Lincoln lève le voile sur le nouveau Corsair

Publié le 17 avril 2019 dans New York par Germain Goyer

Lincoln a profité du salon de l’automobile de New York pour dévoiler un nouveau véhicule utilitaire sport.

Portant le nom Corsair, il remplace l’actuel MKC au sein de la gamme de la division de prestige de Ford.

De série, il est livré avec un moteur à quatre cylindres de 2,0 L qui déploie une puissance et un couple s’élevant à 250 chevaux et 275 livres-pied. En option, le Lincoln Corsair 2020 peut aussi être animé par un quatre cylindres de 2,3 L qui génère 280 chevaux et 310 livres-pied. Tous les deux sont accouplés à une boîte automatique à huit rapports. Ces deux moteurs peuvent être jumelés au rouage intégral.

Le Corsair est doté du système multimédia SYNC 3 jumelé à une interface tactile de 20 centimètres.

Trois nouvelles teintes s’ajoutent à la palette par rapport à celles offertes sur le MKC : bleu beyond, beige cajou, gris ardoise.

Il peut accueillir jusqu’à cinq occupants.

La clé n’est plus obligatoire avec ce nouveau VUS. En effet, grâce à l’application Lincoln Way, il est possible de verrouiller et de déverrouiller les portes en plus d’ouvrir le hayon et de démarrer le véhicule.

Parmi les caractéristiques de sécurité dont il est doté, notons le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance au stationnement, le freinage automatique en marche arrière et l’assistance de direction pour éviter une collision.

Histoire de remplacer les traditionnels bruits d’avertissement lorsqu’un occupant ne s’est pas attaché, par exemple, Lincoln a fait appel à l’Orchestre symphonique de Detroit qui a enregistré de nouveaux sons instrumentaux.

Photo: Lincoln

Le Corsair sera assemblé à Louisville au Kentucky. Les premiers exemplaires arriveront en concession à l’automne prochain. Pour le moment, le prix n’est pas connu. Le MKC sortant est actuellement offert à partir de 44 150 $ avant les frais de transport et de préparation.

Un nom connu
Si l’appellation Corsair vous dit quelque chose, rassurez-vous. En effet, la marque Edsel a utilisé ce nom en 1958 et 1959. Au Royaume-Uni, le nom a aussi été repris par Ford dans les années 60. Il a été utilisé à nouveau au tournant des années 90 également par Ford, mais du côté de l’Australie cette fois.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×