ajouté une touche de couleurs au Kicks. À partir de la version SV, il est possible d’obtenir une peinture deux tons. Par exemple, on peut combiner une carrosserie grise avec un toit orange ou une carrosserie bleue avec un toit blanc.

Est-ce que je trouve ça beau? Pas vraiment. Cela dit, on ne peut reprocher à Nissan d’avoir essayé. Au moins.

La musique du Kicks?
Nissan ne vise pas un public de jeunes retraités qui partent vers la Floride en Kicks. On tente plutôt de charmer les millénariaux de la ville qui ont constamment les yeux rivés sur leur cellulaire et les écouteurs collés aux oreilles.

La preuve, c’est qu’après avoir mentionné les caractéristiques et les spécifications du Kicks, Nissan parle de la musique. :Grâce à la chaîne Bose Personal Plus optionnelle avec des haut-parleurs montés dans l’appuie-tête du conducteur, Nissan affirme que l’on aura l’impression d’être assis à la première rangée d’un concert!

On ne peut pas dire que Nissan n’essaie pas. Mais quand on pousse, il faut pousser égal. Du gros marketing un peu trop poussé.

Grand coffre
Même si le Kicks fait partie des VUS sous-compacts, son coffre n’est pas si petit que ça. Il peut loger jusqu’à 716 L, ce qui est supérieur aux Mazda CX-3 (452 L), Hyundai Kona (538 L) et Honda HR-V (688 L).

Juste deux roues motrices
En plus d’un hayon pratique et d’une position de conduite surélevée, les acheteurs de VUS apprécient ce type de véhicule pour le rouage intégral. Alors que bien des VUS l’offrent de série, d’autres se contentent de le proposer en option. Or, si vous optez pour le Kicks, vous devrez vous en passer. Visiblement, on ne veut pas cannibaliser les ventes du Qashqai

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Nissan Kicks
Version à l'essai SR
Fourchette de prix 17 998 $ – 22 798 $
Prix du modèle à l'essai 22 798 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 7,7 / 6,6 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Trax, Ford EcoSport, Fiat 500L, Honda HR-V, Hyundai Kona, Jeep Renegade, Kia Soul, Mazda CX-3, Mitsubishi RVR, Nissan Qashqai, Toyota C-HR
Points forts
  • Coffre logeable
  • Style plus conventionnel que le JUKE
  • Prix de base attrayant
Points faibles
  • Non disponible avec un système à quatre roues motrices
  • Pas de boîte manuelle de disponible
  • Carrément une Versa surélevée
Fiche d'appréciation
Consommation 3.0/5 Consommation enregistrée plus élevée que celle calculée par Ressources naturelles Canada.
Confort 3.0/5 Appuie-bras seulement pour le conducteur, pas pour le passager
Performances 4.0/5 Le moteur du Kicks est suffisamment puissant.
Système multimédia 2.0/5 Présence de boutons physiques pour faciliter la navigation.
Agrément de conduite 3.0/5 La conduite du Kicks est moins ennuyante que ce qu’on pourrait croire. En ville, il s’est même avéré agile.
Appréciation générale 3.0/5 Le Kicks est un VUS parce que le département du marketing l’a probablement décidé ainsi. En réalité, il s’agit tout simplement d’une auto sous-compacte qui a été surélevée.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×