Volkswagen présente sa camionnette Tarok en Amérique du Nord

Publié le 15 avril 2019 dans New York par Guillaume Rivard

Le Volkswagen Tarok, un concept de camionnette qui a créé un buzz à la suite de son lancement à Sao Paolo en novembre dernier, débarque pour la première fois sur notre continent. En effet, le constructeur allemand le présente cette semaine au Salon de l’auto de New York 2019.

Toutefois, malgré le nombre grandissant de camionnettes intermédiaires au Canada et aux États-Unis, sa production pour notre marché ne figure pas dans les plans de Volkswagen, qui dit simplement vouloir évaluer l’intérêt des consommateurs.

En compagnie de l’Atlas, ce concept est l’un des plus gros véhicules fabriqués à partir de la plateforme MQB de Volkswagen. Sa caisse mesure seulement quatre pieds en longueur, mais un ingénieux mécanisme (semblable à l’ancien Chevrolet Avalanche) permet de rabattre les sièges arrière et le bas de la cloison pour accroître le plancher de chargement d’environ 65 centimètres. Le tout est bien scellé afin d’empêcher l’humidité de s’infiltrer. Quant à la charge utile, elle s’élève à 2 271 livres, ce qui est étonnant quand on pense que le Ford Ranger, par exemple, peut transporter au maximum 1 860 livres dans sa caisse.

Photo: Volkswagen

Physiquement, le Volkswagen Tarok se démarque aussi par son capot élevé, ses barres de calandre horizontales qui se fondent dans les phares à DEL, sa plaque de protection sous le véhicule et son fini noir lustré sur le toit et les montants avant. D’autre part, les montants arrière épais forment une barre comme sur les toits de type targa.

La cabine renferme un système multimédia avec écran vitré de 9,2 pouces et un tableau de bord numérique personnalisable. Le haut-parleur dans la console centrale peut être enlevé et appareillé à un téléphone intelligent via Bluetooth.

Photo: Volkswagen

Le concept Volkswagen Tarok repose sur des roues de 16 pouces et offre une garde au sol de 9,6 pouces (24,3 centimètres). Il est propulsé par un petit moteur turbocompressé de 1,4 litre à injection directe, qui fournit une puissance de 147 chevaux par l’entremise d’une boîte automatique à six rapports – loin d’être suffisant pour la vaste majorité des propriétaires de camionnettes en Amérique du Nord. Le concept Atlas Tanoak présenté à New York en 2018, pour sa part, disposait d’un V6 de 276 chevaux.

Par contre, il est intéressant de noter qu’en plus des modes de conduite réguliers (Confort, Normal, Sport, Éco et Individuel), le Tarok exploite un rouage intégral 4Motion à contrôle actif permettant au conducteur de choisir parmi quatre autres modes : Route, Neige, Hors-route et Hors-route personnalisé.

Rappelons que le géant de Wolfsbourg s’est récemment associé à Ford pour le développement et la commercialisation de fourgons et de camions dès 2022, alors qui sait s’il offrira un jour une camionnette chez nous?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×