Mazda MX-30 : cinq choses à savoir

Publié le 29 octobre 2019 dans Survol par Miriam Pomerleau

Ça aura pris du temps, mais Mazda a finalement levé le voile sur son premier véhicule électrique : le MX-30.

Dévoilé dans le cadre du Salon de l’auto de Tokyo, le Mazda MX-30 a causé la surprise dans la presse automobile… et pour plusieurs raisons! Voici cinq choses à savoir à son sujet

Une double source énergétique autosuffisante
Tout d’abord, il faut savoir que le premier modèle électrique de cette marque japonaise utilise une technologie tout à fait particulière. Les ingénieurs ont conçu un moteur rotatif à essence, dont l’utilité réside dans l’alimentation énergétique de la batterie lithium-ion de 35,5 kWh qui octroie une autonomie d’environ 200 kilomètres au véhicule. Ce moteur d’alimentation se veut un prolongateur d’autonomie et n’est mis en action que dans le cas où la batterie atteint un certain plancher de fatigue.

Des portières qui font du sens!
Le tout nouveau MX-30 arbore des portières de type « suicide » qui ne sont pas sans rappeler celles de la défunte RX-8, un modèle sportif abandonné depuis une dizaine d’années. Les portières avant se déploient à 82 degrés et celles d’en arrière à 80 degrés très exactemen. Elles s’ouvrent donc sous nos yeux comme si l’on ouvrait des portes françaises, donnant un coup d’œil vaste sur l’habitacle et les lignes aériennes de la planche de bord.

Des matériaux écoresponsables
Mazda n’a pas lésiné sur la tendance environnementale accrue qui plane sur notre quotidien depuis quelques années déjà. De ce fait, les sièges avant et arrière sont constitués d’un tissu spécial élaboré à partir de bouteilles de plastique recyclées.

Un peu partout dans l’habitacle, on peut retrouver des touches de liège naturel, laissant une trace moderne et raffinée à la fois. Ce liège est recouvert d’une pellicule protectrice pour en faciliter la maintenance.

Et la tenue de route?
Le journaliste du Guide de l’auto Gabriel Gélinas est sans équivoque par rapport à l’agrément de conduite de ce modèle électrique. Ayant déjà conduit le prototype lors d’un essai en Norvège, il se dit surpris de constater la puissance et l’amusement que procure la voiture qui exhibe une motorisation e-Skyactiv de 140 chevaux seulement et un couple de 265 newton/mètres, ce qui équivaut à 195 livres-pied. Selon Gabriel, le MX-30 est la voiture électrique de sa catégorie avec la tenue de route la plus sportive dont il a serré le volant jusqu’à maintenant.

Une commercialisation canadienne en analyse…
Mazda souhaite commercialiser le MX-30 électrique dès 2020, en commençant par l’Europe et en prolongeant sa présence sur d’autres territoires par la suite. Sa présence éventuelle au Canada demeure incertaine pour le moment. Si Mazda voulait doter cet utilitaire d’un rouage intégral, ce modèle deviendrait probablement une coqueluche au Québec et dans le reste du Canada. Une alternative verte qui peut faire face à nos hivers ça vous dit?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×