Buick : Maripier à la rescousse?

Publié le 6 juin 2019 dans Blogue par Antoine Joubert

Il y a quelques semaines, Chevrolet m’invitait pour l’essai du nouveau Blazer. Puis, cette semaine, pour celui du Sierra Elevation à moteur quatre cylindres.

Je vous le dis tout de suite: ce moteur n’aura pas de succès. Puissant, certes, sauf que la sonorité d’une Chevrolet Cruze ne convaincra pas les acheteurs de camionnettes. Garanti! Or, à tout le moins, il fait jaser. Et tel est l’objectif de General Motors qui, avait sa nouvelle gamme de camionnettes, mène actuellement une chaude lutte avec la Ram 1500, elle aussi très populaire.

Vous aurez d’ailleurs remarqué que toute la promotion de General Motors tourne ces jours-ci autour de ses camionnettes. Silverado par ci, Sierra par là, parce qu’elles sont populaires et lucratives.

On se demande en revanche ce qu’il advient de la gamme Buick. Une marque qui passe complètement sous le radar, qu’on semble parfois même oublier, si l’on fait fi bien sûr de l’engouement entourant le petit utilitaire Encore, popularisé par Maripier Morin. Soyez-en certain, ce véhicule n’aurait pas le succès qu’on lui connaît s’il n’avait pas de porte-parole lui étant dédié. Une amie personnelle m’a d’ailleurs confié qu’elle s’en était procuré un uniquement parce qu’elle l’avait vu à la télé avec Maripier à son volant, et qu’elle le trouvait « cool »! Or, est-ce que Maripier est également de cet avis, ou préférerait-elle conduire un Porsche Macan comme plusieurs des artistes qu’elle côtoie chaque jour?

Récemment, le hasard a voulu que je coanime une soirée en sa compagnie, ce qui m’a bien sûr permis de lui poser quelques questions sur son rôle au sein de la marque Buick. Et d’emblée, elle m’a avoué en toute franchise que l’automobile, ça ne faisait pas partie de ses champs d’intérêt!

Elle m’a en revanche raconté que son grand-père aujourd’hui décédé était pour elle un mentor, un modèle, et qu’elle avait pleinement confiance en tout ce qu’il avait pu lui conseiller.

Ouais…vous me voyez venir? Alors voilà, un jour, grand-papa lui a mentionné que si elle ne voulait pas avoir de problèmes avec une voiture, il lui fallait se procurer une Buick. Une affirmation qu’elle a évidemment gardée en mémoire.

Puis, un jour, le téléphone sonne. Son agent lui mentionne qu’on lui propose une entente de porte-parole pour une marque automobile. Déjà porte-parole de Revlon, elle n’y voyait du coup aucun intérêt, jusqu’à ce qu’on lui dise qu’il s’agissait de Buick. « Alors là, c’est un cadeau envoyé d’en haut par mon grand-père ! » s’écria-t-elle soudainement. Et puis, vous connaissez la suite.

« Mais toi Antoine, que penses-tu du Buick Encore? » me demanda promptement Maripier. « Ouais…bon…euh…bin…voilà…pas méchant, mais il serait peut-être dû pour une refonte !», sachant évidemment que Buick était sur le point d’annoncer l’arrivée d’une nouvelle génération.

Or, ni une ni deux, avant même que je lui annonce, elle me mentionnait qu’un nouveau modèle allait débarquer en cours d’année 2020, ajoutant qu’elle adorait tout de même le modèle qu’elle conduit actuellement. Son seul véhicule, avec lequel elle parcourt les quatre coins de la province.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que GM a fait un bon coup en associant le Buick Encore à Maripier. Pour rajeunir la clientèle et dynamiser l’image de Buick, on ne pouvait faire mieux. Maintenant, demandez aux gens de vous nommer d’autres modèles de l’actuelle gamme Buick, et vous réaliserez qu’ils en sont généralement incapables. Et ça, ce n’est pas bon signe.

Au moment d’écrire ces lignes, je mets d’ailleurs à l’essai le Buick Enclave Avenir qui, depuis sa refonte, semble avoir été oublié. Du moins, au Québec. Et pourtant, il est immensément plus compétent que son devancier. Mieux construit, plus confortable, plus fiable et drôlement moins gourmand. Un véhicule que je choisirais sans hésitation avant d’innombrables rivaux sans saveur.

Puis, chez les voitures, il y a la Regal. Pour moi, un des secrets les mieux gardés de l’industrie. Une berline à hayon compétente, dynamique, joliment tournée, et qui n’a rien à voir avec la Regal que mononcle conduisait dans les années 90! Et la Lacrosse? On repassera pour le nom, mais il s’agit là aussi d’une voiture remarquable. Plus classique, traditionnelle, ce pour quoi Buick l’abandonnera d’ici la fin de l’année. Mais pour celui qui recherche confort, douceur, qualité et tranquillité d’esprit, il y a sans doute de bonnes aubaines à dénicher.

La Buick à oublier? L’utilitaire Envision. Plutôt ordinaire. Or, parce qu’il est fabriqué en Chine et que le gouvernement Trump impose des taxes très salées pour son importation, son prix d’achat est dorénavant tout simplement indécent. Plus cher qu’un Audi Q5 ou qu’un Acura RDX, et loin d’être aussi compétent. Maintenant, si l’Envision est à oublier, il en va selon moi autrement pour la marque Buick qui, avec un peu d’efforts, pourrait certainement redevenir à la mode!

Reste à voir si le mandat de Maripier s’étendra à la gamme tout entière…

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×