Mazda MX-5 30e Anniversaire 2019 : orange mécanique

Publié le 17 octobre 2019 dans Essais par Antoine Joubert

C’est pour souligner le 30e anniversaire de la MX-5 que Mazda a choisi de concocter une version ultralimitée pour 2019, vendue à seulement 300 exemplaires au Canada.

Une voiture qui, grosso modo, ajoute 4 300 $ à la facture d’un modèle GT, mais qui vous garantit une certaine exclusivité. Voilà un facteur qui sera grandement considéré par les adeptes de cette auto , sachant surtout que ces 300 exemplaires sont partagés entre la version à toit souple et la version RF (Retractable Fastback).

D’abord au menu, une peinture exclusive, baptisée Orange de course, qui fait indéniablement tourner les têtes et qui n’est pas sans rappeler la teinte de la Mazdaspeed Protegé, vendue en 2003. À cela s’ajoutent des étriers de frein orange et de très belles jantes multirayons Rays, au fini foncé, sur lesquelles sont gravées « 30th Anniversary ». Sièges Recaro, surpiqûres orange, finition en alcantara et sellerie en cuir nappa viennent ensuite rehausser l’image de l’habitacle. Fait intéressant, il s’agit de l’unique version à recevoir pour 2019 l’intégration Apple CarPlay/AndroidAuto, et la radio satellite Sirius avec un abonnement de cinq ans inclus.

Photo: Antoine Joubert

D’autres surprises
Pour 2019, la MX-5 hérite également d’une motorisation plus nerveuse, se traduisant par un gain de 26 chevaux par rapport à 2018. La cavalerie passe ainsi de 155 à 181 chevaux, établissant le record de la plus grande puissance générée par ce roadster en 30 ans d’existence. Pourtant, avec un 2,0 litres de 155 chevaux, la MX-5 2018 n’avait rien d’un escargot, parvenant à boucler le 0-100 km/h en tout juste six secondes. Or, en ajoutant cette année 15% de puissance supplémentaire, la MX-5 réalise aujourd’hui des accélérations que l’on peut qualifier de foudroyantes.

Photo: Antoine Joubert

Très rapide, la MX-5 n’a pourtant jamais été conçue avec l’optique d'effectuer des accélérations musclées. L’objectif de base de cette voiture est d’abord d’offrir un agrément de conduite hors du commun, en faisant appel à une formule qui vise à ce que le conducteur fasse corps avec la bagnole . Outre une position de conduite optimale, une direction vive et précise ainsi qu’un poids minimaliste, le résultat ne peut être qu’éloquent.

Photo: Antoine Joubert

Pour 2019, il est donc vrai que la MX-5 donne l’impression d’avoir ingurgité quelques Red Bull supplémentaires. Et il est clair que la moyenne des acheteurs appréciera cette plus-value, même s’ils ne l’ont guère demandée. Maintenant, retenez que la verve et la nervosité de cette voiture vous permettent d’obtenir de fortes sensations de conduite, et ce, même à vitesse légale. Retenez aussi que le levier de vitesses est à ce point rapide et précis qu’il donne envie de passer inutilement les rapports, pour le seul plaisir de le faire. Et sachez que sur le plan structurel, il n’existe probablement pas meilleur cabriolet sur cette terre. Sauf peut-être, la Porsche 718 Boxster.

De mémoire, la MX-5 n’a jamais démontré un roulis aussi prononcé en virage, à l’exception de la toute première génération qui chaussait des pneus de 14 pouces. Sur la cuvée 2019, vous ressentirez en effet un mouvement de caisse considérable à l’amorce d’une courbe, ce qui donnera lieu à de curieuses sensations. Cela dit, vous remarquerez que la voiture conserve un aplomb exceptionnel et que seule la limite d’adhérence des pneus pourra occasionner un potentiel décrochage du train arrière. Cette sensation unique permet ainsi d’augmenter le plaisir au volant et les sensations de conduite, tout en contribuant à un meilleur confort. Parce que oui, la MX-5 est aujourd’hui plus confortable que jamais.

Photo: Antoine Joubert

Toit souple ou toit rigide?
Un peu comme si au restaurant, on vous offrait des frites de patates douces pour 3 $ d’extra, la MX-5 peut vous être livrée en version RF à toit rigide rétractable pour 3 000 $ de plus.

Certains, dont l’auteur de ces lignes, préfèrent les frites ordinaires, alors que d’autres acceptent de débourser davantage pour goûter à un quelque chose de moins conventionnel. Par contre, en choisissant la version RF, vous devrez composer avec une masse supplémentaire d’un peu plus de 50 kilos, faisant grimper le poids total de la voiture de près de 5%.

Photo: Antoine Joubert

Comprenez ainsi que pour le puriste qui recherche le plus haut niveau de performance possible, la version RF ne constitue pas la meilleure option. Maintenant, bien malin celui qui saura dénoter de réels désavantages en matière de comportement sur cette automobile, laquelle demeure extrêmement agile et qui propose un niveau de performance tout de même exceptionnel. Sachez également que l’espace de chargement n’est qu’à peine hypothéqué avec la version RF : on n’y perd que trois litres dans le coffre. Remarquez, chaque centimètre cube de volume est ici très précieux, puisque la polyvalence n’est certainement pas la qualité première de la MX-5.

Quant au poste de conduite, on ne lui reproche qu’un manque criant de compartiments de rangement. Un écran tactile mieux positionné aurait notamment permis le retrait de cette molette de contrôle située derrière le levier de vitesses, occupant ainsi l’espace précieux d’un vide-poche. Autrement, on ne peut qu’applaudir la finition, la position de conduite et les sièges magnifiquement sculptés qui équipent cette édition 30e Anniversaire.

Photo: Antoine Joubert

En terminant, si l’envie de rouler en MX-5 orange et numérotée vous prend, il vous faudra insister un peu plus au moment de signer le chèque, car en incluant les frais de transport et de préparation, le prix de la MX-5 RF édition 30e Anniversaire frôle le seuil psychologique des 50 000 $. Maintenant, en considérant les faibles coûts d’entretien, la fiabilité exemplaire et surtout, la faible dépréciation de ces voitures, on se console un peu plus…

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Mazda MX-5
Version à l'essai RF 30e Anniversaire
Fourchette de prix 32 900 $ – 47 200 $
Prix du modèle à l'essai 47 200 $
Garantie de base 3 ans/illimité
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/illimité
Consommation (ville/route/observée) 9,0 / 7,0 / 7,8 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents n.d.
Points forts
  • Agrément de conduite incomparable
  • Gueule d'enfer
  • Performances routières remarquables
  • Coût de revient à long terme
Points faibles
  • Côté pratique
  • Facture en hausse
  • AppleCarPlay/AndroidAuto sur 30e Anniversaire seulement
Fiche d'appréciation
Consommation 3.0/5 La MX-5 n'est pas gourmande, mais on aurait pu s'attendre à mieux de la part d'une voiture de 1 100 kg.
Confort 3.0/5 La MX-5 n'est pas conçue en ce sens, mais constitue néanmoins la plus confortable jamais produite.
Performances 4.5/5 Puissante, rapide, incroyablement agile. Voilà qui dit tout.
Système multimédia 3.0/5 L'écran central qui se console via une molette est un irritant, au même titre que l'absence d'AppleCarPlay/AndroidAuto dans la plupart des versions.
Agrément de conduite 5.0/5 Du pur bonheur.
Appréciation générale 4.5/5 La facture est certes salée, mais la MX-5 est assurément l'une des sportives les plus amusantes qui soient, affichant de surcroît un coût de revient à long terme des plus raisonnables.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×