Volkswagen Golf Alltrack 2018 : le VUS des fidèles

Publié le 22 janvier 2019 dans Essais par Michel Deslauriers

En Amérique du Nord, Volkswagen fait des affaires d’or avec le lancement récent du VUS intermédiaire Atlas et du Tiguan compact redessiné, puisque les deux se vendent actuellement très bien.

Surfant sur cette vague de succès, la marque a également annoncé un autre VUS, l’Atlas Cross Sport intermédiaire à cinq passagers qui se joindra à la gamme cette année, alors qu’un modèle de taille sous-compacte devrait apparaître un peu plus tard.

Volkswagen fait effectivement du fric avec ses conquêtes au chapitre des ventes. Plusieurs acheteurs de ces deux modèles sont de nouveaux clients à la marque, mais qu’en est-il de la clientèle traditionnelle et fidèle? Les passionnés de VW, qui font étalage de sa dynamique de conduite, se sentent-ils un peu laissés pour compte? L’Atlas et le Tiguan sont peut-être très populaires en ce moment, mais on les sent un peu… disons… « américanisés ».

Pour ceux qui trouvent que les VUS de Volkswagen en Amérique du Nord manquent de « saveur germanique », il y a la Golf Alltrack.

Bien sûr, elle n’est pas classée comme un VUS ou un multisegment, mais on s’en fout, non? Elle possède de nombreuses qualités recherchées par les acheteurs de véhicules utilitaires, comme un rouage intégral, une bonne garde au sol pour affronter les conditions routières difficiles et beaucoup d’espace de chargement.

À ce chapitre, la Volkswagen Golf Alltrack 2018 – et la Golf SportWagen sur laquelle l’Alltrack est basée – dispose d’une capacité de chargement de 861 litres, ou 1 883 litres avec les dossiers de sièges arrière rabattus. C’est presque autant que dans le Volkswagen Tiguan, qui a vu ses dimensions augmenter substantiellement lors de sa refonte pour 2018. Aucune autre voiture compacte ne peut rivaliser avec la Golf familiale en matière d’espace.

L’Alltrack imite parfaitement un VUS avec sa garde au sol de 174 millimètres, ses ajouts de bas de caisse gris et ses longerons de toit. Sa dynamique de conduite n’est pas aussi sportive que celle des autres variantes de la Golf, à cause du centre de gravité plus élevé et de la suspension plus molle. En revanche, le roulement est plus confortable pour le trajet au quotidien, surtout si l’on doit confronter des boulevards urbains mal entretenus et des autoroutes parsemées de nids-de-poule.

La voiture mise sur un moteur à quatre cylindres turbocompressé de 1,8 litre qui développe 170 chevaux et un couple de 199 livres-pied, géré par une boîte manuelle à six rapports ou une automatique à six rapports avec double embrayage. L’Alltrack n’est pas une GTI, évidemment, mais le couple généreux à bas régime procure des décollages prompts et une conduite somme toute agréable. On a surtout adoré la consommation : après une semaine d’essai, avec un parcours composé principalement d’autoroute, notre Alltrack a consommé à peine 7,0 L/100 km.

La Volkswagen Golf Alltrack 2018 plaît également par ses sièges offrant un excellent soutien, une bonne quantité d’espace pour les occupants arrière et une ergonomie impeccable. La finition et la qualité d’assemblage sont impressionnantes à certains endroits, décevantes à d’autres, mais l’on apprécie les efforts tels que le garnissage en tissu dans les compartiments de rangement des portes et la solidité des commandes. En contrepartie, le design intérieur dans les Volkswagen ne semble pas avoir évolué depuis 10 ans, et un peu d’innovation serait le bienvenu. La nouvelle famille de voitures électriques I.D. de la marque devrait s’avérer radicalement différente, alors ce n’est peut-être qu’une question de temps avant que notre souhait se réalise.

Bravo à VW pour l’utilisation facile de son système multimédia. L’écran tactile de huit pouces répond bien et les menus principaux sont rapidement accessibles avec les boutons l’entourant. Il y a beaucoup de fonctionnalités et on profite aussi de l’intégration d’Apple CarPlay et d’Android Auto.

L’Alltrack comprend des caractéristiques comme des jantes en alliage de 18 pouces, des gicleurs de lave-glace chauffés, une clé intelligente, une compatibilité de radio SiriusXM, un toit ouvrant panoramique, des essuie-glaces à capteur de pluie, un climatiseur automatique bizone, des sièges avant chauffants et un garnissage en cuir. Un ensemble d’aide à la conduite, qui regroupe un régulateur de vitesse intelligent avec fonction arrêt et redécollage, une surveillance des angles morts avec alerte de trafic transversal arrière, un avertissement de précollision frontale avec freinage d’urgence et détection de piétons ainsi que l’assistance au stationnement est disponible en option, tout comme des phares adaptatifs à DEL.

À l’instar de presque toutes les versions de la Golf, on a peu de reproches à formuler ici. L’Alltrack est amusante à conduire, son rouage intégral 4MOTION est aussi habile que ceux des Tiguan et Atlas. Une petite famille sera à l’aise à bord, avec de l’espace à revendre. Mais avec un prix de départ de 34 345 $ avant les frais de transport et de préparation, l’Alltrack n’est pas une aubaine... La plupart des acheteurs choisiront probablement la boîte automatique, qui fait grimper la facture à 35 745 $.

En fait, ce n’est pas que le prix de l’Alltrack soit exagéré, puisque bon nombre de VUS compacts tout équipés coûtent environ la même somme. Mais la Golf SportWagen est offerte à partir d’environ 24 000$ – ou à moins de 26 000$ avec le rouage 4MOTION. En laissant tomber la suspension surélevée et les ajouts esthétiques de l’Alltrack, on épargnera ainsi pas mal de sous.

Heureusement, le modèle 2019 sera bientôt mis en vente, et une déclinaison plus abordable sera ajoutée à l’Alltrack, sacrifiant à peine quelques caractéristiques plus intéressantes. À moins d’obtenir un rabais faramineux sur un modèle 2018, on devrait probablement attendre l’arrivée de la Golf Alltrack 2019.

Plus important que ça, la Golf Alltrack se conduit plus comme une VW que le Tiguan et l’Atlas. Pour les fidèles de la marque qui privilégient encore le plaisir de conduite, elle s’avère probablement un meilleur choix que les VUS « ordinaires »

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Volkswagen Golf 2018
Version à l'essai Alltrack
Fourchette de prix 34 345 à 37 495 $
Prix du modèle à l'essai 35 745 $
Garantie de base 4 ans / 80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans / 100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 10.6 / 8 / 7 l/100km
Options n.d.
Concurrents Fiat 500L, Subaru Outback
Points forts
  • Amusante à conduire
  • Beaucoup d’espace de chargement
  • Excellente économie de carburant
Points faibles
  • Prix relativement élevé
  • Design intérieur vieillissant
  • Pas de volant chauffant
Fiche d'appréciation
Consommation 4.5/5 Faible consommation d’essence lors de l'essai, malgré la présence d’un rouage intégral.
Confort 4.0/5 La suspension légèrement plus molle rehausse le confort sur les routes abîmées, et les sièges proposent un très bon soutien.
Performances 3.5/5 Loin d’être une fusée, l’Alltrack mise tout de même sur un couple moteur généreux à bas régime, procurant une conduite divertissante.
Système multimédia 4.0/5 Beaucoup de fonctionnalités, bonne réactivité de l’écran tactile, facile à utiliser.
Agrément de conduite 4.0/5 Une tenue de route qui n’est pas aussi aiguisée que celle des autres variantes de la Golf, mais le compromis pour une meilleure garde au sol et un meilleur débattement de suspension n’est pas si mal.
Appréciation générale 4.5/5 Seule familiale de sa catégorie, l’Alltrack est une excellente solution de rechange à un VUS – même ceux de Volkswagen.
Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires

🛈 En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×