D’un océan à l’autre avec une Audi 100% électrique

Publié le 1er août 2019 dans Électrique par Germain Goyer

Quelques jours après avoir été l’un des premiers Canadiens à prendre possession d’une Audi e-tron, Harvey Soicher s’est donné le défi de traverser le pays, de la Colombie-Britannique jusqu’à Terre-Neuve-et-Labrador.

Alors que nous nous sommes entretenus avec ce voyageur, celui-ci s’apprêtait à quitter Montréal avant de séjourner brièvement à Québec, puis d’emprunter la route vers le Nouveau-Brunswick.

De passage chez nous, il en a entre autres profité pour casser la croûte à la célèbre Orange Gibeau Julep en bordure de l’autoroute Décarie en plus de visiter la région de Montebello.

S’il effectue ce périple, c’est parce qu’il s’agit d’un rêve que son épouse et lui avaient en commun. Hélas, celle-ci a été emportée par le cancer l’an dernier. En entrevue, il a raconté que cet événement marquant lui a fait réaliser à quel point la vie est courte. « Je vis le voyage avec elle de manière spirituelle même si elle n’est plus là physiquement »., a-t-il ajouté.

Le 2 juillet dernier, M. Soicher a quitté son domicile de Vancouver pour d’abord se rendre à Victoria. À ce moment, deux options s’offraient à lui : se rendre jusqu’à l’océan Atlantique puis faire acheminer son véhicule à la maison ensuite par train ou bien revenir par la voie terrestre en traversant les États-Unis. Constatant l’immense plaisir qu’il ressent jusqu’à présent et l’accueil des gens qu’il croise sur la route, il a choisi la seconde option.

Photo: Courtoisie Harvey Soicher

Pas n’importe quel véhicule
Cet homme s’apprête à franchir le Canada d’ouest en est, mais pas au volant de n’importe quel véhicule. En effet, l’e-tron quattro est le tout premier véhicule entièrement électrique commercialisé par Audi.

Certes, M. Soicher était d’abord attiré par la marque Tesla et son Model X. Or, son prix de base dépasse de plus de 25 000 $ celui de l’e-tron. Qui plus est, on ne peut installer de support de toit sur le Model X, ce qui était un inconvénient de taille pour cet homme qui pratique une multitude de sports.

Alors qu’il conduisait auparavant un Volkswagen Touareg TDI et un Audi Q5, le dépaysement n’est pas sans borne. Doté d’une batterie de 95 kWh, l’e-tron quattro peut généralement parcourir jusqu’à 400 kilomètres avec une seule recharge. À cet effet, ce voyageur nous a expliqué qu’en fonction de divers facteurs, dont la température, l’altitude, la force et la direction des vents et le type de route, cette autonomie pouvait osciller entre 360 et 400 kilomètres.

Aussitôt propriétaire du véhicule, aussitôt l’application Plugshare était téléchargée sur son téléphone intelligent. Il nous a confié que celle-ci facilitait grandement la planification de son itinéraire en fonction des éventuelles recharges. Au moment de l’entrevue, il mentionnait n’avoir eu à débourser que 75 $ pour se recharger depuis le début de son périple. Il précisait que certains hôtels où il séjournait offraient la recharge gratuite et que c’était également le cas des concessionnaires Audi avec leur borne de niveau 3.

Il tenait à réaliser ce rêve à ce moment précis puisqu’il est conscient « que les infrastructures de recharge s’amélioreront au cours des prochaines années et que ce sera de plus en plus facile ». Le défi entourant ce projet représente un attrait important pour lui.

Photo: Courtoisie Harvey Soicher

Pour une bonne cause
Né à Montréal, mais demeurant actuellement en Colombie-Britannique, Harvey Soicher a entrepris ce périple afin de collecter de l’argent pour la fondation du Dr Christopher Honey qui a soigné sa défunte épouse.

Au tournant du présent millénaire, elle a été victime d’un anévrisme au cerveau et s’en est sortie sans aucune séquelle. Sur un objectif de 50 000 $, il a récolté plus de 12 000 $ au moment d’écrire ces lignes.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×