Étude : faites-vous confiance à l’industrie automobile?

Publié le 10 décembre 2019 dans Actualité par Guillaume Rivard

Les jeunes âgés de 18 à 34 ans font davantage confiance à l’industrie automobile que leurs aînés, selon le nouvel Index de confiance des acheteurs de voitures 2020 du site CarGurus.

L’étude, qui sera publiée en janvier, examine le rôle que joue la confiance des acheteurs dans leur processus de décision. Elle a été menée auprès de tous les groupes d’âge et représente des personnes qui ont soit acheté un véhicule récemment ou envisagé de le faire dans un avenir rapproché.

Si les consommateurs plus âgés démontrent beaucoup de cynisme à l’égard des intentions, de la transparence et de la fiabilité des constructeurs automobiles, les milléniaux et les membres de la génération Z semblent croire qu’ils placent les intérêts des consommateurs et de la société en premier.

Photo: Shutterstock

Sauvons la planète!

Sans surprise, la conscience sociale d’une marque importe nettement plus aux jeunes : 37% d’entre eux affirment qu’on peut faire confiance à l’industrie pour adopter des mesures qui sont bonnes pour la société et l’environnement. C’est seulement le cas de 27% des membres de la génération X (âgés de 35 à 54 ans) et de 15% des baby-boomers (55 à 64 ans).

« La nouvelle encourageante pour l’industrie est que la jeune génération, qui va dicter l’avenir, a un bon niveau de confiance dans les différentes marques automobiles, déclare Madison Gross, directrice de la recherche auprès des consommateurs chez CarGurus. C’est important que les compagnies continuent d’améliorer leurs relations avec les milléniaux et les Z. »

Dans l’ensemble, l’intégrité d’une marque (sa capacité à remplir ses promesses) est le critère le plus important pour bâtir la confiance selon les répondants de l’étude.

Les femmes sont plus méfiantes

CarGurus nous apprend également que les femmes voient l’industrie automobile d’un œil plus méfiant que les hommes. À peine 26% d’entre elles estiment que les constructeurs ont leurs intérêts à cœur, comparativement à 32% des acheteurs masculins.

Gross ajoute que l’industrie doit en faire davantage pour bien servir la clientèle féminine, d’autant plus que des études montrent que les femmes sont souvent celles qui font pencher la balance dans le couple au moment d’acheter un véhicule.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×