À la défense du Cybertruck, la camionnette de Tesla

Publié le 22 novembre 2019 dans Blogue par Marc-André Gauthier

La poussière est retombée et suite à ce qu’on pourrait qualifier de présentation la plus chaotique jamais donnée par Tesla, l’action de la compagnie perdait 7% vendredi matin.

Sur les réseaux sociaux, la majorité des gens se payait la tête d’Elon Musk. Peut-être à juste titre…Il a annoncé il y a longtemps déjà que la camionnette de Tesla allait envoyer le F-150 aux oubliettes, relégué au rang d’artefact du passé. Il a aussi dit que cette camionnette allait être presque indestructible. Que les vitres allaient être pare-balles. Or, lors de l’essai en direct, la fenêtre s’est fracassée…

Mais ce n’est pas ce qui a retenu le plus d’attention. Non, le style, du jamais vu, a suscité l’ire d’un bon nombre d’internautes, et de la majorité de nos lecteurs, semble-t-il.

Or, je crois qu’on manque le plus important. Cette camionnette, si elle arrive réellement sur le marché avec tout ce qui a été annoncé hier, risque de bouleverser le segment des trucks pour toujours.

Allez au concret
Oubliez le style. Oubliez le panneau solaire qui permet de recharger un petit peu la batterie chaque jour. Oubliez le VTT électrique. Oubliez la forme particulière de la boîte.

Hier, ce qu’il nous a été présenté, c’est une camionnette dont le prix, en dollars canadiens, devrait se situer entre 65 000 $ pour la version de base, et 100 000 $ pour la version tout équipée.

Combien ça coûte un F-150 Limited ? 86 000 $. Et à ce prix, laissez-moi vous dire que le Cybertruck l’éclipse complètement.

Photo: Tesla

Le F-150 Limited a sous le capot un V6 de 3,5 litres turbocompressé bon pour 450 chevaux, 510 lb-ft de couple, ce qui se traduit par un 0-100 km/h en 5,2 secondes. Ford dit que ce moteur, le même que le Raptor, boit 14 L/100 km, mais en réalité, vous allez plutôt faire 16 L/100 km.

Le F-150, optimisé en conséquence, vous donne la capacité de remorquer 5 987 kg (13 199 lb), et d’embarquer 1 483 lb dans la boîte (3 269 lb).

Le Cybertruck de base fera le 0-100 km/h en 6,5 secondes, aura une autonomie de plus de 400 km, et pourra remorquer plus de 7 500 lb. La version milieu de gamme fera le 0-100 km/h en 4,5 secondes, aura une autonomie de près de 500 km, et pourra remorquer plus de 10 000 livres. Finalement, version la plus dispendieuse, à plus de 100 000 $, fera le 0-100 km/h en moins de 3 secondes, aura plus de 800 km d’autonomie et pourra remorquer plus de 14 000 livres.

Toutes les versions auront une suspension à air adaptative, en plus des meilleures technologies de sécurité active et d’aide à la conduite actuellement sur le marché.

Photo: Tesla

Qui plus est, pour les amateurs de hors route, la possibilité de contrôle indépendamment le train avant du train arrière est un avantage indéniable des véhicules électriques sur ceux à essence.

N’oublions pas que pour certaines versions du Cybertruck, on pourrait même bénéficier du rabais de 8  000 $ du Gouvernement du Québec.

Le look est bien correct
Je peux comprendre que le look ne plaise pas à tout le monde. Personnellement, je l’adore. Peut-être que j’ai joué à trop de jeu vidéo, ou vu trop d’illustrations de science-fiction des années 70.

Mais c’est la première fois depuis que je m’intéresse à l’industrie automobile que je vois une voiture qui attire mon attention à ce point et qui me donne l’impression qu’on entre bel et bien dans le futur.

Je sais qu’un pickup électrique, qui pourra se conduire presque tout seul, à la base, ça semble être un oxymore. Mais il s’agit bel et bien d’un vrai camion !

Photo: Tesla

Sa coque « exosquelette » promet une rigidité inédite, et sa suspension, robuste selon les premiers à l’avoir essayé, vous donnera la véritable impression de conduire un véhicule capable de tout affronter, et ce, sans gaspiller une goutte d’essence.

Au final, lorsque les spécifications officielles seront dévoilées et que le véhicule sera testé dans le vrai monde, on pourra le comparer, au travail, avec les camionnettes les plus populaires, prix pour prix.

Mais bon, si je devais parier mes deniers, en termes de performance et de rentabilité, je le ferais sans hésiter sur le Cybertruck. Longue vie à l’innovation et vivement le futur !

En vidéo : Le Guide de l'auto met la Tesla Model 3 Performance à l'essai

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×